Les trois lauréats des Trophées de la Chaux 2019 sont… Vie des sociétés | 30.10.19

Partager sur :
La remise des Trophées de la Chaux 2019 s’est déroulée au Carrousel du Louvre le jeudi 24 octobre lors de la nocturne du Salon International du Patrimoine Culturel. Le jury de professionnels a récompensé trois entreprises pour leur chantier d’exception parmi une vingtaine de candidatures. Précisions sur les trois projets lauréats.

Ciments Calcia et Socli ont récompensé les lauréats des Trophées de la Chaux 2019 à l’occasion de la nocturne du Salon International du Patrimoine Culturel qui s’est déroulée au Carrousel du Louvre jeudi 24 octobre.

 

Le jury de professionnels s’est particulièrement intéressé à la mise en œuvre de solutions originales, à l’emploi de méthodes innovantes, et à la prise en compte des conditions sécuritaires et techniques de réalisation des travaux. Trois chantiers d’exception ont ainsi été récompensés parmi une vingtaine de candidatures.

 

Découvrez les trois entreprises primées parmi une vingtaine de candidatures :

 

1er prix – Entreprise Savoirs d’Antan Bâtisseurs d’Avenir

 

Montieramey (10)

 

Le 1er prix, d’une valeur de 5000 euros, a été attribué à Olivier Berthaut de l’entreprise Savoirs d’Antan Bâtisseurs d’Avenir pour la restauration d’un bâtiment situé dans l’enceinte d’une ancienne abbaye à Montieramey (10), labellisé Fondation du Patrimoine et soumis à l’expertise d’un architecte des Bâtiments de France. Le jury a notamment salué le savoir-faire de l’artisan qui a su répondre à un cahier des charges exigeant. Techniquement, il a apprécié les reprises de moellons calcaires et pierres de taille avec des outils traditionnels de maçonnerie, ainsi que « la mise en œuvre des enduits en deux passes, l’une pour le renformis, l’autre pour le dégrossi, avec de la chaux naturelle hydraulique Socli NHL 3.5 associée à deux sables locaux ». Olivier Berthaut souligne avoir travaillé en étroite collaboration avec le propriétaire, et en s’appuyant sur une carte postale de 1900 pour restituer le monument à l’identique.

 

2ème prix – Entreprise Paramelle

 

Figeac (46)

 

Fabien Paramelle, 27 ans, a quant à lui reçu le 2ème prix d’une valeur de 3000 euros pour la restauration d’une maison de pierre à Figeac dans le Lot (46), également située en secteur sauvegardé. Pour ce chantier, Fabien Paramelle a réalisé une projection à la machine avec du liant traditionnel à la chaux Chaulys Blanche HL2 de Socli sur une surface d’environ 200 m2 intérieur et extérieur confondus. Le jury a par ailleurs récompensé son engagement environnemental, alors que l’artisan a pris le soin d’évacuer tous les déchets et gravats à l’aide d’une grue pour les acheminer à la décharge en vue de leur traitement, malgré la complexité d’accès.

 

3ème prix – Entreprise SARL Bounéou

 

Estigarde (40)

 

Enfin, le 3ème prix a été remis à Joël Bounéou pour la restauration d’une habitation traditionnelle des années 1830 à Estigarde (40). Pendant 18 mois, l’artisan a coordonné de nombreux corps d’état dont son entreprise pour la maçonnerie. Le jury a notamment apprécié le nettoyage des murs en pierre par aérogommage et la mise en œuvre d’un enduit à pierre à base de chaux Socli NHL 3,5 / CL90 / Rénochaux NHL2 et de sable blanc sur les murs intérieurs.

 

C.L.

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

LafargeHolcim devient mécène du Domaine national de Chambord

LafargeHolcim devient mécène du Domaine national de Chambord

Alors que le château de Chambord fête cette année ses 500 ans, le Domaine national lance un vaste projet de restauration de son mur d’enceinte, long de 32 kilomètres, qui a été endommagé lors des inondations de juin 2016. Le groupe LafargeHolcim s’est porté volontaire pour devenir mécène de ce chantier-école, avec une participation financière et un don de chaux venant de son site historique de Cruas en Ardèche (07).
La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception

La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception

La 16e édition des Trophées du Patrimoine et de l’Environnement, organisée par la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, a dévoilé ses lauréats. Six entreprises ont été récompensées pour leur savoir-faire en matière de restauration des bâtiments anciens. Ces projets, menés dans le respect de l’environnement et des styles régionaux, ont permis de mettre en lumière la pluralité des métiers de l’artisanat du bâtiment.
À Vézelay, la basilique restaurée dans les règles de l’art

À Vézelay, la basilique restaurée dans les règles de l’art

À Vézelay (89), la basilique Sainte Marie-Madeleine attire près d’un million de visiteurs par an. Construite au IXème siècle, elle a fait l’objet d’une vaste restauration par l’architecte Viollet-le-Duc en 1840. Depuis, des fissures et des infiltrations se sont formées sur le monument. Un programme de restauration en plusieurs tranches a donc été lancé en 2014. Actuellement, l’entreprise SMBR travaille sur les enduits des voûtes. Pour redonner sa luminosité à la basilique et rester fidèle aux matériaux d’origine, le choix s’est porté sur la chaux aérienne.
La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter