Les mineurs sous protection judiciaire ont un nouveau centre d'accueil parisien Architecture | 09.04.14

Partager sur :
Après 15 mois de travaux, le nouveau centre d'accueil d'urgence est enfin prêt pour les mineurs sous protection judiciaire. Situé dans la ZAC Porte des Lilas, dans le 20e arrondissement de Paris, cette maison d'accueil de l'enfance remplace l'ancien établissement du 14e arrondissement devenu trop petit. Les architectes ont imaginé une fonction par étages à ce bâtiment, ainsi que des espaces récréatifs.

C'est dans un bâtiment en forme de L, situé dans la ZAC Porte des Lilas dans le 20e arrondissement de Paris que les mineurs sous protection judiciaire pourront bénéficier d'un soutien matériel, éducatif et psychologique dans les meilleures conditions possibles. Pour augmenter son action et sa capacité d'accueil, la Ville de Paris a décidé de déménager le centre d'accueil d'urgence du 14e arrondissement vers la nouvelle esplanade du 20e arrondissement, où sont déjà implantés un cirque, un cinéma et le jardin public Serge Gainsbourg, ouvert depuis l'été 2010.

D'un point de vue architectural, le site présentait deux difficultés majeures : d’une part, la parcelle proposée dispose d’un coeur d’îlot orienté nord, d’autre part, la densité du programme à bâtir s’adapte mal au gabarit envisagé par le plan de ZAC avec pour conséquence un potentiel manque de lumière.

Pour résoudre ce problème de luminosité, les architectes ont donc imaginé un bâtiment en L, en gradins sur le coeur d'îlot, disposant de terrasses récréatives. Le bâti dispose également de patios qui apportent de la lumière au coeur de l'ensemble. Le projet oriente ainsi deux façades à l'ouest et au sud afin de profiter au maximum des apports solaires.

Dans l'organisation du bâtiment, chaque étage correspond à une fonction, une unité. Comme il s'agit d'un établissement reçevant du public (ERP) classé type R pour la crèche au R+4 et type U en tant que bâtiment de soins du RDC au R+3, il a fallu maîtriser l’ensemble des contraintes liées à une superposition de fonctions et de réglementations différentes dans une enveloppe unique et homogène. Par ailleurs, chaque étage bénéficie d’un espace extérieur récréatif. Ainsi la crèche au R+4, dispose d’un espace de jeux, protégé et abrité du regard extérieur par des arbres en pots.
 

Alliance du bois, du béton et du métal

La façade du bâtiment est en ossature bois et bardage métallique tandis que sa structure est en béton (poteaux poutres planchers). Cette configuration structurelle poteaux-poutrea permis une certaine flexibilité de l’enveloppe bâtie nécessaire à la superposition d’entités fonctionnelles variées.

Les éléments extérieurs en béton blanc préfabriqués sont réalisés à base de ciment blanc à effet photocatalytique qui confère au béton un caractère autonettoyant permettant de conserver la teinte et la qualité esthétique initiale au fil du temps.

Entre les rubans en béton blanc se développe un jeu de volets en aluminium dorés qui permet de moduler les ouvertures. Ces éléments font office de protection solaire sur les façades exposées mais jouent également un rôle de filtre protecteur afin de préserver l’intimité des usagers.

Ce nouveau centre qui a coûté plus de 16 500 euros HT vise en effet à accueillir, protéger et accompagner les enfants placés sous protection judiciaire dans le cadre de la protection de l'enfance.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un bâtiment de bureaux HQE anticipe sur la réglementation

Un bâtiment de bureaux HQE anticipe sur la réglementation

Situé à Surgères et conçu par l'agence Sferi Architecture et Environnement, un nouveau bâtiment HQE doit accueillir des locaux commerciaux et des bureaux dès l’été 2011. Cette "boite" en béton recouverte de brique monomur et d'une ossature bois affiche des performances très satisfaisantes.
Lancement d’un concours d’architecture pour rebâtir la flèche de Notre-Dame

Lancement d’un concours d’architecture pour rebâtir la flèche de Notre-Dame

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce mercredi 17 avril le lancement d’un concours international d’architecture pour déterminer s’il faut – et comment – rebâtir la flèche de Notre-Dame. Conçue par Eugène Viollet-le-Duc en 1859, elle s’était rapidement consumée sous les regards pétrifiés des Français peu de temps après le début de l’incendie qui s’était déclaré lundi 15 avril.
Nouveau logiciel de simulation du calcul thermique

Nouveau logiciel de simulation du calcul thermique

Développé et distribué par la société A.DOC, Cadsoft Thermix est un logiciel de simulation de calcul thermique destiné à générer rapidement et précisément des Diagnostics de Performance Energétique (DPE). Destiné à tous les professionnels de l'architecture et du bâtiment, y compris la construction à ossature bois, il peut être utilisé aussi bien de façon autonome ou intégrée à Cadsoft Envisioneer "Professionnel" ou "Construction Bois".

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter