Nette progression de l’activité des Travaux Publics

Vie des sociétés | 10.05.21
Partager sur :
Nette progression de l’activité des Travaux Publics - Batiweb
Tous les voyants (ou presque) sont au vert pour l’activité des Travaux Publics qui renoue avec la croissance au premier trimestre 2021 (+ 4,6%). Malgré des prises de commandes qui demeurent faibles, le secteur retrouve un niveau comparable à 2019. Sur douze mois cumulés, l’activité reste cependant impactée par la crise sanitaire avec une baisse de – 10,1% en rythme annuel.

Le vent semble (enfin) tourner pour les Travaux Publics qui enregistrent, au premier trimestre 2021, une hausse d’activité de + 4,6% (comparé au T1 2020). Le niveau de facturation accélère sensiblement en mars (+ 11,4% par rapport à février). Quant au montant de facturations, il retrouve un niveau « légèrement » supérieur à celui de 2019.

Sur douze mois cumulés, l’activité reste impactée par la crise sanitaire et affiche un recul de - 10,1% en rythme annuel.

L’effet du « Plan de relance » se fait attendre

En cumul sur les douze derniers mois, le niveau de marchés conclus s’inscrit toujours à la baisse (- 8,1%). Pour ce qui est du montant, il diminue de – 2,8% en mars par rapport à février, mais augmente de + 25,2% par rapport au mois de mars 2020, et de + 1,6% au cours du T1 2021 vs T1 2020.

Ainsi, l’inquiétude sur les prises de commandes « perdure alors que les espoirs suscités par le Plan de relance tardent encore à se concrétiser en une réelle dynamique de la commande publique qui pourrait consolider dans la durée ces premiers signaux positifs de l’activité », souligne un communiqué de la Fédération nationale des Travaux Publics (FNTP).

Les heures travaillées en hausse

Autre signal positif, le volume d’heures totales travaillées qui se redresse de + 6,8% au premier trimestre 2021. A noter cependant que ce rebond « ne permet pas de retrouver les niveaux d’avant-crise », notamment du côté de l’intérim (heures travaillées en chute de – 20,9%).

Maintenir le Gazole Non Routier

Dans un communiqué paru le 6 mai dernier, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) renouvelle son appel en faveur du maintien du Gazole Non Routier (GNR) dont la suppression est prévue au 1er juillet 2021. Une suppression qui aurait un impact de 300 millions d'euros cette année pour les seules entreprises de TP, selon le syndicat. 

« Le maintien du Gazole Non Routier est une mesure efficace de soutien à nos entreprises, alors que le plan de relance tarde à porter ses fruits dans les territoires, en raison notamment de la difficulté à engager des projets d’infrastructures sur une courte période. Dans le contexte actuel de flambée des coûts des matières premières, sa suppression constituerait une aberration économique en contradiction totale avec la volonté du Gouvernement de soutenir coûte que coûte les entreprises pour face à la crise économique liée à la Covid-19 », déclare Bruno Cavagné, président de la FNTP. 

La FNTP rappelle que le secteur a été fortement touché par la crise sanitaire avec « une baisse historique » de son activité de 12,5 % en 2020. Alors que le Gouvernement s'était engagé, en 2019, à mettre en place un carburant non routier spécifique au BTP, après la suppression de l'accès au GNR, tout porte à croire qu'il n'en sera rien. « Les dernières hypothèses présentées par le Ministère de la Transition écologique font état d’un délai nécessaire à sa mise en place de près de 24 mois », pointe la FNTP.


Rose Colombel 
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Suppression du GNR : les mesures de compensation prévues pour le secteur du BTP - Batiweb

Suppression du GNR : les mesures de compensation prévues pour le secteur du BTP

Présenté en fin de semaine dernière, le projet de loi de Finances pour 2020 a quelque peu déçu le secteur du bâtiment. Les fédérations professionnelles s’inquiètent notamment des conséquences de la suppression des tarifs réduits de TICPE pour le gazole non routier (GNR). Si le Gouvernement a prévu des mesures d’accompagnement et de compensation, la FNTP appelle à la vigilance. Elle invite également les collectivités à poursuivre leur effort en termes d’investissement.
GNR : la Capeb appelle à lever les blocages des dépôts pétroliers - Batiweb

GNR : la Capeb appelle à lever les blocages des dépôts pétroliers

Alors que les professionnels du BTP protestent contre la suppression des tarifs réduits du gazole non routier (GNR) et que les blocages de dépôts pétroliers se poursuivent dans l’Ouest de la France, la Capeb a réagit ce lundi 2 décembre. Réaffirmant son désaccord avec la mesure, elle a toutefois appelé à cesser les blocages pour ne pas pénaliser les petites entreprises artisanales.
BTP : la fin du gazole non routier (GNR) repoussée au 1er janvier 2023 - Batiweb

BTP : la fin du gazole non routier (GNR) repoussée au 1er janvier 2023

C'est une nouvelle victoire pour le BTP : l'avantage fiscal sur le gazole non routier (GNR) qui devait prendre définitivement fin au 1er juillet sera maintenu un an et demi de plus, a annoncé mardi le gouvernement. Ce dernier a reconnu que le contexte économique n'était pas favorable pour faire passer de force une telle mesure qui impactera lourdement les entreprises du BTP.
Bruno Cavagné reconduit à la tête de la FNTP - Batiweb

Bruno Cavagné reconduit à la tête de la FNTP

Regroupant quelque 7 500 entreprises du secteur, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a annoncé ce mercredi 31 mai la réélection de Bruno Cavagné au poste de président. Ce dernier, qui signe par là même son second mandat, a ainsi fait part de sa volonté d'enrichir l’offre de services proposée par l’organisme, avec notamment la mise en place de nouvelles formations dédiées au BIM.