LafargeHolcim envisage une nouvelle suppression de 100 emplois

Vie des sociétés | 28.10.16
Partager sur :
LafargeHolcim envisage une nouvelle suppression de 100 emplois - Batiweb
Alors qu’il annonçait fin 2015 la perte d’1,3 milliard d’euros, LafargeHolcim misait néanmoins sur un regain de dynamisme pour l’année suivante. Hélas, il semblerait que l’entreprise franco-suisse ait bien du mal à tenir ses engagements ! Plus de 500 emplois auraient déjà été supprimés en France pour assurer la compétitivité du groupe. 102 autres postes étant actuellement menacés, les représentants du personnel de LafargeHolcim ont sollicité une intervention du gouvernement.
Année noire pour les salariés de LafargeHolcim ! Le cimentier franco-suisse aurait en effet supprimé 505 emplois depuis début 2016 selon les représentants du personnel. Un chiffre contesté par la direction, qui table sur 246 postes.

Quoiqu’il en soit, souhaitant rester concurrentiel, le groupe a annoncé la mise en place d’un nouveau Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), visant la suppression de 102 postes supplémentaires sur le site de Saint-Quentin Fallavier (Isère). Une nouvelle qui n’a pas manqué de déclencher une déferlante de critiques du côté des représentants du personnel : « Ce nouveau PSE est de trop. Nous disons stop. Nous ne pouvons laisser sous silence de tels agissements et souhaitons rétablir la vérité ».

Entre colère et incompréhension

« Au-delà de nos entreprises LSG et TCEA aujourd’hui impactées, c’est clairement un plan de plus grande envergure que le groupe dessine sur le territoire national », s’offusquent les salariés. « Ce PSE n’est véritablement qu’une dilapidation de l’expertise internationalement reconnue de notre entreprise, mais aussi un véritable gâchis pour l’emploi de haut niveau en France. »

Pour le personnel, qui fait « partie de l’élite mondiale (experts entre 45 et 55 ans) sur [ses] métiers », c’est la douche froide. Et ce ne sont pas les discussions avec la direction qui pourront dissiper l’incompréhension qui subsiste autour de ces suppressions d’emploi.

« Nos savoir-faire sont uniques au point que nos compétences ne trouveront place qu’après de nos concurrents internationaux », rappellent les représentants, inquiets du sort de leurs collaborateurs si ce PSE venait in fine à être appliqué.

Face à cette situation alarmante, le personnel de l’entreprise a tenu à « alerter les pouvoirs publics sur l’impact et les dommages engendrés par les décisions en cours ».

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
La sélection de la semaine
Plafond Monolithique ELEGANZA - Batiweb

Eleganza de Armstrong Ceiling Solutions offre une harmonie des sons et une élégance visuelle. Avantages...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb