Un collectif rachète le château de Panat pour en faire une coopérative d’habitants Vie pratique | 24.09.19

Partager sur :
A l’Isle Jourdain, dans le Gers (32), un collectif a acquis le 10 septembre dernier le château de Panat, datant du 19ème siècle, pour en faire une coopérative d'habitants. Après une opération d’auto-réhabilitation, 14 logements et des espaces communs, seront créés sur les 1 500 m2 d’espaces intérieurs.

En 2011, un groupe de personnes désirant expérimenter des façons de vivre plus humaines et plus écologiques ont créé l’association Alter-Habitat Lislois à l’Isle Jourdain (32).

 

Un projet qui voit le jour avec l’acquisition du château de Panat

 

L’association se positionne rapidement sur un terrain de ZAC, mais, après 7 ans de reports et de revirements, le projet se porte finalement sur le château de Panat, mis en vente en janvier 2019. Le collectif décide alors de l’acquérir et de constituer la première coopérative d’habitants du Gers.

 

Le concept de la coopérative d’habitants s’inscrit dans le mouvement de l’habitat participatif, mais y ajoute des choix politiques forts tels que la démocratie, la propriété collective et la solidarité. Actuellement, la France compte 8 coopératives en fonctionnement, 13 en travaux et une cinquantaine de projets en cours.

 

14 logements aux loyers adaptés selon les revenus

 

Avec un budget de 1,5 million d’euros, la coopérative d’habitants entend réhabiliter le château avec des matériaux écologiques (bois, fibre végétale, enduits terre…) et améliorer ses performances énergétiques. Une partie des travaux, qui devraient durer un an, sera réalisée en auto-réhabilitation, c’est-à-dire par les habitants eux-mêmes.

 

A terme, le château de 1 500 m2 sera réparti en 14 logements avec des espaces communs tels qu’une laverie, une bibliothèque, ou des espaces de loisirs.

 

Les loyers seront fixés en fonction des revenus, à partir des critères du logement social (très social, social, intermédiaire et libre), et l’un des logements sera réservé à une personne accompagnée par une association d’insertion.

 

Sans but lucratif, la coopérative d’habitants propose des loyers qui reflètent le coût réel de l’exploitation de l’immeuble et empêche toute spéculation immobilière à la revente.

 

C.L.

Photo de une : ©Alter-Habitat Lislois

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Premier CPE engagé pour un logement social

Premier CPE engagé pour un logement social

Le premier projet de réhabilitation de logements sociaux répondant aux objectifs du Grenelle de l’Environnement va voir le jour à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans le cadre d'un contrat de performance énergétique (CPE).
Bouygues met à disposition une friche industrielle pour les réfugiés à Lyon

Bouygues met à disposition une friche industrielle pour les réfugiés à Lyon

Bouygues Immobilier a conclu un partenariat inattendu avec Habitat et Humanisme : le groupe met à disposition une friche industrielle de 2 000 mètres carrés située dans le 7e arrondissement de Lyon pour que l’association humanitaire puisse accueillir 80 réfugiés dans des conteneurs maritimes aménagés. Grâce à cette occupation temporaire de 2 ans, Bouygues a le temps de faire murir son projet de reconversion, tout en alliant économies et solidarité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter