47 % des entrepreneurs du BTP prêts à sacrifier leurs congés d'été

Vie des sociétés | 09.07.20
Partager sur :
47 % des entrepreneurs du BTP prêts à sacrifier leurs congés d'été - Batiweb
Depuis six ans, la Fondation MMA publie régulièrement des enquêtes sur la santé des entrepreneurs. Pour sonder leur état d'esprit en cette période de reprise d'activité post-coronavirus, elle a mené un sondage avec OpinionWay à la mi-juin. Parmi les 191 dirigeants d'entreprise du BTP interrogés, la plupart restent confiants quant à l'avenir, mais ils sont nombreux à se sentir débordés (63 %), au point d'être prêts à sacrifier leurs congés d'été (47 %) pour rattraper le retard pris.

Du 12 au 22 juin, la Fondation MMA des Entrepreneurs du futur a mené une enquête avec OpinionWay pour mieux cerner l'état d'esprit des dirigeants d'entreprise à l'heure de la reprise post-coronavirus. Parmi les 802 entrepreneurs interrogés, 191 chefs d'entreprise du secteur du BTP ont répondu.

 

Il ressort de cette étude que les professionnels du bâtiment sont globalement plus confiants dans l'avenir que la moyenne tous secteurs confondus. Ils sont à 82 % confiants pour leur vie personnelle, 79 % pour l'activité de leur entreprise, 78 % pour leur situation professionnelle, et 73 % pour la situation financière de leur foyer. 

 

Interrogés sur leur état d'esprit actuel, 90 % des chefs d'entreprise du BTP ont répondu rester combatifs. Alors qu'ils doivent assurer la reprise des chantiers, organiser le retour des équipes sur le terrain et relancer la chaîne d'approvisionnement des matériaux, ils sont 59 % à envisager de mettre en place une nouvelle organisation de travail au sein de leur entreprise.

 

Pour rattraper les retards accumulés avec le confinement, près de la moitié (47 %) des dirigeants d'entreprise du BTP se disent même prêts à d'écourter, reporter, voire annuler leurs congés d'été !

 

Du point de vue de la santé physique et mentale, si 81 % des entrepreneurs du BTP s'estiment en bonne santé (81 %), ils sont en revanche plus stressés (45 %), et plus débordés que la moyenne des professionnels de tous les secteurs confondus (63 %, contre une moyenne de 54 %).

 

Les entrepreneurs du BTP plus débordés que la moyenne. Source : Enquête MMA/OpinionWay

 

Parmi les sources d'inquiétudes premières : la trésorerie de l'entreprise (82 %) et les carnets de commande (72 %).

 

A noter que les professionnels du BTP restent globalement moins inquiets que ceux des autres secteurs : ils sont 40 % à être inquiets, contre 54 % dans le commerce, plus durement touché par la crise.

 

Ces entrepreneurs ressortent par ailleurs de cette période de confinement avec une prise de conscience concernant l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée : 91 % veulent continuer à pratiquer une activité sportive pour se maintenir, et 93 % veulent désormais mieux profiter de leur famille tout au long de l'année. Ils sont d'ailleurs 80 % à se sentir soutenus par leurs proches pour aborder la reprise. 

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

5e baromètre Arti Santé : 58 % des artisans sont très souvent stressés - Batiweb

5e baromètre Arti Santé : 58 % des artisans sont très souvent stressés

Pour la cinquième année consécutive, le baromètre Arti Santé fait le point sur l’état de santé et les conditions de travail des entrepreneurs du bâtiment et du paysage. Menée auprès de 2 000 dirigeants d’entreprise artisanale, l’enquête révèle cette année que 65% d’entre eux travaillent plus de 50 h par semaine, dont 26 % plus de 60 h. L’étude montre également une nette augmentation du stress (+15 points en un an) et des troubles émotionnels.
Stress au travail : les conjoint(e)s d'artisans du bâtiment souffrent aussi - Batiweb

Stress au travail : les conjoint(e)s d'artisans du bâtiment souffrent aussi

Un(e) conjoint(e) d'artisan du bâtiment sur deux avoue être souvent stressée au travail, selon le baromètre publié ce vendredi par la Capeb et le pôle d'innovation IRIS-ST. Incertitude économique, déséquilibre entre vie personnelle et professionnelle, rythme de travail soutenu, les causes sont multiples et peuvent mener au burn-out. Une convention a été signée avec la MNRA pour leur venir en aide.
Les artisans du BTP inquiets des mesures sanitaires mais confiants dans la reprise - Batiweb

Les artisans du BTP inquiets des mesures sanitaires mais confiants dans la reprise

Depuis la fin du confinement, les entreprises retrouvent leur activité mais laissent, pour une grande majorité, leurs employés en télétravail. Pour les artisans du BTP, leur profession ne leur permet pas d’exercer de chez eux. En conséquence, malgré les mesures prises pour se protéger, la plupart sont inquiets concernant la reprise du travail et les conditions sanitaires, mais reste confiants quant à l’avenir de leur entreprise.
Les majors européens du BTP assez solides pour surmonter la crise ? - Batiweb

Les majors européens du BTP assez solides pour surmonter la crise ?

En cette période de reprise progressive post-coronavirus, le cabinet d'études Mazars s'est penché sur le bilan 2019 des 17 majors européens du BTP au chiffre d'affaires consolidé supérieur à 5 milliards d'euros, pour mieux estimer leur capacité à surmonter la crise. Or, l'année 2019 s'est révélé être un très bon cru pour les grands groupes du BTP, avec une hausse de la croissance, des carnets de commande et de la trésorerie, et une baisse de l'endettement net. Mais cette solidité financière suffira-t-elle à les aider à affronter la crise ?