Favoriser les partenariats public-privé pour la mise en œuvre des rénovations énergétiques Collectivités territoriales | 23.11.18

Partager sur :
Favoriser les partenariats public-privé pour la mise en œuvre des rénovations énergétiques
Selon une étude TEKSIAL-CODA Stratégies, rendue publique ce jeudi 22 novembre, les collectivités territoriales informent beaucoup leurs administrés sur l’importance de la rénovation énergétique pour réduire l’empreinte écologique des bâtiments et renforcer l’efficacité énergétique, mais ont du mal à faire appliquer les recommandations, et se sentent souvent démunies face aux objectifs à atteindre.
L’étude menée par TEKSIAL et CODA Stratégies a interrogé 36 collectivités territoriales, dont 28 communautés de communes et d’agglomération, 2 régions, 3 départements et 3 communes. Ces collectivités ont été choisies selon un échantillon représentatif de collectivités « moyennes », évitant de privilégier les plus avancées ou porteuses de programmes pilotes.

Une bonne communication mais une mise en œuvre qui fait défaut

Ces collectivités ont souvent des politiques publiques d’incitation efficaces, mais c’est la mise en œuvre des rénovations qui fait défaut. « Nous aurons toujours besoin du service public pour son impartialité et sa capacité à informer, mais l'information seule ne permet pas de passer à l'acte » a rappelé Matthieu Paillot, président de TEKSIAL

Ainsi, parmi l’échantillon des sondés, la moyenne des objectifs de rénovation ne représente que 0,3% du parc total des logements du territoire. A l’échelle nationale, on compte seulement 90000 rénovations par an, alors que la France vise 500000 logements réhabilités chaque année.

De nombreux freins à la mise en œuvre des rénovations

En cause, une mauvaise connaissance des propositions du secteur privé. « Les acteurs privés de la rénovation énergétique sont très mal connus des collectivités locales. Ce sont deux mondes cloisonnés : il est urgent d'abattre ces cloisons », souligne Jean-Claude Migette, président de CODA Stratégies et auteur de l'étude. Vincent Perrault, de l’ANAH, estime pour sa part que « le privé va réaliser une grande partie du travail, pas le secteur public seul ».

En plus du manque d’information concernant les offres du privé, TEKSIAL constate des lacunes en termes d’accompagnement de la part des collectivités. L’enquête montre également que les ménages sont très peu au courant des aides proposées. Selon une étude OpinionWay publiée en octobre 2018, 78% des particuliers ne connaissent pas les dispositifs d’aides à la rénovation.

Autre frein : les actions actuelles des collectivités s'orientent majoritairement vers les Français en situation de précarité. Les autres publics sont moins concernés, ce qui ne permet pas de massifier suffisamment les travaux de rénovation.

Les partenariats public-privé comme solution

Pour accélérer la mise en œuvre pratique des rénovations énergétiques, les partenariats public-privé apparaissent comme une solution à adopter. Une dynamique à instaurer qui devrait bientôt se mettre en marche, selon Jérôme Gatier, directeur général du Plan Bâtiment durable, puisque « Beaucoup d'acteurs privés vont être appelés à s'engager autour de la signature commune "FAIRE" (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique), pour démultiplier l'impact de la communication des pouvoirs publics et entraîner plus de ménages dans la rénovation de leur logement. »

C.L.

Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique

Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique

Alors que le Plan Bâtiment Durable et l’Ademe lançaient, le 12 janvier dernier, une concertation autour de la création d’une marque commune de la rénovation énergétique, Coénove propose ce jour des pistes pour convaincre le consommateur de se lancer dans des travaux. L’association estime en effet qu’il est indispensable de sortir « du tropisme » strictement énergétique. Comment communiquer efficacement sur les avantages de la rénovation ? Eléments de réponse.
Rénovation énergétique de l’habitat : Teksial tire la sonnette d’alarme

Rénovation énergétique de l’habitat : Teksial tire la sonnette d’alarme

Alors que 15 millions de logements français ne devraient pas faire l’objet d’une rénovation énergétique avant 2070, la société Teksial a mené une étude importante visant à connaître les dispositifs mis en place par les collectivités pour encourager les foyers à rénover leur habitat. Conclusion : si de nombreuses informations sont accessibles, il y a néanmoins peu d’incitation, et encore moins d’accompagnement.
Lancement d’une campagne pour FAIRE de la rénovation, une priorité pour tous

Lancement d’une campagne pour FAIRE de la rénovation, une priorité pour tous

Dans le cadre du plan de rénovation, le Gouvernement et l’Ademe lancent FAIRE, une grande campagne de mobilisation en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments. Alors qu'en France, le marché de la rénovation progresse timidement, cette nouvelle initiative parviendra-t-elle à booster l'activité ? Pour rappel, le bâtiment est à l'origine de 27% des émissions de gaz à effet de serre, et représente à lui seul 45% de l'énergie finale consommée.
Le périphérique nord du Grand Lyon sera géré en PPP, d'importants travaux à la clé

Le périphérique nord du Grand Lyon sera géré en PPP, d'importants travaux à la clé

Le Grand Lyon a donné lundi son feu vert à la gestion pour vingt ans en partenariat public-privé (PPP) de son boulevard périphérique nord mis en service en 1997. A la clé figurent d'importants travaux motivés par le renforcement de la réglementation en matière de sécurité dans les tunnels routiers à la suite de la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc en 1999. Prévus pour durer vingt-huit mois, leur coût est évalué à 131,8 millions d'euros.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter