Un collectif rachète le château de Panat pour en faire une coopérative d’habitants Vie pratique | 24.09.19

Partager sur :
A l’Isle Jourdain, dans le Gers (32), un collectif a acquis le 10 septembre dernier le château de Panat, datant du 19ème siècle, pour en faire une coopérative d'habitants. Après une opération d’auto-réhabilitation, 14 logements et des espaces communs, seront créés sur les 1 500 m2 d’espaces intérieurs.

En 2011, un groupe de personnes désirant expérimenter des façons de vivre plus humaines et plus écologiques ont créé l’association Alter-Habitat Lislois à l’Isle Jourdain (32).

 

Un projet qui voit le jour avec l’acquisition du château de Panat

 

L’association se positionne rapidement sur un terrain de ZAC, mais, après 7 ans de reports et de revirements, le projet se porte finalement sur le château de Panat, mis en vente en janvier 2019. Le collectif décide alors de l’acquérir et de constituer la première coopérative d’habitants du Gers.

 

Le concept de la coopérative d’habitants s’inscrit dans le mouvement de l’habitat participatif, mais y ajoute des choix politiques forts tels que la démocratie, la propriété collective et la solidarité. Actuellement, la France compte 8 coopératives en fonctionnement, 13 en travaux et une cinquantaine de projets en cours.

 

14 logements aux loyers adaptés selon les revenus

 

Avec un budget de 1,5 million d’euros, la coopérative d’habitants entend réhabiliter le château avec des matériaux écologiques (bois, fibre végétale, enduits terre…) et améliorer ses performances énergétiques. Une partie des travaux, qui devraient durer un an, sera réalisée en auto-réhabilitation, c’est-à-dire par les habitants eux-mêmes.

 

A terme, le château de 1 500 m2 sera réparti en 14 logements avec des espaces communs tels qu’une laverie, une bibliothèque, ou des espaces de loisirs.

 

Les loyers seront fixés en fonction des revenus, à partir des critères du logement social (très social, social, intermédiaire et libre), et l’un des logements sera réservé à une personne accompagnée par une association d’insertion.

 

Sans but lucratif, la coopérative d’habitants propose des loyers qui reflètent le coût réel de l’exploitation de l’immeuble et empêche toute spéculation immobilière à la revente.

 

C.L.

Photo de une : ©Alter-Habitat Lislois

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Icade lance l’Appart’ici’pation, l’habitat collectif participatif - Batiweb

Icade lance l’Appart’ici’pation, l’habitat collectif participatif

Maîtrise des coûts et des délais, sur-mesure, espaces communs améliorant le cadre de vie, entraide et bienveillance entre voisins… Icade lance l’Appart’ici’pation, un programme innovant qui permet aux futurs acquéreurs d’émettre leurs propositions dès la phase de conception du projet, et de se concerter avec leurs futurs voisins concernant la création d’espaces communs. L’opérateur immobilier fait le point sur les avantages de l’habitat participatif, un concept encore peu développé en France.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter