Les majors européens du BTP assez solides pour surmonter la crise ?

Vie des sociétés | 10.07.20
Partager sur :
Les majors européens du BTP assez solides pour surmonter la crise ? - Batiweb
En cette période de reprise progressive post-coronavirus, le cabinet d'études Mazars s'est penché sur le bilan 2019 des 17 majors européens du BTP au chiffre d'affaires consolidé supérieur à 5 milliards d'euros, pour mieux estimer leur capacité à surmonter la crise. Or, l'année 2019 s'est révélé être un très bon cru pour les grands groupes du BTP, avec une hausse de la croissance, des carnets de commande et de la trésorerie, et une baisse de l'endettement net. Mais cette solidité financière suffira-t-elle à les aider à affronter la crise ?

Jusqu'en mars 2020, avant la crise liée au Covid-19, tout allait parfaitement bien pour les majors européens du BTP. Ils finalisaient l'année 2019 avait une croissance de +4,5 % - +7,9 % pour les groupes français ! – et leur activité s'était encore davantage internationalisée.

 

Parmi les groupes français, la croissance s'est notamment accélérée pour Eiffage, avec +10,7 % par rapport à 2018. L'activité a notamment augmenté grâce aux projets du Grand Paris et aux transports en commun. Le groupe a par ailleurs acquis 49,9 % des parts de l'aéroport de Toulouse-Blagnac.

 

Du côté de Vinci, la croissance est de +10,4 % par rapport à 2018, portée par les branches concessions et énergie. Au sein des concessions, Vinci a notamment acquis 50,01 % des parts de l'aéroport de l'aéroport de Londres-Gatwick.

 

Plus largement, les carnets de commandes des majors européens du BTP enregistraient encore une hausse pour la quatrième année consécutive, et atteignaient même un record, avec une hausse de +3,5 % par rapport à fin 2018.

 

Leur solidité financière s'était fortement améliorée ces cinq dernières années, avec +40 % de trésorerie pour l'ensemble des groupes, atteignant 45 milliards d'euros.

 

Des différences d'endettement en fonction des acquisitions

 

Ces groupe peuvent également se féliciter d'une baisse de -38 % de leur endettement net en cinq ans, sauf pour ceux ayant une forte activité de concessions, comme l'italien Atlantia, Vinci, ou encore Eiffage. Ces trois derniers enregistrent respectivement un endettement net de 36,7 milliards, 21,7 milliards, et 10,2 milliards d'euros.

 

 

Evolution sur 5 ans de la trésorerie et de l'endettement net. Source : Mazars

 

 

Concernant les performances par secteurs, la croissance d'activité dans le BTP – qui représente 50 % de l'activité – est de +4,7 % en 2019. Mais d'autre secteurs moins importants enregistrent une croissance bien plus forte, comme les concessions/infrastructures (+11,6 %), l'immobilier (+11,6 %), ou la route (+9 %).

 

L'activité par secteurs. Source : Mazars

 

 

Quels sera l'impact de la crise ?

 

La crise liée au coronavirus et aux mesures de confinement ne semble pas avoir impacté le premier trimestre 2020, puisque les majors européens du BTP enregistraient même une croissance de +2,2 % par rapport au T1 2019.

 

Cependant cette étude se limite pour le moment au bilan 2019, et aux premiers chiffres du T1 2020, et il faudra bien sûr attendre les chiffres du deuxième trimestre 2020 pour mesurer l'ampleur de la crise sur ces grands groupes. 

 

En France, le premier trimestre était toutefois déjà marqué par une baisse de -2,7 % par rapport au T1 2019, ce qui peut s'expliquer par un confinement strict instauré très rapidement. Dans le détail, cette baisse concerne notamment l'immobilier (-14,8 %), la route (-8,9 %), et le BTP (-6,3 %).

 

« Les majors européens, pour leur grande majorité, affichent une année 2019 satisfaisante en termes d'activité et présentent une santé financière certaine à travers une forte baisse de leur endettement net et un niveau de liquidité élevé (…) Le deuxième trimestre 2020 devrait néanmoins être plus impacté, mais devra être analysé au regard de mesures prises par les Etats pour soutenir les entreprises du secteur au travers de plans de relance dans le BTP ou la poursuite de grands travaux », note ainsi Olivier Thireau, Associé responsable Immobilier & BTP chez Mazars France.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
La sélection de la semaine
GUIDE ISOLATION - Batiweb

Envie de réchauffer votre intérieur ? Un projet de rénovation en tête ? Consultez le Guide...


DELTA-TERRAXX : géocomposite drainant polyvalent, maîtriser l'eau autour de la construction - Batiweb

DELTA-TERRAXX est un géocomposite de drainage polyvalent hautes performances pour toitures-terrasses accessibles,...


Cale de réparation pour plaques de plâtre Biz'Replak (x 28) - Batiweb

Biz'ReplaK (28). Cale métallique pour réparer les plaques de plâtres. Permet de reboucher les trous...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Aménagement des espaces de bureau et gestion du bruit et de la confidentialité, pensez cloison ! - Batiweb

La cloison démontable et mobile, en plus d’être un moyen de structurer les espaces de travail, répond aux obligations de…


JELD-WEN : des blocs-portes dans l'air de la rénovation - Batiweb

Qu’elles soient situées dans l’hôtellerie, le tertiaire, l’enseignement, la santé ou encore l’habitat collectif, les por…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb