Fermer

Ceramic Awards for Architecture and Interior Design : 8 récompenses décernées

Les Ceramic Awards for Architecture and Interior Design, organisés par Tile of Spain, ont tenu leur vingtième édition. Le concours, qui valorise les réalisations céramiques à travers le monde, a distingué huit gagnants : trois des traditionnels prix, cinq de mentions particulières.
Publié le 14 décembre 2021

Partager : 

Ceramic Awards for Architecture and Interior Design : 8 récompenses décernées - Batiweb

Chaque année, Tile of Spain - porte-parole de l’Ascer, représentant de l’industrie de revêtements sols et murs en céramique espagnole -, organise Ceramic Awards for Architecture and Interior Design. Pour rappel, la compétition récompense et met en lumière les réalisations internationales faisant la part belle à la céramique d’Espagne.
 

A l’occasion de la 20ème édition, le jury, présidé par l’architecte Carlos Ferrater – qui avait déjà occupé cette même place à la première édition – s’est penché sur les 200 candidatures présentées. Toutes venaient d’architectes mais également de designers, d’industriels, d’artisans ainsi que d’étudiants.
 

Une fois n’est pas coutume, trois prix ont été decernés. D’abord dans la catégorie Architecture, dont la récompense de 15 000 € a été attribuée au nouveau siège de la Fundación Laboral de la construcción de la Communauté de Valence. Conçue par l’agence MRM architectes et livrée en 2021, le bâtiment se situe dans un paysage agricole et semi-industriel. Dotée de deux patios, un de travail, l’autre de loisirs, la structure se pare de céramique grise, matériau fabriqué dans la région.
 

Nouveau siège de la Fundación Laboral de la construcción de la Communauté de Valence - Crédit photo : Mikel Muruzabal
Nouveau siège de la Fundación Laboral de la construcción de la Communauté de Valence - Crédit photo : Mikel Muruzabal

Une mention Architecture a été attribuée pour le travail de revêtement en céramique réalisé sur le bâtiment de Faculté de psychologie et d'orthophonie de l'Université de Malaga. Imaginé par l’agence Llps arquitectos, le chantier se démarque par l’utilisation de pièces émaillées circulaires et un système de grille pour faciliter la mise en œuvre.
 

15 000 € ont été également décernés au lauréat du prix d’Architecture d’intérieur, le projet Habitar un Coderch à Barcelone. Pensé par les architectes de l’agence Vilablanch, ce chantier de rénovation portait sur une des maisons conçues par José Antonio Corderch en 1967, dans le bâtiment Banco Urquijo, à Barcelone. 
 

Le maître d’ouvrage voulait repenser le logement en maison contemporaine pour une famille avec enfant, tout en gardant l’essence architecturale de Coderch. Le jury a apprécié la rigueur apportée aux travaux, mais aussi le respect du style d’origine, notamment  les jeux d’ombre et de lumière rendus possibles par l’emploi de tons neutres. Celles-ci se ponctuent de couleurs grâce à des carreaux de céramique rectangulaires.
 

Habitar un Coderch - Crédit photo : Jordi Folch
Habitar un Coderch - Crédit photo : Jordi Folch

La catégorie Architecture d’intérieur compte quant à elle deux mentions. Un pour l’agence d’architecture BURR et son projet JM55 employant un seul modèle de céramique pour concevoir un espace riche sur une surface réduite. Julia Tarnawski et Albert Guerra sont les seconds lauréats de la mention avec leur projet Cal Garoffa, employant des couleurs intenses comme le vert.
 

Le prix Projet de fin d’études a été remporté par Gonzalo López Elorriaga, étudiant de l’ETSAM et son « Castilla La MaRcha, un lieu pour une Espagne motivée ». « Trangressif » et « provocant » sont les termes employés par le jury pour décrire ce projet utilisant la céramique comme protagoniste d’un voyage en Espagne. Il valorise ainsi l’environnement rural, afin de revitaliser le village de Peralvillo, et remporte 5000 €.
 

Castilla La MaRcha, un lieu pour une Espagne motivée -  Crédit photo : Gonzalo López Elorriaga
Castilla La MaRcha, un lieu pour une Espagne motivée - Crédit photo : Gonzalo López Elorriaga

Toujours dans la catégorie Projet de fin d’études, une mention a été donnée à Mariona Dalmau Benavent, étudiante à ETSA La Salle. L’intéressée a proposé la reconversion d’une usine de La Asunción en logement et centre civique pour familles expulsées. Des boîtes entourent le bâtiment existant, dans un « respect urbanistique environnemental », magnifié par l’application de la céramique.
 

Teresa Clara Martínez López, étudiante à l’ETSA Madrid, remporte une mention similaire. Son projet « Hortus Conclusus » a pour terrain de jeu le patrimoine historique de Lisbonne. L’idée était de relier le centre historique de la capitale portugaise au château de San Jorge tout en étendant les jardins existants à flanc de colline, grâce à  des plateformes de niveau différents, à travers la céramique.


Virginie Kroun
Photo de Une : Javier Callejas Sevilla

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.