Les travaux de rénovation les plus réalisés en 2016 sont… Vie des sociétés | 09.01.17

Partager sur :
Si les travaux de rénovation font toujours partie des priorités des Français qui cherchent à améliorer leur habitat, certains sont toujours plus privilégiés que d’autres. Quelleenergie.fr, site spécialisé dans le conseil en économies d’énergie, a récemment dévoilé sont « top 5 des travaux de rénovation en 2016 ». Alors, qui du double-vitrage ou de l’isolation des combles a eu la cote l’année dernière ? Toutes les réponses.
Pas moins de 124 407 projets de travaux de rénovation ont été analysés par les équipes de Quelle Energie, qui se sont intéressées aux solutions de rénovation énergétique préférées des Français en 2016.

S’isoler et se chauffer en faisant des économies d’énergie

Et sans grande surprise, les travaux d’isolation des combles ont représenté le projet de rénovation le plus réalisé, enregistrant un taux de 13,7% sur le site de Quelleenergie.fr. Rien de bien étonnant selon l’Ademe, qui relève que 30% des déperditions thermiques se font par le toit. Quelle Energie, de son côté, souligne le coût assez faible d’une telle opération (50 euros par mètre carré) pour un résultat viable.

En seconde position, le poêle à bois a fait l’objet de 12,5% des projets de rénovation enregistrés par Quelle Energie, qui note qu’il s’agit du « chauffage préféré des Français ». « Entre des prix de l’énergie (bois) très bas et un rendement exceptionnel, le poêle à bois est une solution très rentable », justifie l’organisme. Si les coûts liés à l’installation demeurent assez élevés (entre 4 000 et 6 000 euros), il est néanmoins possible de bénéficier d’aides comme le crédit d’impôt 30% ou Prime Energie.

Sur la dernière marche du podium, le double-vitrage renforcé fait à peine moins bien que le poêle à bois, avec 12,4% des projets de rénovation intégrant cette solution. Tout comme pour son concurrent à la seconde place, il est également possible de demander des aides pour financer l’installation du double-vitrage. Ce dernier présente d’ailleurs de nombreux avantages, et en particulier sa capacité à bien isoler le logement, Quelle Energie rappelant que « de mauvais vitrages sont responsables de 15% des pertes de chaleur ».

L’isolation des murs et la chaudière gaz dans le top 5

Représentant 11% des projets observés, l’isolation des murs arrive à la quatrième place du top 5. Un résultat qui n’a rien d’étonnant selon Quelleenergie.fr, pour qui « les murs sont, après les combles, la surface à isoler en priorité ». Comme pour les autres solutions de rénovation, l’isolation des murs peut profiter du crédit d’impôt à 30%, de la Prime Energie, ou encore de certaines aides mises en place par l’Anah.

Enfin, la chaudière gaz à condensation, qui a représenté 9,2% des projets réalisés en 2016, arrive en cinquième position du classement. Paradoxalement, « cette solution permet de réduire sa consommation de gaz jusqu’à 35% » et peut être « rentabilisés en 6 ans maximum », à condition de faire appel aux différentes aides proposées. « Il faut en revanche prévoir un conduit d’évacuation pour l’eau qui est issue de la condensation ainsi qu’un conduit de fumées pour extraire les produits de la combustion », nuance Quelle Energie.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Uniso démontre les bénéfices de la rénovation énergétique

Uniso démontre les bénéfices de la rénovation énergétique

Si les Français semblent de plus en plus sensibles aux enjeux de la rénovation énergétique, de tels travaux peuvent vite s'avérer particulièrement coûteux. L'efficacité des opérations et le retour sur investissement peuvent également être des freins au lancement d'un projet de rénovation. Pour lever tous les doutes qui subsistent encore sur ce domaine, Uniso, spécialiste de l'isolation par l'extérieur, a récemment publié une infographie balayant l'ensemble des bénéfices de tels travaux.
Rénovation énergétique : l’UFC dénonce « les piètres performances des artisans »

Rénovation énergétique : l’UFC dénonce « les piètres performances des artisans »

Désillusion totale pour l’UFC-Que choisir ! Dans une étude publiée ce 7 décembre portant sur la rénovation énergétique, l’association de consommateurs s’est intéressée à la qualification des professionnels du secteur. Verdict : les résultats sont apparemment « désastreux », l’UFC pointant le manque de fiabilité des artisans, ainsi que les prix excessifs pratiqués sur le marché.
Seuls 25% des travaux de rénovation ont un impact énergétique « significatif » (Etude)

Seuls 25% des travaux de rénovation ont un impact énergétique « significatif » (Etude)

Il y a quelques jours, l’Ademe a dévoilé les résultats d’une enquête réalisée auprès des Français qui ont rénové leur logement. Intitulée TREMI, l’étude révèle qu’entre 2014 et 2016, 5,1 millions de ménages ont réalisé des travaux pour un coût moyen de 11 750 €. Si 83% d’entre eux estiment avoir amélioré le confort thermique de leur logement, l’Ademe indique que seuls 25% des travaux ont eu « un impact énergétique significatif ». Précisions.
Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Naturelle, efficace et facile à poser, l’isolation chanvre se fait peu à peu sa place sur le marché du BTP français. Pour le plus grand plaisir de Biofib’, qui ne manque pas d’arguments pour vanter les mérites de ses solutions végétales. Multi-certifiées, celles-ci ont déjà séduit nombre de maîtres d’ouvrage, qui peuvent aujourd’hui pleinement observer les bienfaits de cette technique en adéquation avec les objectifs de la loi de transition énergétique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter