Travaux publics : activité et recrutement en hausse en ce début d’année 2019 (FNTP) Vie des sociétés | 10.04.19

Partager sur :
Dans sa conjoncture mensuelle pour le mois de février 2019, la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) constate une nette progression de l’activité et du nombre d’embauches en ce début d’année. Si tous les indicateurs sont à la hausse, seules les prises de commandes restent difficiles à interpréter selon l’organisme.

La Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) a publié ce lundi 8 avril son bulletin mensuel concernant le mois de février 2019. Dans ce dernier, la fédération constate une hausse de l’activité et anticipe des chiffres conséquents en termes de recrutement pour les années à venir.

Après une hausse de 7% en 2018, l’activité dans les travaux publics continue de progresser en ce début d’année 2019. Dans ce contexte, le secteur des travaux publics devrait faire face à d’importants besoins en recrutement. D’après les conclusions du Contrat d’Etudes Prospectives (CEP), 30 000 embauches par an devraient ainsi être réalisées d’ici 2025, dont 14 000 jeunes par an.
 

+17,4% de travaux réalisés par rapport à l’année précédente


Le montant de travaux réalisés est en nette progression en ce mois de février 2019, avec +17,4% par rapport à février 2018. Ainsi, sur les deux premiers mois de l’année, les facturations augmentent de +14,6%. « Cette activité est notamment portée par le secteur privé, les collectivités locales et les grands opérateurs (Grand Paris Express, Plan France Très Haut Débit, plan de relance autoroutier…) », précise la FNTP.

Graphiques sur l'augmentation des travaux réalisés en 2019


Le volume d’heures travaillées, ouvriers permanents et intérimaires confondus, est également en nette augmentation, avec +11,8% comparé à février 2018. Ce chiffre est notamment poussé par les heures intérimaires (+18,1%), et les ouvriers permanents (+9,9%).

« Cette tendance est le reflet du dynamisme de l’activité dans les travaux publics et des conditions climatiques clémentes du début d’année », explique la FNTP qui ajoute que le nombre d’heures chômées pour cause d’intempéries en février recule nettement (-44,3% comparé à février 2018).

Du point de vue des effectifs des ouvriers permanents, les embauches se poursuivent en ce mois de février 2019, avec +2,1% par rapport à février 2018.

Seul indicateur à la baisse : le pourcentage de marchés conclus, qui s’affiche à -20,8% par rapport à l’année passée. La FNTP relativise toutefois ce chiffre, rappelant que le mois de février 2018 avait été marqué par l’attribution du lot 16-1 du Grand Paris Express, représentant un montant d’1,8 milliard d’euros. Cette baisse des marchés conclus est également nuancée par l’enquête d’opinion réalisée auprès des chefs d’entreprises, qui restent tout de même nombreux à estimer que leur carnet de commandes se remplit.

C.L
Photo de Une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La FNTP prévoit un ralentissement pour les travaux publics en 2019

La FNTP prévoit un ralentissement pour les travaux publics en 2019

Les travaux publics auront fait 41 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Après deux années de croissance, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a en revanche annoncé jeudi 10 novembre que l’année 2019 serait marquée par un ralentissement de l’activité. En cause, la hausse des coûts de production, les orientations budgétaires de l’État, et notamment la diminution de la taxe d’habitation qui limiterait les investissements des collectivités, leurs principaux clients.
Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Ralentie, mais en croissance continue : l’activité des matériaux de construction affiche toujours une bonne forme au début du second semestre 2018. Selon l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de matériaux de construction), les volumes de production de granulats et de béton prêt à l’emploi sont parvenus à se maintenir à des niveaux supérieurs à ceux observés à la même période l’année passé. Les mois à venir devraient cependant être moins dynamiques.
Construction métallique : bon bilan 2018 mais toujours des difficultés de recrutement

Construction métallique : bon bilan 2018 mais toujours des difficultés de recrutement

Ce 14 février avait lieu le point conjoncture du secteur de la construction métallique, qui représente 750 entreprises en France. Roger Briand, président du Syndicat de la construction métallique de France (SCMF) est revenu sur une année satisfaisante, avec une progression de 4% du chiffre d’affaires national, s’établissant à 3,7 milliards d’euros, mais a souligné les difficultés de recrutement, alors que le secteur aurait besoin d’embaucher 15000 personnes d’ici 2024, soit 3000 postes par an pendant 5 ans.
Troisième trimestre positif pour les professionnels des matériels de construction et de manutention

Troisième trimestre positif pour les professionnels des matériels de construction et de manutention

Après un début d’année solide pour les fournisseurs et loueurs d’engins de chantier, toutes les activités couvertes par la Fédération des matériels de construction et de manutention DLR ont encore progressé au cours du troisième trimestre 2018. La distribution, tout particulièrement, affiche une croissance de +15% sur un an, tandis que la location en est à son douzième trimestre consécutif de hausse. Le bilan.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter