Près de 73 000 entreprises sont aujourd’hui labellisées Qualibat Vie pratique | 14.03.17

Partager sur :
En 2016, 12 200 nouveaux entrepreneurs et artisans ont obtenu la qualification Qualibat, portant à près de 73 000 le nombre d’entreprises labellisées. Gage de qualité, le label séduit tout particulièrement les TPE. Parmi les entreprises qualifiées, plus de 61 000 sont RGE. Mais si les chiffres évoluent, Qualibat souligne que les conditions d’attribution du label en font tout autant : l’an dernier, près de 20% des demandeurs ont fait l’objet d’un refus.
Le label Qualibat concerne désormais 72 950 entreprises ! En 2016, 12 200 nouveaux entrepreneurs et artisans ont obtenu la qualification, et ce malgré une intensification des critères d’attribution du label.

En effet, « l’année 2016 a confirmé la rigueur des commissions d’attribution de la qualification », indique Qualibat dans un communiqué.

Ainsi, l’an dernier, près de 20% des demandeurs ont fait l’objet d’un refus, 18% ont eu une décision limitée à 2 ans à titre « probatoire » en raison de références de travaux jugées insuffisantes, et 5 000 qualifications ont fait l’objet d’un retrait.

80% des entreprises Qualibat sont des TPE

Parmi les entreprises labellisées, 80% sont des TPE. Le label « est un repère fiable » pour les entreprises et les artisans. « Il apporte en outre une réponse à toutes les plaintes reçues de clients d’entreprises qualifiées », estime l’association.

Parmi les entreprises labellisées, 61 883 entreprises sont RGE dont 14 138 éco-artisans et 2 782 Pros de la performance énergétique.

Au niveau régional, c’est en Auvergne-Rhône-Alpes que l’on trouve le plus d’entreprises qualifiées RGE (9 079). Suivent la Nouvelle-Aquitaine (7 266), le Grand Est (5 882) et les Pays-de-la-Loire (5 271).

Label RGE, véritable gage de qualité ?

Si Qualibat défend le label RGE et assure qu’il est un véritable gage de sérieux, la qualification s’est très souvent retrouvée au cœur de nombreuses polémiques. En décembre 2016, l’UFC-Que Choisir dénonçait « les piètres performances des artisans ». Quelques semaines plus tard, c’était au tour de la DGCCRF de pointer du doigt des « pratiques commerciales trompeuses » et une utilisation injustifiée du label.

Malgré ces critiques, l’association Qualibat rappelle que « Pour assurer la qualité des travaux de rénovation aidés par l’Etat, les pouvoirs publics ont fait le choix de s’appuyer sur la qualité des entreprises qui réalisent les travaux, et d’imposer la qualification RGE ».

Sur les 15 000 premiers audits effectués sur les chantiers, seuls 3% ont conduit au constat de non-conformités techniques. « Le cas de fraudes ou de pratiques commerciales non règlementaires existent, mais restent marginaux au regard de plus de 60 000 entreprises qualifiées RGE », poursuit l'association ajoutant : « Des actions sont menées en lien avec les Directions Départementales de la Protection des Populations pour les réduire ».

Un nouveau site pour accompagner les professionnels et les particuliers

Pour informer au mieux les particuliers et les maîtres d’ouvrage professionnels et les aider à sélectionner « en toute objectivité », les entreprises les mieux adaptées à leurs projets de travaux, Qualibat vient de lancer un nouveau site internet.

Il offre « un contenu rénové et une meilleure expérience de navigation ». Plus pratique et intuitif, il s’adresse à toutes les cibles et se veut davantage tourné vers les utilisateurs afin d’optimiser les recherches.

« L’information et l’accompagnement des particuliers comme des professionnels est notre priorité. Le nombre de visiteurs sur notre site ne cesse de croître depuis quelques années. C’est donc pour que chacun puisse y trouver le renseignement dont il a besoin, que nous avons choisi de transformer notre plateforme www.qualibat.com », conclut Dominique Tarrin, Directeur Général de Qualibat.

R.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Reconnaître les compétences des artisans de la rénovation énergétique », P. Million

« Reconnaître les compétences des artisans de la rénovation énergétique », P. Million

Alors que l’UFC-Que Choisir publiait ce mercredi un rapport critiquant ouvertement les artisans de la rénovation énergétique, ces derniers ont fait part de leur mécontentement, défendant leur profession et leurs savoir-faire. L’un d’entre eux, Philippe Million, gérant d’Everest Isolation et lauréat national du prix de l’artisanat Stars & Métiers, revient aujourd’hui sur la certification RGE et livre son avis sur les observations menées par l’UFC.
UFC-Que Choisir : Patrick Liébus, Président de la Capeb, monte au créneau

UFC-Que Choisir : Patrick Liébus, Président de la Capeb, monte au créneau

Après Dominique Tarrin, directeur général de Qualibat, c’est au tour de Patrick Liébus, Président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) de revenir sur le rapport publié par l’UFC-Que Choisir au sujet des artisans de la rénovation énergétique labélisés RGE. Remettant en cause les analyses de l’association de consommateurs, il n’hésite pas à défendre à la fois la qualification RGE et les professionnels de la rénovation énergétique sans mâcher ses mots.
Rénovation énergétique : la DGCCRF dénonce (à son tour) des pratiques déloyales

Rénovation énergétique : la DGCCRF dénonce (à son tour) des pratiques déloyales

En 2015, la DGCCRF avait lancé une enquête sur les pratiques commerciales mises en oeuvre par 360 professionnels de la rénovation énergétique, un secteur particulièrement concerné par les plaintes de consommateurs. Vendredi 27 janvier, le service de répression des fraudes a révélé les résultats de son enquête : « pratiques déloyales », « méconnaissance de la réglementation »… les manquements sont nombreux. Détails.
« Le monde du bâtiment a tout intérêt à acquérir une qualification d’audit énergétique », Alain Maugard

« Le monde du bâtiment a tout intérêt à acquérir une qualification d’audit énergétique », Alain Maugard

Qualibat organisait hier, mercredi 23 janvier, la rencontre nationale des auditeurs RGE. A cette occasion, l’organisme a présenté les chiffres 2018 de la certification et les évolutions envisagées pour les années à venir. Près de 120 auditeurs ont assisté à l’événement et ont partagé « sans filtre » leur expérience terrain ; l’occasion de penser des solutions pour faire progresser le secteur et de rappeler les règles de l’art.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter