PLF 2020 : un mécanisme de « suramortissement » pour les loueurs de matériels de BTP ? Vie des sociétés | 06.12.19

Partager sur :
PLF 2020 : un mécanisme de « suramortissement » pour les loueurs de matériels de BTP ? Batiweb
Dans le cadre du projet de loi de Finances 2020, la fédération DLR souhaite que les entreprises de location de matériels de chantier bénéficient du mécanisme de « suramortissement ». Adopté via un amendement par le Sénat, la proposition doit encore convaincre les députés. Dans un communiqué, DLR rappelle que l’activité de location d’engins de BTP en France compte presque 2 000 entreprises qui ont acheté, en 2018, environ 1,7 mds d'euros de matériels afin de les mettre à disposition de leurs clients.

Mis en place en 2015 via la loi Macron, le mécanisme de suramortissement refait surface dans le cadre du projet de loi de finances 2020. Le dispositif permet aux entreprises de bénéficier d’une déduction fiscale « exceptionnelle » en matière d’investissement.

 

Il est notamment prévu que les entreprises du BTP en bénéficient pour l’achat d’engins de chantier utilisant un carburant alternatif au gazole non routier, une mesure proposée pour compenser la suppression des tarifs réduits de TICPE pour le GNR.

 

Dans un communiqué, la fédération DLR demande à ce que le mécanisme soit étendu aux entreprises de location de matériels de BTP qui investissent chaque année près d’1,7 milliards d’euros pour répondre aux besoins de leurs clients. Adopté par le Sénat, l’amendement souhaité va maintenant être discuté à l’Assemblée nationale, l’occasion pour DLR de rappeler le fonctionnement du secteur.

 

La location au cœur de l’activité bâtiment

 

La fédération des matériels de construction et de manutention souligne en effet que les entreprises du BTP ont recours à la location d’engins de manière « importante, constante et permanente ». Le secteur de la location compte presque 2 000 entreprises et représente une part « importante et essentielle » du marché des engins non routiers de BTP.

 

Il est « primordial » que les entreprises de location puissent disposer, « comme tout investisseur dans les matériels hybrides, électriques ou fonctionnant au GNL, des mêmes dispositifs de la loi de finances 2020 que les autres investisseurs sociétés du BTP exploitant leur parc de matériels en propre », estime la fédération.

 

Si l’article 16 n’était pas adopté par les députés, les entreprises pourraient ne pas bénéficier du mécanisme de suramortissement. « Cela ne serait pas satisfaisant au regard d’une logique d’efficacité de la mesure, de l’objectif d’inciter à l’utilisation des énergies alternatives aux énergies fossiles émettrices de dioxyde de carbone et de favoriser le réemploi des engins ».

 

La fédération souligne en effet que le mécanisme ne permet pas uniquement de dégager des recettes supplémentaires pour l’Etat mais qu'il répond également à « un objectif environnemental ». « Le recours à la location d’engins entre dans cet objectif car il permet leur réemploi et évite dans une certaine mesure leur multiplication (économie d’usage/circulaire) ».

 

R.C
Photo de une  : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

GNR : la Capeb appelle à lever les blocages des dépôts pétroliers Batiweb

GNR : la Capeb appelle à lever les blocages des dépôts pétroliers

Alors que les professionnels du BTP protestent contre la suppression des tarifs réduits du gazole non routier (GNR) et que les blocages de dépôts pétroliers se poursuivent dans l’Ouest de la France, la Capeb a réagit ce lundi 2 décembre. Réaffirmant son désaccord avec la mesure, elle a toutefois appelé à cesser les blocages pour ne pas pénaliser les petites entreprises artisanales.
Début d’année compliqué pour les matériels de construction Batiweb

Début d’année compliqué pour les matériels de construction

Les difficultés rencontrées par les constructeurs de logements depuis début 2018 n’auront pas été sans conséquences pour les autres marchés qui dépendent de cette activité. Ainsi les matériels de construction et de manutention, notamment, ont-ils subi de plein fouet le manque de dynamisme observé ces derniers mois. Preuve en est le bilan du second trimestre récemment communiqué par la Fédération DLR.
Suppression du GNR : les mesures de compensation prévues pour le secteur du BTP Batiweb

Suppression du GNR : les mesures de compensation prévues pour le secteur du BTP

Présenté en fin de semaine dernière, le projet de loi de Finances pour 2020 a quelque peu déçu le secteur du bâtiment. Les fédérations professionnelles s’inquiètent notamment des conséquences de la suppression des tarifs réduits de TICPE pour le gazole non routier (GNR). Si le Gouvernement a prévu des mesures d’accompagnement et de compensation, la FNTP appelle à la vigilance. Elle invite également les collectivités à poursuivre leur effort en termes d’investissement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter