Signature d’un Memorandum d’Entente pour le développement de solutions durables Vie des sociétés | 31.10.17

Partager sur :
L’Alliance mondiale pour les solutions efficientes et l’Ademe ont annoncé avoir signé un « Mémorandum d’Entente » pour faire avancer la cause des technologies propres et économes. Pour rappel, l’Alliance a pour mission de présenter, d’ici 2018, 1 000 solutions rentables et efficientes aux gouvernements, entreprises et institutions pour les aider à atteindre leurs objectifs environnementaux.
Le 30 octobre dernier, l’Ademe et l’Alliance mondiale pour les solutions efficientes ont signé un Mémorandum d’Entente afin de promouvoir les technologies propres et rentables pour lutter contre le réchauffement climatique.

Pilotée par Solar Impulse, l’Alliance a pour mission, d’ici la COP24 en 2018, de présenter aux gouvernements, entreprises et institutions, 1 000 solutions qui répondent à leurs objectifs environnementaux et les aident « à adopter des cadres légaux plus ambitieux ».

L’accord, conclu pour une période deux ans renouvelables, établit une « coopération bilatérale » entre les deux organismes sur des sujets d’intérêt commun. Il s’agit d’accélérer le déploiement des technologies « propres et économes », ainsi que le développement de pratiques ayant une faible empreinte carbone.

Echange d’informations et retour d’expériences

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, s’est réjoui de la signature de cet accord : « Vos actions de coopération dans le cadre de l’Alliance contribueront, sans nul doute, à donner un nouvel élan à la promotion et au déploiement de solutions écologiquement soutenables qui vont améliorer notre quotidien ».

L’Ademe et l’Alliance échangeront des informations et contribueront avec les partenaires intéressés à des opérations de diffusion et de promotion des technologies propres.

L’Ademe identifiera les éco-entreprises innovantes pouvant rejoindre l’Alliance et pourra accompagner des projets initiés par les membres de l’Alliance.

« Rejoindre l’Alliance m’a semblé tout naturel pour favoriser l’essor des solutions de lutte contre le réchauffement climatique qui vont nous permettre d’engager les mutations nécessaires de notre société, pour répondre aux défis sociaux, sociétaux, environnementaux et sanitaires », a déclaré Bruno Lechevin, président de l’Ademe.

Pour Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse : « En rassemblant les principaux acteurs dans le domaine des technologies propres, notre but est d’accélérer l’implémentation de solutions rentables pour encourager les gouvernement et entreprises à adopter des politiques énergétiques et environnementales plus ambitieuses ».

« Cette synergie nous permettra d’agir de manière encore plus efficace et ajoutera une réelle valeur commune à nos efforts communs », a-t-il conclu.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

57 millions de dollars pour booster l'énergie propre dans le monde - Batiweb

57 millions de dollars pour booster l'énergie propre dans le monde

A l'occasion de son assemblée générale à Abou Dhabi, l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) et le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement (ADFD) ont annoncé dimanche des prêts à taux réduit d'un montant de 57 millions de dollars pour cinq projets d'énergie propres à travers le monde. Alors que la veille, des participants avaient manifesté leur crainte face à l'effondrement des prix du pétrole qui pourrait avoir un impact négatif sur le développement des énergies propres, Ségolène Royal a réagi sur ce point lundi.
Le Syndicat des Energies Renouvelables rompt avec Qualit'EnR - Batiweb

Le Syndicat des Energies Renouvelables rompt avec Qualit'EnR

En raison d'un désaccord sur l'attribution de la qualification Qualibois, le Syndicat des Energie Renouvelables (SER) a décidé de quitter Qualit'EnR. Cet organisme de qualification énergies renouvelables a en effet décidé d'imposer un taux maximal de recours de sous traitance pour les appellations de qualité d'installation qui ne convient pas au SER. Réaction du président de Qualit'EnR.
Lancement d'un appel à projets « Conseil en énergie partagée » - Batiweb

Lancement d'un appel à projets « Conseil en énergie partagée »

La direction régionale Ile-de-France de l'ADEME et la région Ile-de-France viennent de lancer un nouvel appel à projets « Conseil en Energie Partagé ».Ce dispositif vise à créer des postes de conseillers pour aider les collectivités de petite taille à disposer d’un accompagnement personnalisé pour faire des choix pertinents en matière d’énergie sur leur patrimoine et de recours aux énergies renouvelables. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter