Construction de maisons : des terrains plus petits et plus chers en Ile-de-France

Vie pratique | 10.03.21
Partager sur :
Construction de maisons : des terrains plus petits et plus chers en Ile-de-France - Batiweb
Domexpo a dévoilé les résultats de son Baromètre annuel dédié au prix moyen des maisons et des terrains en France. Un focus est réalisé sur l’Ile-de-France, région où le budget à prévoir pour une construction reste plus élevé que dans le reste du pays. A noter que la crise sanitaire pourrait faire évoluer le marché. En effet, les franciliens n’hésitent plus à s’éloigner de la capitale et à investir dans les départements limitrophes comme l’Eure ou l’Oise.

Selon les chiffres communiqués en novembre 2020 par le ministère de la transition écologique, en 2019, le prix moyen du mètre carré de terrain acheté pour la construction d’une maison individuelle en France atteint 88 € (+ 1% par rapport à 2018). Et le prix d’achat moyen des terrains s’inscrit à la hausse de + 1,2%, s’établissant à 82 100 €. Pour ce qui est du coût d’une maison, il s’élève à 176 600 € en 2019 pour une surface de plancher moyenne de 120 m2.  Budget moyen à prévoir pour une maison + terrain ? 253 600 €, en hausse de + 2,1% par rapport à 2018. 

Qu’en est-il en Ile-de-France ? 

Dans son Baromètre annuel, mené avec Caron Marketing, Domexpo révèle une hausse des prix en 2019 pour la région Ile-de-France. La surface moyenne des maisons s’élève à 131 m2, pour un prix moyen d’achat de 204 500 € (vs 194 100 € en 2018). Le prix au m2 est évalué à 1 561€ contre 1 505 €/m2 en 2018. 

Pour ce qui est du terrain, le prix au m2 dans la région s’établit à 246 € (vs 228 €/m2 en 2018). La surface moyenne est de 609 m2 (vs 632 m2 en 2018), inférieure à la tendance nationale (935 m2, là aussi en recul par rapport à 2018 – 1 027 m2). Le prix moyen TTC s’élève lui à 149 700 € (vs 144 000 € en 2018). 

Le Baromètre confirme ainsi la particularité de l’Ile-de-France, souligne Daniel Lair-Lachapelle, Président de Domexpo. « Les maisons sont plus spacieuses et les terrains plus petits. On observe aussi que le budget pour faire construire dans cette région est plus important, s’expliquant notamment par le niveau de revenus des franciliens qui est plus élevé ». 

La crise sanitaire, et l’émergence de nouveaux modes de travail, pourrait faire évoluer la situation. « La généralisation du télétravail » pourrait ainsi impacter le marché francilien. « On constate en effet que de nombreux franciliens n’ont plus peur de s’éloigner de Paris et faire construire sur des départements limitrophes comme l’Eure et l’Oise. Dans cette zone, les prix des terrains sont moins élevés, ce qui permet ainsi d’avoir une maison un peu plus grande, avec un espace de télétravail dédié. C’est d’ailleurs une demande de plus en plus courante », conclut Daniel Lair-Lachapelle. 

Rose Colombel
Photo de une : ©Adobe Stock

 

 

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Les constructeurs de maisons individuelles espèrent voir le bout du tunnel en 2014 - Batiweb

Les constructeurs de maisons individuelles espèrent voir le bout du tunnel en 2014

L'Union des maisons françaises (UMF) estime que le marché de la maison individuelle restera marqué par des facteurs négatifs en 2014, sans toutefois s'accentuer. Après un recul de -19 % en 2013, le marché devrait se replier encore de 5 % cette année, notamment en raison de la baisse du nombre de jeunes accédant à la propriété. Les professionnels considèrent qu'en l'absence de mesures gouvernementales favorables à une relance de l'accession sociale à la propriété, l'évolution des taux de crédit habitat sera déterminante.
Maison individuelle : les notices d’information annexées aux contrats de construction évoluent - Batiweb

Maison individuelle : les notices d’information annexées aux contrats de construction évoluent

Un arrêté publié au Journal officiel le 4 mars dernier vient mettre à jour les modèles types de notice d’information relative au contrat de construction d’une maison individuelle. Les notices d’information annexées aux contrats devront, au plus tard le 1er avril, intégrer les modalités précisées par le texte, notamment en ce qui concerne la durée du délai de rétractation dont bénéficie le maître d’ouvrage.
Céquami accompagne les constructeurs dans l’évaluation de la satisfaction de leurs clients - Batiweb

Céquami accompagne les constructeurs dans l’évaluation de la satisfaction de leurs clients

Plus connu pour ses certifications dédiées aux bâtiments s’inscrivant dans une démarche HQE (Haute qualité environnementale), Céquami a récemment dévoilé trois nouveaux services dédiés aux professionnels de la maison individuelle. Ainsi, grâce à QualiDiag, QualiMétron et QualiMystère, les acteurs du secteur seront en mesure d’évaluer, analyser et améliorer la satisfaction de leurs clients afin de répondre au mieux à leurs attentes. Présentation.