Audit des écoles marseillaises : pas de constat alarmant Collectivités territoriales | 27.01.20

Partager sur :
En 2016, le journal "Libération" révélait l'état d’insalubrité inquiétant de certaines écoles marseillaises. Le 1er avril dernier, un audit avait été lancé pour vérifier les faits rapportés par de nombreux professeurs. Si les résultats de cet audit ne devraient pas être dévoilés avant les élections municipales, le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et son adjointe se sont voulus rassurants.

La municipalité de Marseille, qui avait commandé cet audit, a annoncé jeudi 23 janvier que les résultats qui devraient prouver ou démentir les faits rapportés par les professeurs et les parents d’élèves ne seront pas dévoilés avant les élections municipales. Une synthèse sera publiée au « printemps prochain » selon la municipalité. 

Danièle Casanova, adjointe au maire déléguée aux écoles, a cependant voulu rassurer sur l’état de celles-ci lors d’une conférence de presse : « ce qu'il faut retenir, c'est qu'aucun bâtiment n'est une menace pour la sécurité des personnes ». Une annonce qui fait suite aux premiers résultats reçus par la mairie : « les premières constatations nous ont été livrées lundi, il reste à compléter et analyser les milliers de pages, car chacune des 470 écoles, chaque salle de classe fait l'objet d'une notation détaillée »

Jean-Claude Gaudin, le maire LR de Marseille, se réserve pour autant « la primeur » des conclusions que feront ressortir cet audit, mais assure que la situation n’est pas si catastrophique : « il se révèle déjà qu'on est loin de l'horreur complaisamment décrite », a-t-il déclaré en faisant références aux propos de Najat-Vallaud Belkacem, ancienne ministre de l’éducation, qui déclarait en 2016 que certaines écoles n’étaient « pas dignes de la République ».

Un enjeu politique 

Pour certains opposants politiques du maire, la date de publication de cet audit a été choisie de manière stratégique pour « ne pas donner de billes à l'opposition avant le conseil », comme l’a déclaré Benoît Payan, président de l'opposition socialiste au conseil municipal. « À 72 heures du conseil municipal, (NDLR : le dernier conseil municipal du mandat de Jean-Claude Gaudin) nous n'avons toujours pas pu consulter ce rapport. »

 

Une dizaine de pages synthétisant cet audit a été remis à la presse. Elle pointe des problèmes d’accessibilité, d’isolation thermique et des problèmes d’étanchéité des façades et des toitures. Les cabinets ayant mené leur enquête pour cet audit sont cependant tous arrivés à une conclusion quasi identique. Le cabinet Apaye conclut que « le patrimoine des écoles visitées est dans un état globalement satisfaisant », tandis que QualiConsult retient « un niveau d'accueil et de sécurité convenable ». Seul point négatif : les gymnases seraient dans « un état général médiocre ».

Danièle Casanova assure que la mairie souhaite créer « une base de données informatisées » rapportant les élément sur « chaque classe de chaque école » qui serait publiée sur Internet à partir du printemps prochain. 

 

J.B (avec AFP)

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Logement désormais rattaché au ministère de la Transition écologique - Batiweb

Le Logement désormais rattaché au ministère de la Transition écologique

Les noms des ministres et ministres délégués du nouveau gouvernement Castex ont été dévoilés ce lundi 6 juillet. L'arrivée de certaines personnalités très médiatiques ont beaucoup fait réagir, comme la nomination d'Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice, ou de Roselyne Bachelot à la Culture. D'autres changements sont en revanche passées plus inaperçus, mais ils ne manqueront pas d'intéresser le secteur du BTP. Le portefeuille du Logement, attribué à Emmanuelle Wargon, passe notamment sous la responsabilité du ministère de la Transition écologique et solidaire. Explications.
Tensions autour du logement : J. Denormandie préconise la suppression du zonage géographique - Batiweb

Tensions autour du logement : J. Denormandie préconise la suppression du zonage géographique

Impliqué dans la réduction de la fracture territoriale, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a profité de sa venue à la convention annuelle d’Action Logement pour faire part de sa volonté et de celle du gouvernement de mettre un terme au système géographique de zones. Cette initiative permettrait en outre de ne plus faire de distinction entre les politiques publiques relatives au logement. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter