Le ministère de la Cohésion des territoires salue l’« année très positive » de l’Anah Vie des sociétés | 25.01.18

Partager sur :
L’année dernière, près de 81 000 logements ont bénéficié d’une aide publique de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Ce sont finalement 15,7% de biens de plus qu’en 2016 qui ont pu faire l’objet d’une rénovation énergétique. Des résultats salués par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État.
Pas moins de 80 720 ont été rénovés en 2017 grâce aux différentes aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), selon les chiffres communiqués le 24 janvier par Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Nathalie Appéré, président du conseil d’administration de l’organisme, et Valérie Mancret-Taylor, nouvelle directrice générale de l’Agence.

Au total, 650 millions d’euros d’aides ont été attribués l’année dernière, un montant en hausse de 11,7% par rapport à 2016. Ce sont ainsi 21 800 emplois qui ont été créés ou préservés grâce à un volume de travaux éligibles de près de 1,4 milliard d’euros.

Une nouvelle impulsion pour le programme Habiter Mieux

De quoi combler les attentes du ministre Jacques Mézard et de Julien Denormandie, qui ont souligné des résultats en adéquation avec les objectifs du programme Habiter Mieux. 52 266 logements rénovés s’inscrivent en effet dans cette démarche, soit 28% de plus qu’en 2016.

« Ce résultat est le meilleur depuis le lancement du programme en 2010. En sept ans d’existence, Habiter Mieux aura permis la rénovation énergétique de près de 250 000 logements », commente le ministère de la Cohésion des territoires.

« L’aide Habiter Mieux copropriété, lancée en 2017 à destination des copropriétés fragiles a bénéficié à 2 238 logements dès cette première année. Les subventions de l’Anah en faveur du redressement des copropriétés en difficulté se stabilisent en 2017 avec 15 487 logements aides (15 867 en 2016) », ajoute le gouvernement.

La lutte contre l’habitat indigne a également progressé, avec 11 290 biens réhabilités l’année passée (contre 10 074 en 2016). L’adaptation des logements à la perte d’autonomie n’est pas en reste, avec 18 185 rénovations (+2%), dont 1 765 qui ont bénéficié de la prime Habiter Mieux.

Accélérer le mouvement en 2018

La tendance devrait se poursuivre cette année, avec un budget pour l’Anah de 799,2 millions d’euros. Ce sont ainsi 104 000 logements qui pourraient être rénovés en 2018. En complément, l’Agence a d’ores et déjà rappelé son implication grandissante dans le cadre du plan Action coeur de ville, où elle interviendra sur la réhabilitation de biens anciens.

« L’Anah, qui depuis 1975 est l’opérateur de l’État reconnu par l’ensemble des élus locaux comme partenaire indubitable et efficace sur le parc privé ancien, doit en 2018, faire mieux, plus vite et plus simple », estime néanmoins Julien Denormandie.

« Le gouvernement a réaffirmé sa confiance en l’Anah en assurant sa soutenabilité budgétaire et en faisant de l’agence un des acteurs majeurs des politiques de l’habitat privé. 2018 est placée sous l’égide d’une nouvelle dynamique et d’objectifs ambitieux et à la portée de l’Agence », conclut Nathalie Appéré.

F.C
Photo de Une : @ANAH_Officiel (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation de logements : bilan mitigé pour l’Anah

Rénovation de logements : bilan mitigé pour l’Anah

Légère déception pour l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : alors que ces deux dernières années, le programme ‘’Habiter mieux’’ avait permis de réalisation 50 000 rénovations énergétiques, ce chiffre est tombé sous la barre des 41 000 en 2016. Un résultat qui est malheureusement bien loin de l’objectif fixé à 70 000 logements. Le nombre global d’habitats rénovés grâce à l’Anah est également en baisse à 69 769, contre 77 000 l’année précédente.
Île-de-France : toujours plus de logements sociaux rénovés !

Île-de-France : toujours plus de logements sociaux rénovés !

Il y a un, la région Île-de-France annonçait que 71 000 logements sociaux avaient été rénovés grâce à l’éco-prêt logement social depuis sa mise en œuvre en 2009. 1 500 foyers étaient ainsi concernés par ce dispositif tous les mois. Or, la barre des 80 logements sociaux franciliens rénovés avec le soutien de ce procédé a été franchie début 2017, selon les derniers chiffres transmis par la préfecture. Bilan.
2,3% de croissance dans la construction en 2018, mais la FFB moins confiante pour l'année à venir

2,3% de croissance dans la construction en 2018, mais la FFB moins confiante pour l'année à venir

La Fédération française du bâtiment (FFB) a annoncé une croissance de l'activité de 2,3% en 2018, ce mercredi 19 décembre, lors d’une conférence de presse sur son bilan annuel et ses prévisions pour l'an prochain. Une croissance en baisse par rapport aux 4,9% de 2017, mais certainement meilleure que celle de l’année à venir. Jacques Chanut, président de la FFB, a en effet annoncé que 2019 serait « marquée par la fin d’un cycle de croissance ». Précisions.
Le programme ‘’Habiter Mieux’’ obtient les faveurs de la Cour des Comptes

Le programme ‘’Habiter Mieux’’ obtient les faveurs de la Cour des Comptes

Après avoir épinglé l’organisation du CSTB, la Cour des Comptes s’est plus récemment penchée sur le programme ‘’Habiter Mieux’’. Géré par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), ce dispositif s’inscrit comme un soutien pour les ménages souhaitant améliorer l’efficacité énergétique de leurs logements. Mais quelle en est l’efficacité réelle ? La réponse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter