Bientôt un nouveau concours pour transformer le périphérique parisien

Collectivités territoriales | 14.03.18
Partager sur :
Bientôt un nouveau concours pour transformer le périphérique parisien - Batiweb
La Ville de Paris n’en finit plus de lancer des concours d’urbanisme visant à redonner vie à la capitale ! Après les deux sessions de « Réinventer Paris » et la consultation, plus récemment, qui devrait transformer le quartier Montparnasse, c’est aujourd’hui le périphérique qui se retrouve au cœur d’un nouvel appel à projets international qui sera officialisé le 10 avril prochain. Le point sur les premiers éléments.
À peine quelques jours après avoir donné le coup d’envoi d’une consultation relative à la transformation du quartier Montparnasse, la Ville de Pars réfléchit déjà au lancement d’un nouveau concours d’urbanisme !

Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme de la maire Anne Hidalgo, a en effet indiqué à l’AFP qu’un appel à projets international visant à préparer le déclassement du périphérique serait lancé le 10 avril prochain, à l’occasion du salon des maires d’Île-de-France.

« C’est un axe majeur qui ne concerne pas que la Ville de Paris », a-t-il déclaré. Dans ce sens, une étude sera lancée par l’État et le Forum métropolitain de réflexion sur la métropole, avec le partenariat de la Ville de Paris et de la Métropole du Grand Paris.

Une transformation qui divise les élus locaux

Dans le détail, cette nouvelle initiative a pour objectif de « transformer le périphérique en boulevard urbain », comme l’a indiqué Christophe Najdovski, adjoint EELV aux Transports. D’après lui, il « faut aujourd’hui poser la question de l’effacement de cette barrière symbolique, physique et mentale ».

Si le projet avait déjà été évoqué en conseil de Paris, il n’a cependant pas fait l’unanimité. Le groupe UDI-Modem a d’ailleurs insisté sur le fait que « personne n’est dupe de la tentative de diversion espérée par cet effet d’annonce d’un nouveau grand projet urbain, qui tombe fortuitement au moment où la maire de Paris patauge dans la piétonisation des voies sur berges ».

D’après l’opposition, ce projet pourrait mettre « des décennies à se concrétiser, au-delà des majorités, des oppositions, et au-delà des frontières traditionnelles, qu’elles soient politiques, territoriales et culturelles ». Il est ainsi nécessaire d’envisager cette transformation « avec gravité et sérieux, et non comme dérivati[ve] à un débat public municipal qui tourne mal », conclut le groupe.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Forte mobilisation pour « Embellir Paris » - Batiweb

Forte mobilisation pour « Embellir Paris »

Lancé le 9 novembre dernier au Pavillon de l’Arsenal, l’appel à projets « Embellir Paris » a rencontré un franc succès ! En témoignent les 679 dossiers de candidature déjà réceptionnés par la Ville de Paris, qui proposait aux architectes de redonner vie à 20 sites délaissés mais toujours fréquentés. Il faudra néanmoins patienter jusqu’au 25 mars prochain pour découvrir les projets retenus par les jurys. Le point sur l’avancée du concours.
164 candidats encore en compétition pour inventer la Métropole du Grand Paris - Batiweb

164 candidats encore en compétition pour inventer la Métropole du Grand Paris

Il y a quelques mois, la Métropole du Grand Paris proposait aux porteurs de projets de réinventer 61 sites franciliens dans le cadre d'un programme particulièrement ambitieux. Au final, 164 groupements d'entreprises sont encore en lice sur les 420 candidats initialement inscrits. Pour les heureux élus, c'est désormais la phase deux de la compétition qui commence, avec l'élaboration d'un cahier des charges minutieux.
Réinventer Paris : la Ville en guerre contre le Tribunal administratif  - Batiweb

Réinventer Paris : la Ville en guerre contre le Tribunal administratif

En février 2016, le jury de Réinventer Paris dévoilait enfin le palmarès tant attendu de ce vaste appel à projets, qui a couronné 22 lauréats. Parmi eux, le projet « Etoile Voltaire », pour le site du 14, avenue Parmentier (11e), fait particulièrement jaser. En effet, le tribunal administratif a annulé mercredi la décision du jury concernant cette opération, arguant notamment que la surélévation prévue dans ce programme allait modifier la façade d’un bâtiment PVP (Protection Ville de Paris). Précisions.