La précarité énergétique a augmenté en 2019 selon l’ONPE Vie pratique | 08.01.20

Partager sur :
La précarité énergétique a augmenté en 2019 selon l’ONPE Batiweb
L’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) a publié ce mardi 7 janvier son tableau de bord de la précarité énergétique pour 2019, et actualisé le bilan 2018. D’une année sur l’autre, le nombre de personnes ayant été touchés par la précarité énergétique a augmenté de 233 000 personnes, pour atteindre 6,8 millions de Français. L’ONPE fait le point sur les aides disponibles pour soutenir les ménages les plus modestes.

Selon l’ONPE, 6,8 millions de Français ont été touchés par la précarité énergétique en France en 2019, avec une hausse de 233 000 personnes par rapport à l’année 2018. Pour l’observatoire, cette augmentation peut en partie s’expliquer par la hausse des prix hors taxes des énergies et de la fiscalité énergétique.

 

Déjà en 2018, 15 % des Français déclaraient avoir souffert du froid durant l’hiver. Pour 4 ménages sur 10, cela s’expliquait par une mauvaise isolation. Pour 24 %, il s’agissait d’une panne de chauffage, pour 20 % d’une installation de chauffage insuffisante, et pour 7 % d’une limitation de leur consommation pour des raisons financières.

 

Aider les plus modestes à payer leurs factures d’énergie

 

Or les ménages modestes sont les premiers à pâtir de cette précarité énergétique et voir augmenter leurs factures d’énergie, ce qui donne parfois lieu à des impayés et des coupures de gaz et d’électricité. En 2018, 572 440 foyers ont ainsi subi l’intervention d’un fournisseur d’énergie pour une réduction de puissance ou une suspension de fourniture. Un chiffre en hausse de +4,2 % par rapport à l’année précédente.

 

Pour éviter les impayés et les coupures, 5,7 millions de ménages modestes ont pu bénéficier d’un chèque énergie en 2019, afin de les aider à régler leurs factures d’énergie. Le nombre de ménages éligibles a d’ailleurs été élargi par rapport à 2018.

 

De nécessaires travaux de rénovation énergétique

 

Les travaux de rénovation énergétique se révèlent également primordiaux pour améliorer les performances énergétiques du logement et faire des économies d’énergie sur le long terme. Concernant les aides aux travaux, le programme « Habiter Mieux » de l’Anah a notamment bénéficié à 62 510 ménages en 2018.

 

Pour lutter contre cette hausse de la précarité énergétique, l’ONPE appelle à multiplier les missions d’accompagnement des ménages pour lesquels la facture reste trop élevée par rapport à leur revenu disponible.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Chauffage au gaz : les tarifs réglementés augmentent encore ! Batiweb

Chauffage au gaz : les tarifs réglementés augmentent encore !

Alors que la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publiait récemment son analyse détaillée des coûts d’approvisionnement en gaz naturel, le gouvernement a annoncé le 29 juin que les tarifs réglementés du gaz évolueraient dès le 1er juillet. Ceux-ci vont en effet connaître une forte hausse qui se fera directement ressentir sur la facture des ménages, à hauteur de +7,45% pour un client type. Précisions.
Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens  Batiweb

Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens

Domexpo, leader des villages de maisons d’exposition en Ile-de-France, présente son deuxième baromètre dédié à l’habitat individuel neuf. Si l’an dernier, la société s’était intéressée au prix moyen d’une maison neuve en Ile-de-France, elle consacre cette deuxième édition à la répartition des énergies de chauffage les plus utilisées en maison neuve.
Linky : la situation des ménages précaires inquiète l’UFC-Que Choisir Batiweb

Linky : la situation des ménages précaires inquiète l’UFC-Que Choisir

Alors que l’hiver approche à grand pas, l’UFC-Que Choisir interpelle le gouvernement sur la situation des ménages précaires disposant d’un compteur Linky. Dénonçant le report de la mise en place d’afficheurs déportés à janvier 2019 et l’inaction de l’administration à trois mois de l’échéance, l’association dit craindre une éventuelle augmentation des coupures d’électricité pour impayés.
Le monde du chauffage s’indigne de la baisse des aides de l’ANAH Batiweb

Le monde du chauffage s’indigne de la baisse des aides de l’ANAH

Alors que l’ANAH a annoncé le 10 octobre dernier la baisse du plafond des aides aux travaux du programme « Habiter Mieux Agilité », passant de 20 000 à 8 000 euros, cette mesure avec effet immédiat a suscité l’indignation de l’Association française pour la pompe à chaleur (AFPAC). Cette dernière accuse l’ANAH de pénaliser les ménages qui avaient déjà déposé un dossier, et de menacer la crédibilité de la toute la filière.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter