Sauvegarde du patrimoine : la mission de Stéphane Bern menacée ? Vie des sociétés | 04.09.18

Partager sur :
Sauvegarde du patrimoine : la mission de Stéphane Bern menacée ?
Après la démission de Nicolas Hulot, qui avait dénoncé « la présence des lobbys dans les cercles du pouvoir », c’est plus récemment Stéphane Bern qui a menacé de mettre un terme à sa mission relative à la sauvegarde du patrimoine. Interviewé par RTL à l’occasion du lancement du Loto du patrimoine, l’animateur n’a pas mâché ses mots, accusant les élus de vouloir « la peau des architectes des bâtiments de France ». Les détails.
La semaine dernière, l’annonce de la démission de Nicolas Hulot de son poste de ministre de la Transition écologique et solidaire avait provoqué un véritable tollé. Si la méthode employée avait bien entendu fait grand bruit, les raisons de cette lourde décision avaient également interpellé les Français, l’ex-journaliste n’ayant pas caché un manque de moyens en faveur de l’environnement.

Un motif qui semble également avoir découragé Stéphane Bern. L’année dernière, l’animateur avait été missionné par le Président de la République afin de préserver le patrimoine local en danger. D’abord enthousiaste, l’expert en royauté a vite déchanté, comme il l’a fait savoir ce lundi 3 septembre sur RTL.

Des difficultés de financement et une loi problématique

Pointant, lui aussi, un budget alloué limité, Stéphane Bern a également critiqué plusieurs dispositions de la loi Elan, qui limiterait, selon lui, le rôle des architectes dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité.

« Au Parlement, les élus ont eu gain de cause contre les architectes des bâtiments de France et ils ont voté d’une seule voix pour la loi Elan (…) Ça fait 120 ans qu’ils veulent la peau des architectes des bâtiments de France, donc ils vont l’avoir », a regretté l’animateur. « Je ne peux pas laisser faire ça. »

Une levée de fonds à grande échelle en faveur du patrimoine

Professionnel, Stéphane Bern a tout de même assuré qu’il s’était entretenu avec Emmanuel Macron. « On s’est parlé ce week-end, il m’a donné tout son soutien, il m’a dit qu’il mettrait tout en œuvre pour que je réussisse et que la mission patrimoine soit un succès », a-t-il indiqué.

Quoiqu’il en soit, le Loto du patrimoine a bel et bien été lancé en début de semaine, visant à mobiliser les particuliers en mettant en vente des grilles (3 euros) et jeux à gratter (15 euros) afin de rassembler 15 à 20 millions d’euros, selon les prévisions de la Française des Jeux. Ces fonds permettront enfin de financer la rénovation des monuments s’inscrivant dans la mission patrimoine.
                       
Jacques Mézard répond à la polémique

Interrogé, de son côté, par BFM TV, Jacques Mézard était déjà revenu sur les menaces de démission de Stéphane Bern samedi dernier. « Je comprends parfaitement que Stéphane Bern considère que lui, pour sa mission, n’a pas suffisamment de moyens (…), mais il n’y a pas que ces quinze à vingt millions qui sont dirigés sur le patrimoine », a fait savoir le ministre de la Cohésion des Territoires.

Ce dernier a par exemple rappelé que le plan gouvernemental « Action cœur de ville » visait, lui aussi, à revitaliser les centres de 200 communes françaises. Quant aux attaques concernant la loi Elan, là encore, Jacques Mézard ne manque pas de répondant.

« Il ne s’agit pas de supprimer l’avis des architectes des bâtiments de France, il s’agit dans deux cas, antennes de téléphonie mobile et puis habitat indigne, de venir à un avis simple », a-t-il déclaré. « S’il y a encore un grand patrimoine de qualité dans nos villes et nos villages c’est grâce à l’action des collectivités locales (…) Les maires ne sont pas irresponsables. Ils ont besoin de l’avis des architectes des bâtiments de France, ils n’ont pas non plus dans certains cas à se soumettre à un pouvoir excessif ».
 

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Un abondement de l’État » pour soutenir l’An 2 de la Mission Patrimoine

« Un abondement de l’État » pour soutenir l’An 2 de la Mission Patrimoine

La première édition du Loto du Patrimoine avait connu un franc succès. Au terme de cette initiative menée tambour battant par Stéphane Bern, 18 sites emblématiques ont été sélectionnés pour bénéficier d’un soutien financier visant à préserver les bâtiments concernés. Poursuivant sur cette lancée, Franck Riester, ministre de la Culture, a confirmé ce 11 mars que l’État continuerait de soutenir la Fondation du patrimoine, selon les gains du Loto associé.
Deux coordinateurs pour organiser le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Deux coordinateurs pour organiser le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Projet majeur du gouvernement, le Plan de rénovation énergétique des bâtiments a été présenté le 24 novembre dernier par les ministres Nicolas Hulot et Jacques Mézard. Afin de donner une nouvelle impulsion à cette initiative, ces derniers ont annoncé ce 21 décembre la nomination de deux animateurs pour coordonner la concertation : Marjolaine Meynier Millefert, députée de l’Isère, et Alain Maugard, président de Qualibat.
Baisse des APL, loi Elan et rapport Borloo : Julien Denormandie se confie

Baisse des APL, loi Elan et rapport Borloo : Julien Denormandie se confie

Si le Premier ministre Edouard Philippe s'était déjà exprimé sur la baisse des Aides au logement (APL), le secrétaire d'Etat Julien Denormandie, lui, s'était fait plutôt discret concernant ce sujet très polémique. Interrogé sur France 3 le dimanche 6 mai, le bras droit de Jacques Mézard s'est laissé aller à quelques confidences, promettant qu'il n'y aurait « plus aucun perdant aux APL ». Les détails.
Nouveau tournant dans la réduction de la fracture territoriale

Nouveau tournant dans la réduction de la fracture territoriale

Toujours autant impliqué dans la réduction de la fracture territoriale, le ministre Jacques Mézard a lancé le 20 novembre dernier un appel à manifestation d’intérêt visant à accélérer la mise en œuvre du Logement d’abord. Pour rappel, cette initiative a pour ambition de permettre aux sans-abri d’accéder plus facilement à un logement durable plutôt qu’à des hébergements d’urgence. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter