Les taux des crédits immobiliers restent sous l’inflation au 4e trimestre 2018 Vie des sociétés | 18.01.19

Partager sur :
L’année 2018 n’aura pas vraiment été décisive pour le marché des prêts immobiliers. L’observatoire Crédit Logement/CSA a en effet partagé le 17 janvier les indicateurs du 4e trimestre, qui se stabilisent par rapport aux niveaux observés en octobre. Le taux moyen s’établit ainsi à 1,44% sur les trois derniers mois connus, pour une durée de 226 mois – un record ! Les détails.
En novembre 2018, l’observatoire Crédit Logement/CSA relatait la stabilisation des taux des crédits immobiliers à 1,43%, soit un niveau particulièrement proche du plancher le plus bas enregistré en 2016 (1,30%).

Visiblement, les conditions d’emprunt étaient toujours aussi favorables les mois suivants ! En effet, l’organisme fait état d’un taux moyen de 1,44% au quatrième trimestre, à raison de 1,48% sur le marché du neuf et 1,45% pour l’ancien.

Pour le seul mois de décembre, les taux atteignent à peine 1,43%, soit 1,21% sur 15 ans (contre 1,32% à la même période en 2017), 1,41% sur 20 ans (contre 1,52%) et 1,63% sur 25 ans (1,79% l’an dernier).

« Les taux des crédits immobiliers sont stables depuis le printemps 2018. Mais à la rentrée dernière, les établissements bancaires n’avaient pas amélioré leurs offres commerciales, à la différence de ce qu’ils font souvent avant l’arrivée de l’hiver », décrypte l’observatoire.

« Et si les taux n’ont pratiquement pas bougé sur le marché de l’ancien, ils ont commencé à se tendre doucement dans le neuf dès le mois d’août (plus 3 points), ayant jusqu’alors été les grands bénéficiaires des conditions de crédit exceptionnelles faites aux emprunteurs », poursuit-il.

Un marché bien orienté pour les particuliers

Au-delà de la stagnation des taux, le bilan conjoncturel est marqué par des durées de prêts bancaires particulièrement élevées. Les crédits doivent en effet être remboursés sur 226 mois en moyenne, soit un total de 10 mensualités supplémentaires en 2018, contre 5 l’année dernière.

« La baisse des taux d’intérêt a rendu possible une telle évolution et l’amélioration des conditions de crédit qui en a résulté a permis d’atténuer la détérioration de la solvabilité des ménages modestes et/ou en primo-accession, affectés par la hausse des prix de l’immobilier et par la dégradation des soutiens publics », explique l’observatoire.

Finalement, le montant de production de crédits a progressé de +10,5% entre les 4e trimestres 2017 et 2018, dont +4,2% dans le neuf et +17,7% dans l’ancien. En revanche, le nombre de prêts bancaires accordés s’avère négatif sur le marché de l’immobilier neuf : -6,2% sur un an. Avec une croissance de +9,1%, l’ancien parvient heureusement à préserver l’activité, qui progresse de +1,0%.

Dans ce contexte, l’observatoire Crédit Logement/CSA prévoit une remontée modérée des taux des crédits immobiliers en 2019, à 1,65% en moyenne annuelle. Au 14 janvier, ils atteignaient péniblement 1,43%, demeurant particulièrement compétitifs pour les emprunteurs.

F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La montée des taux des crédits immobiliers continue

La montée des taux des crédits immobiliers continue

Après une année 2016 durant laquelle les taux d’intérêts des crédits immobiliers avaient continuellement baissé, ces derniers ont commencé à remonter en début d’année 2017. Une remontée qui ne semble pas prête de s’arrêter, puisqu’ils ont continués de remonter durant le mois d’avril (1,55%), à un rythme toutefois très lent, et surtout, à un niveau encore exceptionnellement bas.
Crédits immobiliers : activité toujours soutenue malgré une hausse des taux

Crédits immobiliers : activité toujours soutenue malgré une hausse des taux

Alors que 2016 avait été marquée par une baisse quasi continue des taux d’intérêt des crédits immobiliers, l’Observatoire Crédit Logement/CSA note une inversion de la tendance en ce début d’année. En effet, après une augmentation successive de la moyenne des taux en décembre 2016 et en janvier 2017, ils remontent encore en février pour s’établir à 1,49%. Le détail des chiffres.
Les taux des crédits immobiliers baissent en juillet

Les taux des crédits immobiliers baissent en juillet

Bien que demeurant particulièrement bas, les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers ne cessaient d’augmenter depuis le début de l’année 2017. Une tendance qui s’est cependant inversée en juillet dernier, les taux du secteur concurrentiel s’établissant à 1,55% en moyenne, soit -0,01% par rapport au mois précédent. La demande reste toutefois très soutenue, aussi bien sur le marché du neuf que sur celui de l’ancien. Tous les indicateurs.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter