« Dessine-moi Toulouse » : les 15 lauréats dévoilés Collectivités territoriales | 14.03.19

Partager sur :
Les 15 lauréats de l’appel à projets « Dessine-moi Toulouse » ont été dévoilés par Jean-Luc Moudenc, maire (LR) de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, ce mercredi 13 mars. L’objectif : réhabiliter des lieux très différents : château, parcelles foncières, anciennes halles industrielles, cœur de ville, pour les rendre à nouveau attractifs. Le détail des propositions retenues.

Sur le modèle d’« Imagine Angers » et « Réinventer Paris », Toulouse Métropole avait lancé un appel à projets public-privé pour réaménager vingt sites en mai 2018. Ce dernier s’adressait aux acteurs de l’immobilier, de l’urbanisme et de l’architecture (promoteurs, architectes, paysagistes, bureaux d’études, entreprises), alors invités à réfléchir aux nouvelles manières de faire la ville. Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a dévoilé ce 13 mars les 15 lauréats sélectionnés parmi 114 candidatures pour embellir la Ville rose.

« Les projets lauréats ont été retenus en fonction de leur capacité à incarner des ruptures sur le fond, et sur la méthode. Sur le fond, nous donnons la priorité à la nature en ville et à la qualité architecturale, pour garantir un avenir durable et respectueux de notre identité. Sur la méthode, les porteurs de projet ont accepté de tisser des ponts entre acteurs de l’immobilier, innovateurs et société civile, pour bâtir des projets avec et pour les habitants », explique Jean-Luc Moudenc.

Parmi les critères de sélection : « réussir à intégrer une dimension artistique et architecturale, valoriser le patrimoine, intégrer des éléments de nature, s’adapter aux nouveaux usages de la ville, favoriser les lieux de vie et les déplacements doux ainsi que contribuer à la transition énergétique et écologique du territoire ».

Des projets ambitieux et originaux

Les 15 lauréats ont été classés en 5 catégories :

Catégorie 1 - Aménagements de grande envergure

-Site Château de Paléficat : « Agriville ». Le parc du château sera entièrement réaménagé avec de multiples usages. 210 logements et 368 m² de commerces et activités seront construits. Le château lui même sera rénové en restaurant bistronomique.

-Site Berges de l’Hers – Trois Cocus : « L’agriparc des Berges de l’Hers – Edenn ». Ce projet hybride mêlera espaces publics, espaces de production agricole et logements sociaux.

-Site Halles Amouroux : « Habitat cousu main ». Les halles Amouroux (11 580 m²) seront entièrement réhabilitées, un programme de 142 logements, dont 46 logements sociaux, seront construits. De même que des espaces mutualisés pour les artisans et une quinzaine d’ateliers privatifs.

Catégorie 2 - Sites remarquables ou à fort potentiel

-Site Crypte de Saint-Aubin : « Light house, de l’ombre À la lumière ». Un lieu atypique constitué de locaux tertiaires et services associés dédiés aux industries créatives verra le jour.

-Site Stade Toulousain : « Drop, métropole active ». Le projet prévoit la création d’un campus du sport, un musée du rugby, des logements (internat), des espaces de co-living et des commerces, un parking silo. Le stade Ernest Walllon sera par ailleurs rénové : un hôtel et des bureaux seront construits.

Catégorie 3 - Sites structurants aux enjeux métropolitains

-Site aéroport de Toulouse-Blagnac : « Sky One ». Deux parcelles de 5000 m² seront revalorisées par la construction de deux bâtiments. Ce projet comprendra un pôle de services de 2187 m² (salle de sport, data center, workafé) et un parc tertiaire de 8510 m² dont 5000 m² dédiés au coworking.

-Site Bordeblanche – Quartier des Pradettes : « Les Co-habitants ». Le projet prévoit la construction d’une résidence intergénérationnelle de soixante dix logements avec de nombreux services.

-Site Oncopole – Ancien bâtiment OMS : « Le Hub ». Le bâtiment existant de 2600 m² sera transformé en lieu de rencontres et d‘échanges. Il abritera aussi des services et commerces de proximité ainsi qu’un restaurant et un club de padel.

-Site bâtiment Lapujade : « Eux Ré ». Ces bâtiments datant de 1950, dont certains sont industriels, seront réhabilités et transformés en 60 logements dont 42 logements participatifs.

Catégorie 4 - Sites communaux

-Site ex-magasin Champion – Aussonne : « Tremplin Aussonne ». Une maison des associations et une résidence tremplin pour jeunes actifs, verront le jour.

-Site cœur de ville Saint-Jean : « A la place du cœur ». Des logements, des commerces, seront créés ainsi qu’un square paysager.

-Site zone de Tucol Saint Alban : Energie +. Création d’un nouveau quartier avec la construction de logements collectifs et de maisons individuelles évolutives autour de vergers partagés, mais aussi d’une crèche, de commerces et d’espaces de coworking.

Catégorie 5 - Pôles d’échanges multimodaux

-Pôle d’échange multimodal Argoulets : « Icône ». Un bâtiment regroupera les acteurs de l’e-sport et de la réalité virtuelle. Il sera composé d‘espaces de loisirs, d’hébergement de tourisme Coliving, de tertiaire, d’une salle Arena de 450 places, de commerces, et de places de stationnement.

-Pôle d’échange multimodal Borderouge : « Pop-up métropole – Concevoir la ville agile ». Cet espace sera réaménagé avec la construction de parkings supplémentaires et dédiés au covoiturage ainsi que des locaux tertiaires et des commerces.

-Pôle d’échange multimodal Jolymont : « My Jolymont ». Ce projet vise à intégrer la station de métro à son environnement avec un réaménagement urbain et la création d’un mail piéton, un travail sur la végétalisation est proposé et un parc paysager sera notamment aménagé sous le viaduc. Un Fab Lab, des logements, un supermarché coopératif et participatif seront aussi créés.

C.L.

Photo de Une : ©OECO Architectes - projet "Agriville"

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Forte mobilisation pour « Embellir Paris »

Forte mobilisation pour « Embellir Paris »

Lancé le 9 novembre dernier au Pavillon de l’Arsenal, l’appel à projets « Embellir Paris » a rencontré un franc succès ! En témoignent les 679 dossiers de candidature déjà réceptionnés par la Ville de Paris, qui proposait aux architectes de redonner vie à 20 sites délaissés mais toujours fréquentés. Il faudra néanmoins patienter jusqu’au 25 mars prochain pour découvrir les projets retenus par les jurys. Le point sur l’avancée du concours.
Réaménagement du quartier Maine-Montparnasse : le projet lauréat dévoilé

Réaménagement du quartier Maine-Montparnasse : le projet lauréat dévoilé

En mars 2018, la Ville de Paris et le syndicat des copropriétaires de l’Ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM) lançaient une consultation d’urbanisme et un concours pour réaménager le quartier Maine-Montparnasse et rénover sa célèbre tour. L’équipe lauréate a enfin été dévoilée ce jeudi 11 juillet : son projet ambitionne de végétaliser et rendre le quartier davantage accessible aux piétons.
Bientôt un nouveau concours pour transformer le périphérique parisien

Bientôt un nouveau concours pour transformer le périphérique parisien

La Ville de Paris n’en finit plus de lancer des concours d’urbanisme visant à redonner vie à la capitale ! Après les deux sessions de « Réinventer Paris » et la consultation, plus récemment, qui devrait transformer le quartier Montparnasse, c’est aujourd’hui le périphérique qui se retrouve au cœur d’un nouvel appel à projets international qui sera officialisé le 10 avril prochain. Le point sur les premiers éléments.
« Le Relais d’Italie », un ambitieux projet de restructuration pour Réinventer Paris

« Le Relais d’Italie », un ambitieux projet de restructuration pour Réinventer Paris

Lauréat de l’appel à projets Réinventer Paris, « Le Relais d’Italie » consiste en un projet de restructuration relatif à l’ancien conservatoire Maurice Ravel, situé dans le 13ème arrondissement de la capitale. Remis à neuf, le bâtiment sera également surélevé de trois niveaux supplémentaires. Un chantier d’envergure qui vient tout juste de démarrer.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter