Les entrepreneurs du BTP plus optimistes que ceux d'autres secteurs

Vie des sociétés | 19.02.21
Partager sur :
Les entrepreneurs du BTP plus optimistes que ceux d'autres secteurs - Batiweb
En décembre dernier, l'Institut Français d'opinion publique (IFOP) et Mastercard ont réalisé un sondage auprès de dirigeants de toutes petites entreprises (TPE) pour connaître leur état d'esprit face à la situation économique actuelle. Il en ressort que les entrepreneurs du BTP sont plus optimistes que dans les autres secteurs (industrie, services, commerce) concernant leur propre entreprise et celle de leur collègues.

L'Institut Français d'opinion publique (IFOP) et Mastercard se sont intéressés à l'opinion des dirigeants de petites entreprises du BTP quant à la situation économique actuelle. Ils ont donc mené un sondage par téléphone auprès de 400 dirigeants d'entreprises de 1 à 9 salariés, entre le 7 et le 22 décembre 2020.

 

Le BTP, un secteur moins sinistré ?

 

Malgré la crise économique liée au Covid-19, les résultats du sondage montrent que les dirigeants de TPE du BTP restent plutôt optimistes quant à leur activité comparé à d'autres secteurs comme le commerce, les services ou l'industrie.

 

Il faut dire que, dès le début de la crise sanitaire en mars 2020, le gouvernement a rapidement appelé le secteur du BTP à reprendre ses activités. Ce qui a été fait après la publication du guide de préconisations sanitaires de l'OPPBTP, environ deux semaines après le premier confinement. De fait, le BTP ne s'est que très peu arrêté de travailler, et a pu être moins impacté que d'autres secteurs comme le commerce notamment.

 

Autre facteur ayant pu donner un regain d'optimisme : les mesures annoncées dans le cadre du plan de relance, faisant la part belle à la rénovation énergétique des bâtiments, avec un budget de près de 7 milliards d'euros pour relancer l'économie.

 

Des entrepreneurs plutôt confiants pour leur entreprise 

 

Dans les chiffres, 78 % des dirigeants de TPE du BTP se disaient « optimistes » quant à la situation économique de leur entreprise » en décembre, contre 63 % dans l'industrie et les services, et seulement 59 % dans le commerce. D'un point de vue géographique, l'optimisme semble davantage de mise en province qu'en Île-de-France, avec 66 % en province, contre 59 % parmi les franciliens.

 

L'opinion des entrepreneurs de TPE quant à la situation économique de leur entreprise.

Source : sondage IFOP décembre 2020

 

Etonnamment, si les dirigeants de TPE restent plutôt optimistes quant à leur propre activité, ils sont en revanche nettement plus pessimistes quant à la situation économique des autres petites entreprises comme les leur. Ainsi, 72 % des entrepreneurs ayant répondu se sont dites pessimistes quant à la situation économique de leurs congénères. Seul le BTP fait baisser cette moyenne, avec 57 % de pessimistes (contre 74 % dans le commerce). Là encore, la morosité est plus importante en Île-de-France, avec 83 % de pessimistes (contre 69 % en province).

 

Plus largement, les sondés sont très majoritairement inquiets pour la situation économique française, à hauteur de 71 %, tous secteurs confondus. Le BTP fait là aussi baisser cette moyenne, avec 63 % de pessimistes, contre 77 % dans le commerce.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Quel a été l'impact des différents confinements sur le secteur du BTP ? (étude) - Batiweb

Quel a été l'impact des différents confinements sur le secteur du BTP ? (étude)

Le groupe informatique EBP s'est intéressé à l'impact de la crise et des confinements successifs sur l'activité du BTP. Dans son baromètre, il note que les entreprises du bâtiment ont été fortement impactées par le tout premier confinement, durant lequel elles ont eu massivement recours au chômage partiel (67 % la semaine du 1er avril 2020), mais qu'elles ont rapidement repris et se sont adaptées aux contraintes lors des confinements suivants.
Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
47 % des entrepreneurs du BTP prêts à sacrifier leurs congés d'été - Batiweb

47 % des entrepreneurs du BTP prêts à sacrifier leurs congés d'été

Depuis six ans, la Fondation MMA publie régulièrement des enquêtes sur la santé des entrepreneurs. Pour sonder leur état d'esprit en cette période de reprise d'activité post-coronavirus, elle a mené un sondage avec OpinionWay à la mi-juin. Parmi les 191 dirigeants d'entreprise du BTP interrogés, la plupart restent confiants quant à l'avenir, mais ils sont nombreux à se sentir débordés (63 %), au point d'être prêts à sacrifier leurs congés d'été (47 %) pour rattraper le retard pris.