Fermer

Quelles sont les aides pour une pompe à chaleur air-air en 2023 ?

Les raisons qui poussent à remplacer son système de chauffage par un appareil plus puissant et économique sont multiples. Le chauffage représente une grande partie de la consommation énergétique d’un foyer. C’est pourquoi il est important de bien le choisir, afin de réaliser des économies. La pompe à chaleur air-air est une solution de chauffage écologique et économique. Voici un guide complet pour l'installation d'une pompe à chaleur air-air.
Publié le 25 janvier 2023

Partager : 

Quelles sont les aides pour une pompe à chaleur air-air en 2023 ? - Batiweb

Comment fonctionne la pompe à chaleur air-air ? 

Opter pour une pompe à chaleur air-air garantit un mode de chauffage économiqueécologique et confortable.

Lors de son installation, au moins deux unités sont nécessaires pour faire fonctionner l'appareil :

  • Une unité est installée à l'extérieur et capte la chaleur dans l’air. Elle est composée d’un ventilateur, un compresseur, ainsi qu'une batterie d'échange thermique.
  • La seconde unité se situe à l'intérieur du logement, elle peut être fixée aux murs ou encastrée dans les plafonds.

La PAC air-air capte les calories de l’air par le biais de l’unité extérieure. Une fois récupéré, l’air est transformé en vapeur haute pression. Celle-ci est ensuite diffusée dans toute l’habitation sous forme d’air chaud dans les unités intérieures du logement.

Pompe à chaleur air-air réversible : en quoi ça consiste ? 

Une pompe à chaleur réversible offre un appareil deux en un. Le chauffage en hiver et la climatisation en été, ce qui permet de maintenir une température confortable toute l’année. De plus, c’est un appareil pratique et écologique, idéal pour maîtriser sa consommation d’énergie. La pompe à chaleur réversible la plus courante fonctionne grâce à l’aérothermie. Elle récupère et expulse l’air chaud à l’intérieur du logement, tout en collectant aussi l’air extérieur pour rafraîchir la maison.

Quelles sont les différences entre une pompe à chaleur air-air et air-eau ?

Le fonctionnement 

  • La pompe à chaleur air-air utilise uniquement l’air extérieur pour produire de la chaleur. 
  • La pompe à chaleur air-eau récupère également l’air extérieur, mais aussi les calories. Ces calories permettent de chauffer l’eau, qui alimente ensuite les radiateurs et conduits du logement. 

L’émission de chaleur 

  • La pompe à chaleur air-air nécessite l’installation de ventilo-convecteurs qui permettent de diffuser la chaleur dans le logement et d’augmenter la température.
  •  La pompe à chaleur air-eau utilise les radiateurs déjà en place, ou le circuit hydraulique du plancher chauffant

La production d’eau chaude sanitaire (ECS) 

  • La PAC air-eau peut être combinée avec un autre système de production d’eau chaude. Le plus souvent, il s’agit d’un ballon à accumulation.
  •  La PAC air-air ne peut pas chauffer l’eau sanitaire, il faut prévoir l’installation d’un chauffe-eau en complément. 

L’installation

  • L’installation d’une PAC air-air nécessite des combles ou un faux plafond, pour faire passer des gaines de soufflage dans l’air. Ce qui peut rendre compliqué la pose de l’appareil. 
  • La PAC air-eau peut s’adapter à un chauffage déjà existant, réduisant ainsi les contraintes d'installation.

Le prix 

Les pompes à chaleur air-air ont un prix plus attractif que les pompes à chaleur air-eau. Le prix d'achat moyen d'une pompe à chaleur air-air est compris entre 2 000 € et 10 000 €. Les prix des pompes à chaleur air-eau vont de 7 000 € à 13 000 €.

Quels sont les avantages d’une pompe à chaleur air-air ? 

La pompe à chaleur air-air présente de nombreux avantages :

  • La pompe à chaleur air-air est un système de chauffage écologique. Elle utilise comme matière première l’air extérieur qui est une énergie gratuite et illimitée ;
  • C’est un appareil qui permet de faire de véritables économies d’énergie. Son utilisation est plus rentable qu’une chaudière classique, grâce son excellent rendement. Elle produit de l’énergie entre 3 et 4 kWh pour 1 kWh d’électricité consommée ;
  • Grâce à des systèmes de filtration, la PAC air-air améliore la qualité de l’air. Elle élimine les particules fines polluantes ainsi que les bactéries dans l’air ;
  • Sa capacité à être réversible permet à un seul équipement d’assurer le chauffage en hiver et la climatisation en été ;
  • Son prix reste le plus abordable lors de l’achat et l’installation, contrairement aux autres PAC ;
  • Elle offre une température ambiante et stable, en s’adaptant aux variations de la température extérieure. 

Quels sont les inconvénients d’une pompe à chaleur air-air ? 

Malgré ses nombreux avantages la pompe à chaleur air-air a aussi des inconvénients :

  • Les aides de l’État sont très limitées pour l’achat et l’installation d’une PAC air-air, contrairement aux PAC air-eau et géothermique ;
  • La pompe à chaleur air-air ne chauffe pas l’eau sanitaire. Par conséquent, un système d’appoint doit être mis en place. L'installation en plus d'un chauffe-eau solaire ou une chaudière à condensation est nécessaire pour faciliter la production d’eau chaude ;
  • Le fonctionnement de l’unité extérieure de la pompe à chaleur peut provoquer des nuisances sonores. 

Quelles sont les aides pour une pompe à chaleur air-air ? 

L’achat et l’installation d’une PAC air-air nécessitent un investissement important. C’est pourquoi dans le cadre de la politique de transition énergétique. L’État a mis en place des subventions pour financer les installations d’une pompe à chaleur. Pour bénéficier de ces aides, il est nécessaire que les travaux soient réalisés par un professionnel certifié RGE.  Les aides disponibles pour l’installation d’une PAC air-air sont :

  • La prime énergie ou CEE

Cette aide s’adresse aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires. Le montant est calculé en fonction des revenus des ménage pour favoriser les plus modestes.

  • MaPrimeRénov Sérénité                                                                                                                                             

L’installation doit être prévue dans un bouquet de travaux de rénovation énergétique, permettant de diminuer 35 % de la consommation d'énergie. 

  • Les aides des collectivités territoriales 

Des aides locales et régionales peuvent être proposées pour l'installation d'une PAC air-air.

 

Quel est le prix moyen d’une pompe à chaleur ? 

Le prix d’une pompe à chaleur air-air varie en fonction de son coefficient de performance, mais aussi du prix de l’installation. Voici un tableau récapitulatif des prix d’une pompe à chaleur air-air selon le nombre de mètres carrés :
 

Prix moyens sans installationPrix moyens avec installation 
Studio 35 m²2 000 €4 000 € 
Appartement 75 m²4 000 € 6 000 € 
Logement de 90 m²5 000 € 7 000 €
Logement de 120 m²6 000 € 8 000 € 
Logment de 150 m²8 000 € 10 000 € 

 

Comment entretenir une pompe à chaleur air-air ?

L’entretien de la pompe à chaleur air-air reste fondamental. Cela prolonge la durée de vie du système, mais permet aussi d’optimiser le fonctionnement de l’appareil.

L’auto-entretien régulier 

Les pompes à chaleur air-air doivent être nettoyées régulièrement. Contrairement aux autres pompes à chaleur (air-eau, géothermique), l'auto-entretien est tout à fait possible.

  • L’entretien de l’unité extérieure

Des impuretés peuvent se loger dans l’unité extérieure de la PAC (feuilles, brindilles etc). À terme, cela peut rendre difficile la récupération des calories présentes dans l’air. Par conséquent, il est nécessaire de s’assurer que l’entrée d’air n’est pas obstruée. Pour entretenir l’unité extérieure, il suffit de la nettoyer avec de l’eau et du savon régulièrement. Cependant elle peut être recouverte par un cache climatisation pour éviter l’entrée des impuretés.

  • L’entretien de l’unité intérieure 

L’unité intérieure insuffle la chaleur ou l’air frais s’il s’agit d’un modèle réversible. Il est possible de l’entretenir soi-même en nettoyant les filtres qui se trouvent au niveau des bouches d’insufflation.

L’entretien réalisé par un professionnel

Si la charge en fluide frigorigène dépasse les deux kilogrammes (environ 12 kW), l’entretien annuel devient obligatoire. Cet entretien peut coûter entre 100 € et 300 € par an. L’installateur vérifie l’étanchéité du circuit du fluide frigorigène et le change si nécessaire.

 

Sabrina Coëzy
Photo de une : Adobe Stock

Par Sabrina Coezy

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.