La construction du Grand Palais Ephémère a débuté Architecture | 09.11.20

Partager sur :
Le Grand Palais étant en en cours de rénovation, un monument temporaire viendra le remplacer pendant quatre ans, jusqu'à la fin des Jeux Olympiques de 2024. La conception de ce bâtiment imaginé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte a débuté en juillet dernier, et devrait s'achever début 2021.

Alors que le Grand Palais n'a encore jamais été rénové dans sa globalité depuis sa construction datant de l'Exposition Universelle de 1900, le monument historique va enfin se refaire une beauté.

 

Le Grand Palais Ephémère, installé sur le Champs de Mars, entre la Tour Eiffel et l'Ecole Militaire, fera office de remplaçant du monument séculaire pendant 4 ans. Il accueillera notamment de grands évènements se déroulant habituellement sous la nef du Grand Palais, tels que la FIAC, Paris Photo, Art Paris, ou des défilés Chanel, mais aussi certaines épreuves des Jeux Olympiques de 2024, dont les épreuves de judo et de lutte. Sa charpente en bois abritera également très à propos le Forum International Bois Construction, reporté à juillet 2021 en raison de la crise sanitaire.

 

Imaginé par l'agence d'architecture Wilmotte & Associés, ce Grand Palais Ephémère proposera des formes courbes, en résonance avec la voûte sous la Tour Eiffel. « Nous avons guidé le dessin du bâtiment pour qu'il dialogue avec la voûte intérieure de la Tour Eiffel et la forme du toit de l'Ecole militaire », expliquait ainsi l'architecte Jean-Michel Wilmotte en octobre 2019. Le bâtiment temporaire, de 20 mètres de hauteur, ne dépassera toutefois pas celui de l'Ecole Militaire, culminant toujours 16 mètres au-dessus.

 

Un bâtiment modulaire et réversible

 

Ce bâtiment modulaire, dont la construction a débuté cet été, s'étendra sur une surface de 10 000 m2, auxquels pourront être ajoutés d'autres éléments modulaires, permettant d'atteindre, au besoin, une surface totale de 18 000 m2.

 

Dans un objectif écologique, le bâtiment sera constitué d'une charpente en bois lamellé-collé (épicéa, douglas et mélèze certifiés PEFC), conçue par l'entreprise alsacienne Mathis, et d'une enveloppe en double peau aux qualités thermiques et acoustiques, permettant de réduire les consommations énergétiques, mais aussi les nuisances sonores pour les riverains. Pour limiter les nuisances sur chantier, de nombreux éléments ont d'ailleurs été pré-fabriqués en usine.

Crédit : Wilmotte & Associés Architectes

 

Toujours dans cet esprit durable, le bâtiment sera ensuite démonté fin 2024, et ses éléments réutilisés pour d'autres projets, dans une optique de réemploi.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Patrick Tourneboeuf / Tendance floue

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Forum International de la Construction Bois reporté en juillet 2021 - Batiweb

Le Forum International de la Construction Bois reporté en juillet 2021

Initialement prévue du 14 au 17 avril 2020, la 10ème édition du Forum International de la Construction Bois a été reportée du 15 au 17 juillet 2021, a-t-on appris ce lundi. Les travaux de rénovation du Grand Palais, construit pour l’Exposition Universelle de 1900, devant débuter en 2021, l’évènement se déroulera « fort opportunément » sous la voûte en bois du Grand Palais Éphémère, bâtiment temporaire qui fera office de remplaçant jusqu’en 2024.
Les filières « bois » et « chanvre » partenaires pour promouvoir le biosourcé  - Batiweb

Les filières « bois » et « chanvre » partenaires pour promouvoir le biosourcé

L’Union des industriels et Constructeurs Bois (UICB) et InterChanvre annoncent la signature d’un partenariat visant à promouvoir et à développer le recours aux solutions de construction biosourcées renouvelables. Cet engagement prendra la forme d’actions d’information pédagogique, de communication presse et d’organisations d’événements afin de sensibiliser l’ensemble des parties prenantes aux avantages de ces solutions.
Comment les architectes perçoivent-ils le PVC ? (sondage) - Batiweb

Comment les architectes perçoivent-ils le PVC ? (sondage)

En début d'année, le syndicat national de l'extrusion plastique (SNEP) a commandé une étude à Batimédia pour mieux cerner le rapport des architectes au PVC. Malgré la concurrence du bois et de l'aluminium, ce matériau est jugé particulièrement intéressant en menuiserie, notamment pour son coût, ses performances en isolation, et son potentiel en termes de recyclage.
En Savoie, une résidence hôtelière construite en 100 % modulaire bois - Batiweb

En Savoie, une résidence hôtelière construite en 100 % modulaire bois

Le domaine skiable des Sybelles, dans la station de ski du Corbier (73), accueillera bientôt un bâtiment 100 % en modulaire bois, le premier à être situé aussi haut en Europe. Grâce au modulaire, la conception des modules a pu se poursuivre rapidement en usine même pendant la crise sanitaire, et permettra de concevoir un projet respectueux de l'environnement, avec une économie de 30 % d'émissions de CO2 par rapport à une construction classique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter