Pentagone français : un chef de service de Bouygues mis en examen

Vie des sociétés | 13.07.15
Partager sur :
Pentagone français : un chef de service de Bouygues mis en examen - Batiweb
Un chef de service du groupe de BTP Bouygues, a été mis en examen dans une enquête sur des soupçons de corruption et de favoritisme lors de l'attribution du nouveau ministère de la Défense, le « Balardgone ». Ce militaire est soupçonné d'avoir fourni des documents à un homme d'affaires franco-tunisien, soupçonné d'avoir voulu vendre des informations confidentielles.
Il s'agit de la troisième mise en examen dans ce dossier après celles il y  a un an d'un homme d'affaires franco-tunisien, soupçonné d'avoir voulu vendre des informations confidentielles, et d'un officier de l'armée qui était en  poste au ministère de la Défense.

Les enquêteurs se demandent si le chef de service chez Bouygues a pu être en possession de documents qu'il n'aurait pas dû avoir, a expliqué une source proche du dossier. Son chef de mise en examen n'a pas été précisé par la source judiciaire.


« Le groupe Bouygues a été informé la semaine dernière de la convocation d'un de ses collaborateurs mais n'a pas eu d'autre information depuis. En l'absence d'autres éléments, le groupe ne commente pas une enquête en cours », a commenté Bouygues dans une réaction transmise à l'AFP par son avocat.


Le marché du « Balardgone » avait été attribué à un consortium mené par le  groupe Bouygues. Une source proche du dossier avait indiqué en février que l'enquête n'avait pas permis de mettre au jour des éléments susceptibles d'établir une implication du groupe Bouygues ou de dirigeants dans une éventuelle corruption  de grande échelle.


Lors de la présentation du projet par le ministère de la Défense, le montant total du contrat avait été évalué au printemps 2014 à 3,5 milliards d'euros (hors taxes) dont le paiement sera étalé sur 27 ans.


Le "Canard Enchaîné" avait révélé en 2011 des soupçons de corruption et de  favoritisme lors de l'attribution de ce marché. Le groupe Bouygues, qui réfute être visé par cette enquête, avait assigné en diffamation le Canard, mais a été débouté en première instance puis en appel.

(Avec AFP)
Redacteur
La sélection de la semaine
Formation Chef de chantier Bâtiment - Gros œuvre - Batiweb

À la fois technicien et homme de terrain, le Chef de chantier – Gros oeuvre gère les opérations...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


KIT ADIAPLAY : kit de rafraîchissement adiabatique autonome - Batiweb

Rafraîchisseur d'air autonome, avec diffuseur intégré, prêt à l'emploi. Idéal...

Dossiers partenaires
Eco-mobilier agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction du bâtiment. - Batiweb

Eco-mobilier est agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction non inertes non dangereux,…


Plan de sobriété énergétique, réduction de la consommation… La prise connectée LEDVANCE devient un allié de la chasse au gaspillage énergétique - Batiweb

Réduire de plus de 10 % la consommation d’énergie d’ici deux ans par rapport à 2019 : c’est l’objectif ambitieux que s’e…


Boît’coque : la boîte de réservation économique et pratique - Batiweb

Devenue un véritable indispensable des travaux de plomberie, la boîte de réservation s’adapte aux besoins des plombiers …

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb