Covid-19 : l’envoi des chèques énergie pourrait être un peu retardé Vie pratique | 01.04.20

Partager sur :
Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé ce vendredi 27 mars le lancement de la campagne d’envoi des chèques énergie pour l’année 2020. Cependant, l’envoi de cette aide financière permettant aux ménages les plus modestes de payer leurs factures d’énergie, pourrait être légèrement retardé étant donné le contexte actuel de crise sanitaire.

Depuis 2018, certains Français peuvent bénéficier du chèque énergie, un coup de pouce financier pour aider les ménages les plus modestes à payer leurs factures d’énergie ou effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement.

 

Concrètement, les bénéficiaires peuvent régler, avec ce chèque énergie, leurs factures d’électricité, de gaz, de fioul domestique, ou d’autres combustibles de chauffage (bois etc.), les charges de chauffage incluses dans les redevances de logements-foyers conventionnés par les aides personnalisées au logement (APL), mais aussi financer certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, si les travaux sont réalisés par un professionnel certifié.

 

Face à l’accroissement de la précarité énergétique et pour éviter les impayés et les coupures de gaz ou d’électricité, le gouvernement avait étendu et revalorisé cette aide en janvier 2019, permettant à 5,8 millions de Français d’en bénéficier, contre 3,6 millions en 2018.

 

D’un montant moyen estimé à 150 euros, l’aide peut toutefois atteindre jusqu’à 277 euros. Ce montant est calculé en fonction du revenu fiscal de référence du foyer. Sa spécificité ? Aucune démarche n’est à effectuer par les ménages puisque les foyers éligibles le reçoivent automatiquement par voie postale. Seule condition pour en bénéficier : avoir déclaré ses revenus l’an dernier auprès des services fiscaux, même en cas de revenus faibles ou nuls.

 

Quelques retards à prévoir

 

Si la campagne d’envoi doit débuter cette semaine et s’achever d’ici fin mai, le Ministère de la Transition écologique et solidaire prévient que la réception pourrait être légèrement retardée étant donné le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19 :

 

« Compte tenu de l’état d’urgence sanitaire et des mesures de confinement mises en œuvre pour faire face à l’épidémie de coronavirus, la distribution des chèques prendra plus de temps que prévu initialement. Le ministère, l’Agence de services et de paiements et la Poste mettent tout en œuvre, pour que l’envoi des chèques énergie se fasse dans les meilleures conditions à partir du début du mois d’avril jusqu’au mois de mai 2020. Les délais d’acheminement, compris normalement entre 2 et 4 jours, pourraient être légèrement rallongés du fait de la réduction de service de la Poste en période de confinement », précise ainsi le ministère dans un communiqué.

 

Pour utiliser ce chèque énergie, les bénéficiaires peuvent l’envoyer à leurs fournisseurs d’énergie, idéalement en ligne, pour un traitement plus rapide, et ce jusqu’au 31 mars 2021.

 

Le ministère rappelle par ailleurs que les ménages éligibles peuvent demander la « pré-affectation » de leur chèque énergie, c’est-à-dire la transmission automatique de leur chèque énergie à leur fournisseur dès la mi-avril. Grâce à cette solution, le montant de leur chèque est ainsi directement déduit de leurs factures, « pour encore plus d’automaticité ». Cette pré-affectation peut être demandée en ligne, ou en appelant l’assistance destinée aux utilisateurs du chèque énergie.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les CEE résisteront-ils à la crise du Covid-19 ? - Batiweb

Les CEE résisteront-ils à la crise du Covid-19 ?

Le coronavirus impacte depuis le début de la crise l’économie mondiale. En France, si plusieurs entreprises sont sous la menace de la faillite, les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) sur lesquels le gouvernement mise pour entamer une reprise de l’activité, ont eux aussi été touchés. Géo PLC a mené une étude pour estimer cet impact.
Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois ! - Batiweb

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

15 % des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Energie-Info en septembre 2018 déclaraient avoir souffert du froid dans leur logement durant l’hiver dernier. Dans ce contexte, le médiateur national de l’énergie rappelle que la trêve hivernale est le moment idéal pour se préoccuper de cette question et résoudre les problèmes d’isolation. Le syndicat des énergies renouvelables conseille quant à lui d’investir dans le chauffage au bois, plus économique et écologique que le gaz ou le fioul.
Les énergies renouvelables sont la première source d’électricité en UE - Batiweb

Les énergies renouvelables sont la première source d’électricité en UE

l'Union européenne avance pas à pas vers son objectif de neutralité carbone fixé en 2050 mais les résultats étaient jusqu’ici peu encourageants. Le centre de réflexion Ember dévoile cette fois-ci des résultats de bon augure face à l’atteinte de cet objectif : dans l'ensemble des pays européens, les énergies renouvelables ont représenté la première source d’électricité au premier semestre 2020 !
MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter