Redressement des indicateurs de la construction en ce début d'année Vie des sociétés | 28.03.18

Partager sur :
Si les professionnels du BTP redoutent toujours les conséquences de certaines mesures de la Loi de finances, les chiffres de la construction, eux, témoignent d'un regain d'activité au cours des premiers mois de 2018. En un an, 504 800 logements et 41,5 millions de m² de locaux ont été autorisés à la construction, soit une hausse respective de 8,0% et 10,7% par rapport aux douze mois précédents. Mieux encore : tous les indicateurs ont progressé, aussi bien sur l'année qu'au cours du dernier trimestre.
Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB), l'avait déjà laissé transparaître, et le gouvernement l'a confirmé ce 28 mars : la construction a bel et bien connu un début d'année dynamique ! Une bonne nouvelle au vu des inquiétudes qui entourent la Loi de finances et la transition énergétique.

Toujours est-il que les indicateurs communiqués par le ministère de la Cohésion des territoires sont plutôt optimistes. En un an à fin février, 504 800 logements ont été autorisés à la construction (+8,0% par rapport à la même période l'année précédente) et 427 300 ont été mis en chantier (+12,5%).

D'après les chiffres du gouvernement, l'individuel a été particulièrement dynamique, avec une augmentation de 6,2% pour les autorisation et 10,8% pour les mises en chantier. Le collectif fait encore mieux, avec une hausse respective de 9,3% et 13,7%.

Un trimestre dynamique après une fin d'année morose

Même tendance du côté des chiffres de la période décembre-janvier-février. Après avoir baissé de 3,3% au cours des trois mois précédents, les autorisations de logements ont connu une nouvelle progression, à hauteur de 5,2%. Là encore, l'individuel est en grande forme (+7,8% après +2,0%) tandis que le collectif remonte la pente (+3,5% après -6,4%).

Bien que plus modérée, la croissance est aussi au rendez-vous pour les mises en chantier (+2,9% après -2,3%). Cette fois, l'individuel et le collectif sont au coude-à-coude, avec une hausse respective de +3,0% (après -1,9%) et +2,8% (après -2,5%).

Le ministère précise que le taux d'annulation des logements individuels autorisés à la construction reste inférieur à sa moyenne de longue période (10,4% contre 12,3%), tandis qu'il est bien au-dessus dans le collectif (24,0% contre 18,8%). Il faut par ailleurs compter 5,1 mois en moyenne avant qu'un chantier soit ouvert dans l'individuel, et 11,2 mois dans le collectif.

Les locaux toujours plus haut !

Le marché du non résidentiel, quant à lui, continue son développement sur les chapeaux de roue. En un an à fin février, 41,5 millions de m² ont été autorisés à la construction, soit 10,7% de plus qu'au cours des douze mois précédents. Les hôtels (+30,9%) et les bureaux (+21,6%) contribuent largement à ce bon résultat.

De décembre à février, ce sont 9,6 millions de m² de locaux non résidentiels qui ont été autorisés à la construction (+10,7% par rapport à la même période un an auparavant). Là encore, les bureaux (+44,0%) et l'industrie (+24,5%) progressent fortement, tandis que les commerces (-9,0%) et les entrepôts (-3,4%) font grise mine.

En parallèle, 26,7 millions de m² ont été mis en chantier en un an (+10,3% par rapport à l'année précédente). Les entrepôts (+36,6%), les bureaux (+19,5) et l'hébergement hôtelier (+16,5) sont particulièrement dynamiques, tandis que les exploitations agricoles et forestières baissent encore (-3,3%).

La hausse se fait également ressentir au cours du dernier trimestre observé, avec 6,8 millions de m² mis en chantier, soit une progression de 11,6% par rapport à la même période l'année dernière. Très en forme, les entrepôts et les bureaux affichent une croissance exceptionnelle (respectivement +58,8% et +21,4%), à l'inverse de l'hébergement hôtelier, qui enregistre la plus forte baisse (-19,2%).

Ne reste plus qu'à espérer que le deuxième trimestre de l'année, généralement propice au développement du secteur, poursuive sur cette belle lancée !

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Construction de logements : les mises en chantier toujours en baisse en début d’année - Batiweb

Construction de logements : les mises en chantier toujours en baisse en début d’année

Très attendus, les chiffres de la construction ont finalement été communiqués par le ministère de la Cohésion des territoires le 30 avril dernier. Le premier trimestre de l’année a ainsi été marqué par une légère progression des autorisations de logements à la construction par rapport aux trois mois précédents. En revanche, la tendance s’inverse pour les mises en chantier (-2,5%). De là à envisager un ralentissement de l’activité des professionnels du secteur ?
Construction neuve : une progression qui se confirme ! - Batiweb

Construction neuve : une progression qui se confirme !

Fin septembre, alors que le dernier bilan du ministère du Logement confirmait la reprise d’activité du secteur de la construction, Emmanuelle Cosse jouait la carte de la prudence, arguant que les résultats annoncés étaient « toujours nettement inférieurs à ceux de 2011-2012 ». Or, bien que l’année ne soit pas encore terminée, les derniers chiffres relatifs à la construction de logements à fin octobre témoignent d’une nouvelle progression.
Construction de logements et de locaux : quel bilan pour 2017 ? - Batiweb

Construction de logements et de locaux : quel bilan pour 2017 ?

Après s’être longuement fait attendre, les chiffres 2017 de la construction ont enfin été publiés ce 26 janvier par le ministère de la Cohésion des territoires. Les observations des différents organismes du secteur se sont ainsi confirmées : le nombre de logements autorisations et mis en chantier a largement augmenté l’année dernière par rapport à 2016. Même constat pour les locaux non résidentiels, qui affichent, eux aussi, une forte hausse. Le bilan.
Le secteur de la construction boosté par les logements individuels - Batiweb

Le secteur de la construction boosté par les logements individuels

Après les fortes progressions enregistrées par le secteur de la construction en 2017, les chiffres du mois de janvier étaient attendus de pied ferme, confirmant ou non la tendance. Finalement, la patience des acteurs du marché a été récompensée ce 28 février, avec la publication des résultats de ce début d’année, apportant son lot de bonnes surprises. Le point.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter