Vœux 2020 : la Capeb annonce les enjeux à venir Vie des sociétés | 10.01.20

Partager sur :
Vœux 2020 : la Capeb annonce les enjeux à venir Batiweb
Patrick Liébus, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), a émis ses vœux 2020 ce jeudi 9 janvier. Après dix ans de mandat, il quittera ses fonctions en avril prochain. Le président de la Capeb a donc dressé le bilan de la décennie passée et est revenu sur les combats restant à mener dès aujourd’hui. Parmi eux : la lutte contre l’éco-délinquance, la représentativité patronale, les charges des entreprises, ou encore la réforme des retraites et la pénibilité. Détails.

Le bilan d’une décennie

 

Patrick Liébus, qui entame ses derniers mois de mandat en tant que président de la Capeb, a présenté ses vœux pour l’année 2020 ce jeudi 9 janvier. L’occasion de faire le bilan de la dernière décennie et d’annoncer les enjeux à venir.

 

Le président de la Capeb, qui termine ses fonctions en avril prochain, a dans un premier temps rappelé les combats gagnés depuis 2010, comme la TVA à taux réduit pour les travaux de rénovation, le maintien de la prime à l’apprentissage pour aider les entreprises artisanales à former des apprentis, la qualification professionnelle, l’évolution du régime des auto-entrepreneurs, ou encore l’épineuse question du travail détaché.

 

… et les combats qu’il reste à mener

 

Concernant les combats économiques de l’année 2019, le président de la Capeb est revenu sur la transformation du CITE qui devient MaPrimeRénov’, et a rappelé le problème du reste à charge pour les ménages les plus précaires.

 

Il a aussi évoqué la lutte contre les offres frauduleuses à 1 €, « qui ont entaché la réputation de toutes les entreprises artisanales du bâtiment ». Autre combat contre la délinquance : l’usurpation du label RGE par des entreprises qui n’ont ni les qualifications ni les compétences requises. Dans ce contexte, la Capeb se félicite d’avoir été entendue pour les audits « au coup par coup ». Elle demande désormais qu’une expérimentation soit réalisée cette année.

 

Du côté du dialogue social, la Capeb s’est félicitée de l’accord paritaire signé avec trois syndicats de salariés majoritaires « qui contribue à maintenir un CCCA-BTP transformé ». Concernant la représentativité patronale, elle demande à ce que les règles actuelles de la représentativité des organisations professionnelles d’employeurs soient modifiées et annonce qu’elle se battra encore pour cela en 2020.

 

Parmi les autres enjeux à venir : la question des retraites, les charges des entreprises, la pénibilité, ou encore la sécurité et la santé au travail.

 

Patrick Liébus a d’ailleurs réagit concernant la réforme des retraites : « L’U2P et la CAPEB ont rappelé qu’elles ne sont pas opposées à la « philosophie » du projet sur la réforme des retraites, mais pour autant il ne saurait être question de « signer un chèque en blanc ». Nous défendrons la nécessité de ne pas augmenter les cotisations pour nos entreprises. La question également très sensible pour notre secteur de la pénibilité fera l’objet de toute notre attention. Le sujet de la santé et de la sécurité au travail figurera très certainement « au menu » des projets du Gouvernement en 2020… naturellement, nous le suivrons de près ! », a-t-il conclut.

 

C.L.

Photo de une : ©Twitter

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Emmanuel Macron aux 24 heures du bâtiment : des déclarations qui ne font pas l’unanimité Batiweb

Emmanuel Macron aux 24 heures du bâtiment : des déclarations qui ne font pas l’unanimité

Vendredi dernier, Emmanuel Macron profitait des 24 heures du bâtiment de la FFB pour revenir sur les récentes annonces gouvernementales qui avaient tant inquiété les professionnel du secteur. Un discours qui se voulait rassurant, mais qui n’a pas totalement convaincu les organismes représentant les acteurs de la construction. Si l’enthousiasme est de mise chez la FFB, la Capeb, elle, se veut plus prudente.
GNR : la Capeb appelle à lever les blocages des dépôts pétroliers Batiweb

GNR : la Capeb appelle à lever les blocages des dépôts pétroliers

Alors que les professionnels du BTP protestent contre la suppression des tarifs réduits du gazole non routier (GNR) et que les blocages de dépôts pétroliers se poursuivent dans l’Ouest de la France, la Capeb a réagit ce lundi 2 décembre. Réaffirmant son désaccord avec la mesure, elle a toutefois appelé à cesser les blocages pour ne pas pénaliser les petites entreprises artisanales.
Transformation du CITE en prime : les recommandations de la Capeb Batiweb

Transformation du CITE en prime : les recommandations de la Capeb

Alors que le gouvernement s’apprête à transformer le CITE en prime en 2020, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) a salué la volonté de favoriser la réalisation de travaux de rénovation énergétique auprès des ménages les plus modestes, mais elle regrette la complexité du futur dispositif et le manque de lisibilité pour les foyers et les entreprises artisanales. Le point sur ses recommandations.
PLF 2019 : la Capeb présente ses propositions en faveur du CITE Batiweb

PLF 2019 : la Capeb présente ses propositions en faveur du CITE

La présentation du projet de loi de Finances 2019 le 24 septembre dernier avait soulevé bien des interrogations, notamment au sujet de la réduction du budget global du CITE. De quoi provoquer l’indignation de la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), dont le président Patrick Liébus a rencontré le rapporteur général de la Commission des Finances Joël Giraud afin de lui soumettre plusieurs propositions visant à recalibrer le CITE.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter