Raoul de Parisot élu au Syndicat Français de l'Industrie Cimentière Vie des sociétés | 23.06.15

Partager sur :
Le Syndicat Français de l’Industrie Cimentière (SFIC) vient d’élire Raoul de Parisot à sa présidence. Il succède à Jean-Yves Le Dreff. Ingénieur de l’Ecole des Mines de Nancy, diplômé en sciences économiques et titulaire d’un master en sciences de l’Université de Stanford, Raoul de Parisot est aussi conseiller du Président du groupe Vicat.

Raoul de Parisot a défini les orientations qu’il entend donner au SFIC pendant sa mandature : « Face à un marché contracté dont nous espérons qu’il va se redresser, il faut plus que jamais préserver et renforcer les leviers de la compétitivité de notre industrie ».

Après un passage dans le raffinage de pétrole, Raoul de Parisot intègre le groupe Vicat dès le début des années 80 en tant qu’ingénieur de production. Il occupe de nombreuses responsabilités tournées vers la dimension industrielle tant en France qu’à l’étranger (Etats-Unis) ; puis occupe le poste de directeur général délégué de toutes les activités pour la France, l’Italie, et l’Espagne. Il est actuellement conseiller du Président du groupe Vicat.

Le SFIC rassemble les fabricants de liants hydrauliques (ciments, chaux hydrauliques, liants routiers). Il intervient dans les domaines généraux, économiques, sociaux et de défense de la profession, en harmonisant et en coordonnant les actions de cette dernière. L’organe dirigeant du SFIC (son conseil d'administration) décide des orientations à prendre et des actions à mettre en oeuvre par le Syndicat. Le SFIC regoupe les cinq sociétés productrices de ciment : Ciments Calcia, Holcim, Kernéos, Lafarge Ciments et Vicat.

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le marché du ciment sera encore dans le rouge en 2015

Le marché du ciment sera encore dans le rouge en 2015

Le Syndicat français de l'industrie cimentière (SFIC) relève une nouvelle dégradation du marché du ciment, avec une baisse supplémentaire de 5,5 % à fin 2014 par rapport à 2014. Avec une consommation de 18,2 millions de tonnes, cette nouvelle dégradation porte la contraction du marché à 30 %, sur la période 2007- 2014. Détails des prévisions 2015 pour le marché du ciment.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter