Les recrutements repartent dans le secteur du BTP Vie des sociétés | 23.10.17

Partager sur :
Les recrutements repartent dans le secteur du BTP Batiweb
Alors que le taux de chômage en France était en baisse au premier trimestre 2017 (selon l’Insee), PageGroup, spécialiste du recrutement, a récemment communiqué les résultats de son Étude de rémunérations 2018. Au-delà de dévoiler les grandes tendances liées au marché de l’emploi, ce document est surtout l’occasion de vérifier comment se porte le secteur du bâtiment à ce niveau-là.
La crise de 2008 toucherait-elle à sa fin ? Au regard des indicateurs relatifs à l’emploi, le contexte, s’il n’est pas encore à son optimal, tend néanmoins à s’améliorer.

« L’emploi et le moral des cadres sont au beau fixe depuis plus d’un an et des secteurs encore en crise en 2016 retrouvent enfin des couleurs », observe Isabelle Bastide, présidente de PageGroup France.

« C’est le cas notamment du BTP, porté par la relance des projets de construction dans le neuf et le développement des activités liées au Facility Management (énergie, environnement, rénovation) », poursuit-elle.

Et, en effet, force est de constater que la reprise observée sur le secteur du BTP se ressent également au niveau de l’emploi. L’Étude de rémunérations 2018, publiée le 19 octobre dernier par PageGroup, révèle ainsi que les VDR (Voirie et réseau direct) sont particulièrement demandeurs, cherchant notamment à recruter des ingénieurs.

Une forte demande d’ingénieurs

D’après le ministère du Travail, 16 300 emplois ont été créés dans le secteur de la construction par rapport à la même période en 2016. Pour autant, PageGroup note (tout comme la FFB et la Capeb) que « les métiers de la construction ne font plus la vocation des jeunes diplômés ».

Un paradoxe incompréhensible pour le spécialiste du recrutement et de l’intérim, qui indique qu’« il existe de grandes opportunités de carrière », et notamment au sein des petites et moyennes entreprises.

Le salaire peut malgré tout expliquer le désamour des jeunes pour les postes dans le BTP, un salarié inexpérimenté ayant de fortes de chances de débuter sa carrière sous la barre des 35 484 euros annuels que touchent en moyenne l’ensemble des Français (rémunération brute, Insee, 2014).

En revanche, après 5 ans d’expérience, la quasi-totalité des professionnels du bâtiment se classe au-dessus de cette moyenne, à l’exception des dessinateurs, techniciens EDP – métreurs – chiffreurs, et techniciens géomètres – topographes, d’après les observations de PageGroup.

« Dans les années qui viennent, le réel défi, ne sera pas la capacité à innover, qui est l’une des marques de fabrique de la France, mais notre aptitude à mettre en adéquation l’offre et la demande, la formation et les besoins en termes de compétences », estime Isabelle Bastide.

Et du côté des candidats ?

D’après PageGroup, 48% des candidats considèrent que le marché de l’emploi s’améliore (+4% par rapport au dernier semestre 2016). Cette moyenne reste plus élevée chez les moins de 30 ans (55%), à l’inverse des plus de 49 ans (42%), visiblement plus pragmatiques. Pour autant, seulement 28% des candidats pensent que la situation économique actuelle est bonne, et 43% espèrent une amélioration dans les six prochains moins.
 

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les prévisions d’embauches restent élevées pour le secteur du BTP Batiweb

Les prévisions d’embauches restent élevées pour le secteur du BTP

Manpower Group publie sa conjoncture concernant les prévisions d’embauches pour le deuxième trimestre de l’année. Bonne nouvelle : le secteur du bâtiment prévoit toujours d’embaucher, avec +19 % de prévision nette d’emploi. Ces besoins en recrutement concernent notamment les moyennes et grandes entreprises de plus de 50 salariés. Précisions.
Légère inflexion du climat des affaires pour l’industrie du bâtiment Batiweb

Légère inflexion du climat des affaires pour l’industrie du bâtiment

Début d’année mitigé pour le marché du bâtiment ! D’après l’Insee, le climat des affaires en France, tous secteur confondus, a affiché un léger recul en février, parvenant malgré tout à se maintenir à un niveau élevé. Le BTP ne fait malheureusement pas exception, avec un indicateur synthétique en baisse pour le deuxième mois consécutif.
Recrutements toujours dynamiques dans le BTP malgré une pénurie sur certains postes Batiweb

Recrutements toujours dynamiques dans le BTP malgré une pénurie sur certains postes

Très en forme l’an dernier, le secteur de la construction a, sans surprise, été marqué par une hausse des recrutements. Selon la Fédération française du bâtiment, 20 000 emplois avaient été créés en 2017, malgré des difficultés à trouver la perle rare. Une tendance qui semble se poursuivre cette année, à en croire la dernière étude publiée par PageGroup. Les détails.
Construction neuve : une progression qui se confirme ! Batiweb

Construction neuve : une progression qui se confirme !

Fin septembre, alors que le dernier bilan du ministère du Logement confirmait la reprise d’activité du secteur de la construction, Emmanuelle Cosse jouait la carte de la prudence, arguant que les résultats annoncés étaient « toujours nettement inférieurs à ceux de 2011-2012 ». Or, bien que l’année ne soit pas encore terminée, les derniers chiffres relatifs à la construction de logements à fin octobre témoignent d’une nouvelle progression.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter