Multiples cessions d'activités pour Saint-Gobain Vie des sociétés | 26.11.18

Partager sur :
Saint-Gobain a annoncé le 23 novembre avoir cédé des entités de son site de Xuzhou en Chine, et de ses actifs industriels et immobiliers à la société Nanjing Manyuan Technology. Il délaisse cette partie de son activité canalisation pour 200 millions d’euros d’actifs au taux de change actuel. Loin de s'arrêter en si bon chemin, l'industriel prépare également la vente de ses activités de distribution bâtiment en Allemagne.
Le groupe Saint-Gobain, spécialisé dans la production, la transformation et la distribution de matériaux, a cédé son activité canalisation du site de Xuzhou pour 200 millions d’euros d’actifs détenus en Chine à la société Nanjing Manyuan Technology.

Le site de Xuzhou, spécialisé dans la production de tuyaux et raccords en fonte ductile, avait réalisé un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros en 2017.

Suite à cette opération, Saint-Gobain ne détient désormais plus qu’un seul site de production pour son activité canalisation chinoise. Cette décision fait partie d’un plan d’amélioration de la compétitivité des activités canalisation de l’entreprise dans le monde et s’inscrit dans la stratégie du groupe.

Une stratégie de réorganisation plus globale

En parallèle, le géant Français a fait savoir ce lundi 26 que ses activités de distribution bâtiment en Allemagne pourraient également être vendues. Celles-ci avaient rapporté 1,9 milliard d'euros de chiffres d'affaires au groupe l'année dernière. Si cette décision peut donc surprendre, elle correspond, là encore, à la stratégie de réorganisation plus globale voulue par Saint-Gobain. 

"Notre position dans la distribution en Allemagne offre pour le groupe des perspectives qui ne sont pas alignées avec nos attentes", s'est justifié Pierre-André de Chalendar, Président-directeur général de la société.

Dans cette même logique, l'industriel envisage également de céder son activité de carbure de silicium, rattachée au département Matériaux haute performance, qui était quant à elle généré 120 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017. 

Par ailleurs, le spécialiste du BTP envisagerait dix autres projets de cession, l'objectif étant de dégager 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires d'ici fin 2019 en se séparant d'actifs superflus. Une ambition qui pourrait être atteinte rapidement, les opérations chinoises et allemandes récemment annoncées représentant déjà 2,3 milliards d'euros.

C.L & F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le premier bâtiment industriel orienté développement durable

Le premier bâtiment industriel orienté développement durable

Quille, filiale régionale de Bouygues Construction et acteur majeur du BTP en Normandie et en Picardie, conçoit et réalise pour trois des sociétés du groupe rouennais d'imprimerie Firopa, le premier bâtiment industriel qui bénéficiera de la certification « Démarche HQE, opération expérimentale Bâtiment Industriel ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter