Le premier PPP autoroutier de France sera gratuit pour les usagers Vie des sociétés | 08.07.10

Partager sur :
Le premier PPP autoroutier de France sera gratuit pour les usagers Batiweb
Le contrat de partenariat public privé (PPP) pour l’achèvement du contournement routier de Tarbes a été attribué par le Conseil général des Hautes-Pyrénées au groupement d’entreprises Malet (groupe Spie batignolles) - CDC Infrastructure (groupe Caisse des Dépôts) - NGE - Demathieu & Bard. Gratuite pour les usagers, cette rocade sera financée par le département.
Le contrat de partenariat public privé (PPP) pour l’achèvement du contournement routier de Tarbes est le premier PPP routier en France, selon un communiqué de Spie batignolles, mandataire du groupement par le biais de Malet.

Le contrat de PPP - pour un coût total de 38,5 M€ - prévoit la conception et la réalisation du projet, ainsi que son fnancement, son entretien et sa maintenance pendant 20 ans, en échange du paiement à Hautes Pyrénées Rocades Tarbaises (HPRT, société créée par les membres du groupement) d’un loyer annuel par le département. Ce qui signifie que cette rocade sera gratuite pour les usagers.

Intégration paysagère et éco-conception

Ce projet d’infrastructure permettra de terminer le contournement de la ville de Tarbes dans moins de trois ans. Les 6,4 km de voies comptent sept ouvrages d’art, dont le franchissement de l’Echez et deux passages en tranchée de 150 mètres à 200 mètres.

La rocade de Tarbes répondra à des exigences d’intégration paysagère et d’éco-conception (produits de recyclage, ressources locales, faible émission de carbone, etc). En conformité avec les objectifs de la loi sur l’eau, le projet prendra également en compte les caractéristiques hydrauliques spécifiques à la région (eaux souterraines et eaux superfcielles de l’Echez). Enfn les couches de roulement choisies amélioreront le confort des automobilistes et réduiront les nuisances sonores pour les riverains.

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Stade Matmut Atlantique de Bordeaux : vers l'annulation du PPP ? Batiweb

Stade Matmut Atlantique de Bordeaux : vers l'annulation du PPP ?

L'annulation du partenariat public-privé (PPP), signé entre la ville de Bordeaux, et les groupes Vinci et Fayat pour la construction et l'exploitation du stade Matmut Atlantique à Bordeaux sera demandée mercredi par le rapporteur public au Conseil d'Etat. Le Conseil d'Etat suit les conclusions du rapporteur neuf fois sur dix. Sa décision est en général rendue dans les deux à trois semaines suivant l'audience. Explications.
Les partenariats publics-privés vivement critiqués dans un nouveau rapport Batiweb

Les partenariats publics-privés vivement critiqués dans un nouveau rapport

Un rapport de l'Internationale des services publics (ISP) vient remettre en cause une nouvelle fois l'utilité des partenariats publics-privés, après avoir passé en revue plusieurs opérations de PPP dans le monde entier. Cette fédération syndicale mondiale les juge à la fois coûteux et néfastes pour les services, l'environnement et les travailleurs. Zoom sur cette étude très critique.
Manuel Valls veut relancer les partenariats public/privé Batiweb

Manuel Valls veut relancer les partenariats public/privé

A l'occasion de l'inauguration du viaduc de la Dordogne où passera la future LGV SEA, le Premier ministre Manuel Valls a souligné sa volonté de relancer l'investissement public comme privé dans le secteur des travaux publics et de la construction, pour retrouver la croissance et fournir des emplois. Au-delà de 2020, il est aussi prévu de construire des LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye.
Le contrat en PPP pour le nouveau TGI de Paris définitivement validé Batiweb

Le contrat en PPP pour le nouveau TGI de Paris définitivement validé

Le Conseil d'Etat a refusé mercredi d'admettre le pourvoi formé par l'association la Justice dans la Cité pour obtenir l'annulation du contrat de partenariat public-privé (PPP) passé avec Bouygues pour la construction du nouveau palais de justice de Paris. Le contrat est donc définitivement validé. Retour sur la polémique autour de la construction du nouveau tribunal de grande instance de Paris.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter