Fermer

Chauffe-eau thermodynamique : un investissement rentable ?

La production d’eau chaude sanitaire (ECS) représente une part de plus en plus importante de la consommation énergétique des ménages. Il est donc important de s’informer sur les équipements récents comme le chauffe-eau thermodynamique, afin de déterminer s’il représente un investissement rentable et ainsi faire des économies d’énergie.
Publié le 20 janvier 2023

Partager : 

Chauffe-eau thermodynamique : un investissement rentable ? - Batiweb

Aujourd’hui, le chauffe-eau électrique est le mode de production d’eau chaude sanitaire le plus répandu en France. En effet, il est particulièrement plébiscité au sein des logements chauffés au tout-électrique. Toutefois, alors que les consommations de chauffage diminuent progressivement, la production d’eau chaude sanitaire (ECS) représente une part croissante de la facture d’eau et d’énergie des ménages. En effet, selon l’ADEME, l’ECS peut représenter jusqu’à 20 % de leur consommation d’énergie. Un autre équipement permet ainsi d’effectuer des économies et connaît actuellement une forte croissance. Il s’agit du chauffe-eau thermodynamique.  Découvrez ainsi s’il s’agit d’un investissement rentable et pour quels types de foyers.

Qu’est-ce qu’un chauffe-eau thermodynamique ? 

Tout comme le chauffe-eau électrique, le chauffe-eau thermodynamique (CET), aussi appelé cumulus thermodynamique, permet de produire de l’eau chaude sanitaire. Cet équipement associe le fonctionnement de la pompe à chaleur à un ballon de stockage. La pompe à chaleur récupère les calories présentes dans l’air ou dans le sol grâce à un ventilateur ou à des capteurs afin de chauffer l’eau présente dans le ballon à l’aide de fluides frigorigènes. Le chauffe-eau thermodynamique est indépendant du système de chauffage et contient une résistance électrique. Cette dernière lui permet de continuer à fonctionner même lorsque les températures extérieures sont trop faibles ou lors de pics de consommation ponctuels. 
Cet appareil peut être installé aussi bien en maison qu’en appartement, bien qu’il concerne majoritairement les maisons individuelles. En effet, il est plus difficilement compatible avec la vie en appartement. Il peut être installé dans des logements neufs, mais également dans le cadre de travaux de rénovation. Par ailleurs, le volume du ballon de stockage d’un chauffe-eau thermodynamique peut aller de 100 L à 300 L et sa température optimale est de 55 °C. 

Quels sont les différents types de chauffe-eau thermodynamique ? 

Il existe plusieurs types de chauffe-eau thermodynamique, fonctionnants grâce à des technologies différentes. La majorité des appareils vendus aujourd’hui fonctionnent grâce à l’énergie aérothermique, c’est-à-dire qui utilisent les calories présentes dans l’air. Il en existe trois types : 

  • Le chauffe-eau thermodynamique sur air ambiant : il capte l’air intérieur de la pièce dans laquelle il se trouve et rejette de l’air refroidi. Il est ainsi recommandé d’installer ce type d’appareil dans une pièce bien isolée afin de ne pas refroidir le reste du logement, et de préférence dans une pièce non chauffée afin d’éviter une surconsommation de chauffage. Le CET sur air ambiant est donc principalement installé dans un garage, une buanderie ou encore un sous-sol. En fonction de l’emplacement de la pièce choisie par rapport aux pièces de vie du logement, il peut être intéressant d’y renforcer l’isolation thermique des murs ou encore du plafond
  • Le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : sa pompe à chaleur est connectée à une ventilation mécanique assistée (VMC) par un réseau de gaines. Elle récupère ainsi l’énergie de l’air chargé en calories qui en est extrait. Si ce système est efficace et ne refroidit pas l’air de la pièce, il nécessite néanmoins l’existence ou l’installation d’une VMC. 
  •  Le chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur : il récupère l’énergie de l’air extérieur grâce à un système de gaines. La première fait entrer l’air extérieur dont la pompe à chaleur récupère les calories. La seconde permet de rejeter l’air refroidi. Il est ainsi plus sensible aux variations de température. L’installation de cet équipement est également un peu plus compliquée, car il faut percer des trous dans le mur du local pour y faire passer les gaines. Il doit donc être installé dans une pièce donnant sur l’extérieur. En revanche, l’air refroidi est rejeté à l’extérieur du logement et n’a donc pas d’incidence sur la température intérieure. 

D’autres systèmes de chauffe-eau thermodynamique existent également, bien que moins répandus. C’est notamment le cas du CET géothermique qui puise l’énergie stockée dans le sol grâce à des capteurs ou de l’héliothermique qui utilise l’énergie solaire grâce à des panneaux solaires. Peu importe le modèle choisi, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour son installation. En effet, son efficacité en dépend grandement. 

Quels sont les avantages et inconvénients du chauffe-eau thermodynamique ?  

Comme de nombreux équipements modernes, le chauffe-eau thermodynamique présente des avantages décisifs : 

  • Un impact carbone réduit : le CET utilise des énergies renouvelables (principalement l’air, mais aussi la géothermie et le solaire) comme principale source d’énergie. Il consomme ainsi moins d’énergie fossile et rejette très peu de gaz à effet de serre. Cet appareil contribue ainsi à réduire l’impact carbone des logements qui en sont équipés. Il répond notamment aux exigences de la RE2020, la réglementation environnementale en vigueur. 
  • Un équipement plus économique : le CET utilise des énergies gratuites et inépuisables, ce qui permet aux foyers équipés de faire des économies sur leur facture d’énergie. En effet, selon les fabricants, il permet d’économiser entre 50 % et 70 % d’énergie par rapport à un équipement classique. La consommation électrique d’un chauffe-eau thermodynamique est par exemple environ trois fois moins élevée que celle d’un chauffe-eau électrique classique. 
  • Un coût d’installation accessible : l’installation d’un CET est éligible à de nombreuses aides financières comme MaPrimeRénov’, la TVA réduite à 5,5 % ou encore l’éco-prêt à taux zéro. Dans la majorité des cas, il faut que l’installation soit réalisée par un artisan RGE afin de pouvoir en bénéficier. 
  • Un appareil durable : en fonction du modèle choisi, un chauffe-eau thermodynamique dure entre 15 et 20 ans. Son entretien est également simple et rapide. Un détartrage doit tout même être réalisé une à deux fois par an. 

En revanche, le CET a également quelques inconvénients qu’il convient de prendre en compte lorsque l’on envisage son installation : 

  •  Un équipement qui nécessite de l’espace : un CET nécessite un peu plus d’espace qu’un cumulus électrique classique et ne doit pas être installé dans une pièce de vie. Il est donc impératif de disposer de place dans un garage, un sous-sol, ou encore une buanderie. 
  • Des performances variables : son efficacité dépend en partie de la température de l’air dont il se sert pour chauffer l’eau. Ses performances peuvent donc varier en fonction des régions. Un chauffe-eau thermodynamique fonctionnera ainsi moins bien dans des régions froides. Ses performances varient également en fonction de la qualité de l’installation. C’est pourquoi il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel. 
  • Un appareil bruyant : l’une des raisons pour lesquelles le CET ne doit pas être installé dans une pièce de vie est qu’il génère du bruit. Peu importe la pièce dans laquelle il se trouve, il est donc important qu’elle soit bien isolée au niveau acoustique. 

Est-il rentable d'investir dans un chauffe-eau thermodynamique eau ?

Pour déterminer l’efficacité du chauffe-eau thermodynamique, il faut prendre en compte son coefficient de performance (COP). Il s’agit du rapport entre l’énergie qu’il produit et celle qu’il consomme. Ainsi, un COP de 3 signifie que pour 1 kWh d’électricité consommée, le CET produit 3 kWh d’énergie. Il se situe généralement entre 3 et 4 pour ce type d’équipement. Cet appareil est donc plus efficace qu’un chauffe-eau électrique qui fournit autant d’énergie qu’il n’en consomme. Le chauffe-eau thermodynamique peut donc globalement être considéré comme un investissement rentable, puisqu’il permet de réduire de façon significative la consommation d’énergie de l’eau chaude sanitaire. Il représente ainsi un investissement qui pourra être rentabilisé après environ 5 ans. 
Néanmoins, pour être rentable il doit être bien installé et la taille du ballon doit être adaptée à la consommation d’eau du foyer. En effet, il arrive que les ballons soient trop volumineux par rapport aux besoins du foyer, ce qui peut entrainer une baisse significative des performances du chauffe-eau. Le volume recommandé pour un foyer de quatre personnes par exemple est de 200 L. Le volume d’un chauffe-eau thermodynamique pouvant aller de 100 L à 300 L, il sera donc plus rentable pour une famille que pour une personne seule. 

 

Marianne Albrieux
 

Par Sabrina Coezy

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.