Prix Construction Bois : découvrez les 5 nominés internationaux Développement durable | 25.06.20

Partager sur :
Après l'annonce des lauréats nationaux, c'était au tour des nominés internationaux d'être dévoilés ce lundi 22 juin. Pour cette 3ème édition du Prix International de la Construction Bois, cinq projets ont été retenus et sont désormais en lice pour le Grand Prix. Il s'agit de deux immeubles de logements, deux bâtiments tertiaires et d'un équipement urbain, situés en Finlande, en France, en Suisse, aux Etats-Unis et en Suède.

Le 20 mai dernier, le jury du Prix de la Construction Bois (créé par Nicole Valkyser, Jonas Tophoven et Margotte Lamouroux), dévoilait les neuf projets lauréats du concours français. Lundi 22 juin, une seconde étape a été franchie puisque ce sont cette fois-ci les cinq nominés internationaux qui ont été révélés. Les membres du jury ont en effet délibéré et voté pour les cinq projets les plus méritants à leurs yeux, avec une règle simple : les votants ne pouvaient pas voter pour les projets de leur pays.

 

Ces derniers concourront pour la finale internationale, et seront dévoilés à l'occasion du Forum International de la Construction Bois, repoussé en juillet 2021 à cause de la crise liée au coronavirus.

 

Cette année, les Etats-Unis, la Finlande, la Suède, la Suisse et la France sont les cinq pays représentés.

 

De nombreux défis techniques 

 

Parmi les projets nominés, on retrouve le siège de Swatch Group, situé à Bienne, en Suisse, et réalisé par Shigeru Ban Architects Europe. Ce projet a retenu l'attention du jury pour son « geste architectural déroutant » et « la complexité technique du projet », qui « défie la compréhension ».

 

Siège de Swatch Group (Shigeru Ban Architectes Europe)

Crédit photo : Didier Boy de la Tour

 

Du côté de la Suède, c'est l'équipement d'une gare routière, située à Umea, qui a séduit le jury. « Placés en enfilade, les longs abris de la station de bus magnifient l'empilement alterné orthogonal de poutres en lamellé-collé. Sur un socle en béton chauffant, l'ouvrage s'élève massif et tout en bois presque à partir du sol, et s'affine progressivement jusqu'à la couverture en verre qui permet à la lumière naturelle changeante de mettre pleinement en valeur la structure », notent les spécialistes.

 

Gare routière (Windgardh Arkitektkontor).

Crédit photo : Ake E:son Lindman

 

En France, c'est l'immeuble « Sensations » qui a fait son effet. Réalisé par KOZ Architectes à Strasbourg, cet immeuble en R+11 comprend 146 appartements. L'ensemble associe des plots avec façades porteuses en CLT reliés par des segments bas en ossature bois. 

 

Plus au Nord, en Finlande, « Joensuu Lighthouse » est un immeuble en R+13 qui abrite des logements étudiants. Réalisé par Arcadia, il a été salué pour son défi technique et sa mise en valeur de la lumière.

 

Enfin, outre-Atlantique, on retrouve le « 111 East Grand ». Situé à Des Moines, dans l'Iowa, cet immeuble de bureaux tout en bois est raccordé sur une structure en béton précontraint.

 

Pour ces derniers deux derniers projets, respectivement réalisés par Arcadia et Neumann Monson Architects, le jury note que les agences, bien que non spécialisées dans le bois, ont su répondre « avec brio » au défi spécifique qui leur était imposé.

 

C.L.

Photo de une : Cécile Septet - Immeuble "Sensations"

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée ! - Batiweb

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
Les candidatures pour les Green Solutions Awards 2019 sont ouvertes ! - Batiweb

Les candidatures pour les Green Solutions Awards 2019 sont ouvertes !

La 7e édition des Green Solutions Awards est lancée ! Les candidats ont jusqu’au 10 juin pour soumettre leurs meilleurs projets à ce concours international qui est « la réalisation concrète de tous les discours sur la transition écologique », selon Construction21, son organisateur. L’objectif : dénicher des initiatives inspirantes et capables de lutter contre le changement climatique. Les lauréats recevront des récompenses et une belle campagne de communication sur les réseaux sociaux.
A Grenoble, le projet ABC propose l’autoconsommation collective à ses futurs habitants - Batiweb

A Grenoble, le projet ABC propose l’autoconsommation collective à ses futurs habitants

C’est une première à Grenoble : mené par Bouygues Construction et Linkcity en partenariat avec Suez, Grenoble Habitat et Valode et Pistre architectes, le projet ABC comprendra 62 logements qui seront alimentés en énergie par 3 centrales photovoltaïques installées sur le toit des bâtiments. Ces dernières viennent tout juste d’être posées par GEG ENeR, qui propose une expérimentation d’autoconsommation collective aux futurs habitants.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter