Reprise de la construction : une tendance qui se confirme et s’amplifie !

Vie des sociétés | 28.10.16
Partager sur :
Reprise de la construction : une tendance qui se confirme et s’amplifie ! - Batiweb
La tendance est la même depuis plus d’un an : la construction va mieux et surfe sur une vague positive. Les chiffres de la construction au 3ème trimestre, publiés ce jour par le ministère du Logement, révèlent que la reprise, en termes d’autorisations de logements comme de mises en chantier, se poursuit et s’amplifie. « De très bon résultats » salués par Emmanuelle Cosse qui compte renforcer son action au cours des prochains mois.
Les résultats de la construction au 3ème trimestre 2016 sont « bons et nous le confirment : la reprise du secteur de la construction est robuste et durable », a déclaré Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et d’ l’Habitat durable.

De juillet à septembre 2016, le nombre de logements autorisés à la construction s’est établi à 119 330, en hausse de + 6,3% par rapport au trimestre précédent. « Ce résultat traduit non seulement la reprise durable de l’activité mais aussi sa nette accélération », indique le ministère du Logement.

Cette dynamique est portée par le logement collectif (+ 28,5% par rapport aux trois mois précédents) et concerne aussi le logement individuel (+ 10%).

Les délivrances de permis de construire ont ainsi augmenté de + 17,3% en glissement annuel, contre + 6,6% relevés il y a un mois. Sur un an, les permis délivrés de logements s’établissent à 432 300 unités (+ 14,3% en rythme annuel, contre + 11,4% à fin août).

Des mises en chantier en recul mais…

Du côté des mises en chantier, la tendance est au recul (- 2,9%). Le ministère explique cette baisse « du fait de la très forte hausse (+ 4,9%) précédemment observée dans le logement collectif, tandis qu’elle progressent dans l’individuel ».

Cependant, ces chiffres n’affectent pas la tendance de longue durée : la reprise de la construction se confirme et s’accélère là aussi. Ainsi, 367 000 chantiers ont été lancés depuis 12 mois, en hausse de 8,1% par rapport au cumul des 12 mois précédents.

Par ailleurs, le délai moyen d’ouverture de chantiers à partir de l’autorisation à construire s’est établi à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période, en particulier dans le logement collectif (8,1 mois contre 10,7 mois en longue période).

Le non-résidentiel se distingue

La construction de locaux non-résidentiels continue sur sa lancée et confirme également « sa très bonne santé » avec 9,9 millions de m2 autorisés à la construction au cours des 3 derniers mois, soit une hausse de 7,7% par rapport au 3ème trimestre 2015. Sur les 12 derniers mois, ce sont ainsi 37,5 millions de m2 de locaux non-résidentiels qui ont été crées, en hausse de + 8,3% en rythme annuel.

La plupart des secteurs sont concernés par cette reprise, en particulier l’hébergement hôtelier (+ 29,6%), les locaux commerciaux (+ 25%) et les entrepôts (+ 11,8%), qui connaissent « une nette accélération ».

Des résultats toujours contrastés selon les régions

Sur les douze derniers mois écoulés à fin septembre, la Corse (+ 107,8%), la Bretagne (+ 25,1%), le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (+ 24,3%), l’Ile-de-France (+ 21,9%) et les Pays de la Loire (+ 16,9%) sont les régions où la construction de logements neufs est repartie le plus fort.

Si le nombre de logements autorisés est dans le vert dans toutes les régions de France, la dynamique est plus lente au Nord-Pas-de-Calais-Picardie (+ 1,1%), en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ( + 5,2%) et dans les départements et régions d’Outre-Mer (+ 5,7%).

Les mises en chantier sont en forte hausse en Corse (+ 31,6%) et en Ile-de-France (+ 22,8%) tandis que le Nord-Pas-de-Calais-Picardie enregistre un net recul (- 20,4%),

Au vu des résultats, Emmanuelle Cosse a déclaré : « C’est une excellente nouvelle pour le logement et pour l’emploi ». Cela « nous encourage à poursuivre et à renforcer encore notre action au cours des prochains mois, comme je m’y suis engagée », a-t-elle conclu.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Construction de logements : une note positive en ce début d’année  - Batiweb

Construction de logements : une note positive en ce début d’année

Les chiffres du ministère du Logement révèlent que de septembre à novembre 2015, le nombre de logements autorisés à la construction a augmenté de + 2,7% par rapport aux trois mois précédents tandis que les mises en chantier ont elles diminué de - 4,1%. La bonne nouvelle c’est que sur 12 mois cumulés, le nombre de logements autorisés à la construction a augmenté de + 0,3 % par rapport au cumul des douze mois antérieurs : une reprise du secteur serait-elle envisageable pour 2016 ?
En Ile-de-France, les mises en chantier battent tous les records - Batiweb

En Ile-de-France, les mises en chantier battent tous les records

La Direction régionale et interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement d’Ile-de-France a révélé qu’entre octobre et décembre 2015, les permis de construire et les mises en chantier en Ile-de-France ont progressé respectivement de + 13,5 % et de + 23,5 % par rapport aux trois mêmes mois de l’année 2014. Par ailleurs, cumulés sur douze mois, les logements commencés ont augmenté de + 15,1 % par rapport à 2014, frôlant ainsi le niveau maximum observé depuis 15 ans.
1 milliard d’euros investi en Ingénierie et construction créerait près de 12 000 emplois - Batiweb

1 milliard d’euros investi en Ingénierie et construction créerait près de 12 000 emplois

Selon l’étude « Ingénierie et Construction : impact de la filière sur l’économie française » réalisée par le cabinet d’audit et de conseil PwC, chaque milliard d’euros investi permettrait de générer 2,3 milliards d’euros de revenus pour l’économie française et de créer 12 000 emplois. Pourtant les perspectives de croissance sont modestes : PwC estime que le marché ne devrait augmenter que d’1,1% par an sur les 10 prochaines années, et ce par manque de soutien aux investissements.
2018, une année difficile pour la construction de logements - Batiweb

2018, une année difficile pour la construction de logements

Sans surprise, 2018 n’aura pas été une année mémorable pour le marché de la construction. D’après le ministère de la Cohésion des territoires, seulement 460 500 logements ont été autorisés au cours des douze derniers mois, en recul de -7,1% par rapport à 2017. Dans le même temps, avec 398 100 biens concernés, les mises en chantier ont elles aussi baissé, de l’ordre de -7,0%. Tous les chiffres.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter