Le loueur de matériels Loxam joue la carte de la prudence jusqu'en 2015 Vie des sociétés | 26.03.14

Partager sur :
Loxam, le spécialiste de la location de matériels vient d'annoncer ses résultats pour l'année 2013. Malgré une année difficile sur le premier trimestre, l'activité du groupe a su rebondir sur les deux derniers trimestres. Le groupe termine sur un chiffre d'affaires en baisse de -2,8% à 805 millions d'euros. Le PDG de Loxam ne table pas sur une reprise de l'activité en 2014 mais relance ses investissements pour être prêt lors de la reprise annoncée en 2015.

« 85 % de notre activité est en France. Pour nous, il n'y a pas eu d'effondrement ou de forte baisse de l'activité construction mais la relance est plus tardive et moins vigoureuse que dans d'autres pays », explique le PDG de Loxam, Gérard Deprez, en préambule de la présentation des résultats de l'année 2013 du groupe spécialiste de la location de matériels.

Pour la seconde année consécutive, le marché du BTP est en repli, avec une baisse de - 3 % en 2013, mais elle est cependant moins marquée qu'en 2012 où le marché était en repli de - 4,4 %.

Si certains pays européens affichent une croissance certaine, comme la Suisse (2,8%), ce n'est pas le cas de tous et surtout pas de la France. La situation s'est dégradée en 2013 : « Nous nous situons dans la fourchette basse des prévisions de la FFB et de la FNTP. Le génie civil a été moins impacté que le reste avec le lancement de grands projets comme la LGV Nîmes-Montpellier ou les chantiers de rénovation des stades en vue de l'Euro 2016. En revanche, les mesures d'incitation fiscales pour le secteur du bâtiment et du résidentiel n'ont pas eu les effets attendus, » déplore Thomas Törnquist, spécialiste des prévisions et des dossiers de fusions et acquisitions chez Loxam. Pour le secteur du non-résidentiel, la tendance est à la stabilité malgré des investissements de la part d'EDF, car il règne plusieurs « incertitudes liées à la période post-électorale ».

Un 1er trimestre totalement atypique

L'activité a été Impactée par « un premier trimestre totalement atypique », en raison des intempéries dans l'ensemble de l'Europe. Mais l'activité du loueur s'est ressaisie lors des deux derniers trimestres de 2013, notamment grâce au « pôle international qui a été plus dynamique avec un chiffre d'affaires qui est repassé dans le vert dès le second trimestre », note Stéphane Henon, le directeur général. Le chiffre d'affaires de l'année 2013 termine donc sur un léger recul (-2,8%) à 805 millions d'euros, « un chiffre sans surprise, qui correspond aux prévisions, et qui s'explique par une pression forte et une érosion sur les prix de location ».

Sans surprise non plus, les Etats-Unis tirent leur épingle du jeu face au reste du monde grâce à leur marché dynamique et leur capacité à remonter les prix quand le volume d'activité est satisfaisant. « L'ensemble du marché européen est mou et morose en comparaison avec le marché américain mais nous avons réussi à conserver notre place de leader en Europe et la 7e place au rang mondial », explique le directeur général. Une nouveauté en cette année 2013, l'arrivée des Japonais qui se classent désormais dans le top 15 des meilleurs loueurs.

Pas de reprise avant 2015

Malgré ce marché européen morose, le groupe Loxam va poursuivre ces investissements en 2014 afin de renouveler et de rajeunir le parc mais aussi de développer de nouvelles gammes de matériels et de nouveaux marchés comme celui des espaces verts. Des investissements nécessaires et normaux après quatre années de crise, même si la reprise n'est pas pour tout de suite. « Personne ne pense qu'il y aura une reprise en 2014 pour le secteur de la construction. Les périodes électorales et post-électorale sne rassemblent pas les conditions pour une croissance et les travaux des bâtiments publics, des tramways ou des transports sur les sites communaux sont terminés. Les pouvoirs publics sont préoccupés par la réduction des dépenses publiques et il est fort probable que cela impacte les dépenses d'investissement. Il est peu probable qu'une politique de relance ait un effet d'entraînement sur l'année 2014 », explique Gérard Deprez.

En 2014, les prévisions penchent pour une évolution contrastée en Europe entre les pays du Nord dont la croissance sera au rendez-vous, voir marquée (sauf en France), et les pays du sud où la croissance sera plus modérée. La location d'équipements de chantiers est par exemple attendue en hausse de 2,4% pour l'année 2014 en comparaison à la hausse plus modérée de 2013 (+0,7%).

« Cela  nous oblige à augmenter notre part de marché en France pour éviter un décrochage dans le classement et suivre la cadence imposée par les Etats-Unis ». Le groupe prévoit ainsi de diversifier ses activités en Europe avec la création de 15 agences dans les filiales étrangères pour profiter de leur croissance qui risque de s'accélérer, notamment en Norvège, un pays dynamique fortement producteur de pétrole, Le groupe table également sur une optimisation du réseau généraliste pour éviter les surcoûts et les doublons et s'adapter davantage à l'évolution de sa clientèle qui s'élargit de plus en plus, voire s'orienter vers les particuliers à travers des partenariats avec des acteurs de la grande consommation.

En conclusion, « la prudence reste de mise jusqu'en 2015 car les années électorales sont souvent difficiles pour le BTP », souligne le PDG de Loxam.

Claire Thibault

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Location de matériels BTP et manutention : la reprise espérée en 2015

Location de matériels BTP et manutention : la reprise espérée en 2015

La Fédération nationale des distributeurs, loueurs et réparateurs (DLR) vient de publier le bilan de l'année 2013 pour les secteurs de la location et la réparation de matériels de BTP ainsi que de la manutention. Globalement, le secteur de la location a maintenu son niveau d'activité par rapport à 2012 tandis que le secteur de la manutention affiche un net recul. Les professionnels pensent que l'année 2014 sera une année de stabilité avant un début de reprise espéré pour 2015.
En dépit d’un marché atone, Loxam ne lâche pas prise

En dépit d’un marché atone, Loxam ne lâche pas prise

En 2015, Loxam a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de - 1,2% à 838 millions d’euros. Pour autant, d’un point de vue global, le groupe a vu ses activités de construction et de location progresser respectivement de + 1,6% et de + 1,4%. Ainsi, les perspectives pour 2016, en France et à l’international, sont plutôt positives.
Loxam annonce le rachat du britannique Lavendon

Loxam annonce le rachat du britannique Lavendon

Le numéro un européen du secteur de la location de matériel de BTP, Loxam, a annoncé ce lundi le rachat de son concurrent britannique Lavendon. Avec une flotte dédiée d’environ 45 000 unités, une présence dans 21 pays et un chiffre d’affaires combiné de 1,3 milliard d’euros, les sociétés deviennent le « troisième plus grand acteur mondial » de la location de matériel d’élévation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter