L’UNSFA gagne la bataille de la représentativité Architecture | 02.05.17

Partager sur :
Cela faisait 17 ans que la profession des architectes était représentée dans une parfaite égalité par l’UNSFA et le Syndicat de l’Architecture. Mais la publication mercredi 26 avril par le ministère du Travail de la nouvelle répartition syndicale de la profession a changé la donne. L’UNSFA a obtenu 75% de la représentation professionnelle, un changement majeur aux conséquences multiples.
L’UNSFA (Union Nationale des Syndicats Français d’Architecture) n’a pas caché sa joie. Voilà 17 ans qu’elle faisait jeu égal avec le Syndicat de l’Architecture. Un partage équitable de la représentativité de la profession qui ne faisait pas toujours les affaires des deux syndicats.

C’est le mercredi 26 avril 2017, au cours de la réunion du HCDS (Haut Conseil du Dialogue Social) que les résultats de la première mesure de l’audience patronale au niveau des branches professionnelles ont été présentés aux partenaires sociaux. Ces résultats sont issus de l’examen par les services centraux du ministère chargé du Travail des candidatures déposées entre juillet 2016 et décembre 2016 par les organisations professionnelles d’employeurs souhaitant être reconnues représentatives.

C’était la première fois que l’audience des organisations professionnelles d’employeurs était mesurée au niveau des branches professionnelles. Les résultats ont fait plusieurs heureux, parmi lesquels, l’UNSFA, qui a obtenu 75% de la représentation professionnelle, s’en est félicitée dans un communiqué.

Quel changement pour l’UNSFA ?

Avec une telle représentativité, le syndicat va pouvoir peser avec bien plus de forces sur les négociations de la branche.

Son président Régis Chaumont, en a profité pour rappeler les objectifs actuels du syndicat :
- Mettre l'accent sur l’accueil des jeunes dans les agences, notamment en améliorant les conditions économiques de l’accueil.
- Améliorer l’organisation professionnelle des nouveaux diplômés afin d’assurer le renouvellement de la profession.
- Optimiser la formation des salariés.
- Revoir les conditions de travail ainsi que les rémunérations, pour permettre l’épanouissement des salariés et la pérennité des agences.

Gilles Lefébure, chargé des affaires sociales au Bureau National de l’UNSFA, a précisé l’importance de cette nouvelle représentativité, notamment dans la négociation des accords collectifs. « Pour pouvoir être étendu, un accord collectif doit avoir été négocié par des organisations professionnelles d’employeurs représentatives. En outre, peuvent s’opposer à l’extension d’un accord collectif une ou plusieurs organisations professionnelles d’employeurs représentatives dont les entreprises adhérentes emploient plus de 50% de l’ensemble des salariés des entreprises adhérant aux organisations professionnelles d’employeurs reconnues représentatives. »

Avec une représentativité de 75%, l’UNSFA va pouvoir donner le « la » dans les négociations. Une influence dont le syndicat saura profiter.

Résultats globaux :

UNSFA
: 1 147 entreprises adherents, employant 3 849 salariés.

soit une audience entreprises (adhérents branche) de 74,67%
et une Audience salaries (adhérents employeurs) de 69,23%

SDA : 389 entreprises adherents, employant 1 711 salariés.
Soit une audience entreprises adhérents branche de 25,33%
et une Audience adhérents employeurs de 30,77%


F.T
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Mouvement de grève : une journée sans professionnels libéraux

Mouvement de grève : une journée sans professionnels libéraux

Suite à la publication par Bercy du rapport de l'IGF sur la dérèglementation des professions libérales, les professionnels ont décidé de se mobiliser en cette journée du 30 septembre. Ils dénoncent entre autre un rapport rédigé «totalement à charge » et « en dehors de la réalité ». Explications du conflit et réaction de Patrick Julien, délégué général de l'Unsfa à la veille de la mobilisation.
Un nouveau décret réorganise la profession d’architecte

Un nouveau décret réorganise la profession d’architecte

Un nouveau décret, portant diverses dispositions relatives à l'organisation de la profession d’architecte, a été présenté par Audrey Azoulay, ministre de la Culture, ce vendredi 7 avril. Cette nouvelle réglementation vise à faire correspondre les conseils régionaux de l’ordre des architectes aux nouvelles régions issues de la loi du 7 août 2015 sur la nouvelle organisation territoriale de la République. Les détails.
Réinventer Paris : « la ville ne peut se créer avec le porte-monnaie des architectes » (Unsfa)

Réinventer Paris : « la ville ne peut se créer avec le porte-monnaie des architectes » (Unsfa)

Suite à l'annonce des 22 lauréats de « Réinventer Paris », de nombreux professionnels ont fait entendre leur mécontentement, dénonçant les modalités de participation et le cahier des charges définis par la Ville de Paris. Régis Chaumont, président de l'Unsfa, Union nationale des syndicats français d'architectes, nous donne à son tour son point de vue. Interview.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter