Jacques Chanut interpelle Emmanuel Macron Collectivités territoriales | 09.12.15

Partager sur :
Lors d’une réunion organisée mercredi 9 décembre avec Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, le Président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) Jacques Chanut, n’a pas manqué de faire part de son inquiétude face au projet de loi Noé qui prévoit de revoir les qualifications nécessaires pour exercer certains métiers. Il s’est également référé à la réforme du Régime social des Indépendants jugée insuffisante au regard des attentes des entrepreneurs.
Le projet de loi Noé (Nouvelles opportunités économiques) sera présenté début 2016 en Conseil des Ministres. Son but : faire en sorte que les nouvelles technologies numériques soient facteurs de croissance, d’emploi et de bien-être, et permettre à l’ensemble des « concitoyens de se saisir des opportunités ouvertes par ces nouvelles activités », avait expliqué M. Macron.

Le projet prévoit également de revoir les qualifications nécessaires pour exercer certains métiers et de développer le statut d'auto-entrepreneur, deux points sur lesquels le Président de la FFB Jacques Chanut a interpelé le Ministre lors de leur rencontre.

« La qualification n’est pas un frein à l’accès de nouveaux entrants mais un moyen pour la Profession d’assurer aux consommateurs une garantie maximale dans la réalisation des travaux », estime M. Chanut.

Il ajoute : « Le développement de l’entrepreneuriat ne peut s’exempter des garanties en matière de sécurité, d’assurance et d’obligations minimales de qualification ».
Il reconnaît cependant que la volonté du Ministre de valoriser l’expérience acquise et non uniquement les diplômes, est parfaitement respectable. « D’ailleurs, il existe déjà une voie d’accès à la création dans les métiers de l’artisanat, via la justification de trois années d’expérience professionnelle », souligne-t-il.

Jacques Chanut a également rappelé que le dispositif de l’auto-entreprise, tel qu’il existe aujourd’hui, ne répond toujours pas à son objectif premier, à savoir celui d’un tremplin progressif vers le régime classique de l’artisanat.

RSI : la réforme envisagée est insuffisante

Créé en 2006, le Régime social des Indépendants (RSI) connaît de graves dysfonctionnements techniques tels que des erreurs dans les appels de cotisations, des interventions d’huissiers sur de fausses données, des dossiers perdues… Des mesures ont donc été prises depuis le mois de juin pour réformer le RSI et mettre fin à ces difficultés.

Emmanuel Macron considère que le RSI est « une erreur » et que la solution serait de créer un « guichet adapté pour les indépendants au sein du guichet général plutôt qu’un régime dédié comme le RSI , un alignement fortement critiqué par Manuel Valls. Le Premier Ministre estime que la mesure proposée par M. Macron entraînerait une surcotisation de l’ordre de 30% pour les travailleurs non salariés.

Le Gouvernement présentera son projet de réforme du RSI en Conseil des Ministres mercredi 16 décembre et Manuel Valls l'a d'ores et déjà annoncé : l'option d’un alignement du RSI sur le régime général n’ést pas une option.

Jacques Chanut a été interrogé au sujet de la réforme, l’opportunité pour le Président de la FFB de faire part au Ministre de l’incompréhension et de la colère des artisans qui jugent la réforme insuffisante.

Le livre blanc « RSI, agir dans l’intérêt des chefs d’entreprise ! » que la FFB a publié en septembre dernier a été remis au Ministre pour qu’il puisse se familiariser avec les « attentes de entrepreneurs ».

A l’issue du rendez-vous, Jacques Chanut a fait part de son inquiétude « dans un tel contexte de tension, les artisans sont en situation de ras-le-bol et n’ont toujours pas digéré le statut de l’auto-entrepreneur, véritable concurrence déloyale pour nos entreprises du bâtiment. Pour ne pas jouer aux apprentis-sorciers avec le nouveau projet de loi Noé, une concertation forte avec la Profession est indispensable avant toute annonce ! ».

R.C

Photo de une : ©D.H. Simon
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Activité du Bâtiment, compte pénibilité, RSI... La FFB sur tous les fronts

Activité du Bâtiment, compte pénibilité, RSI... La FFB sur tous les fronts

La crise s’éternise pour le secteur du bâtiment qui s’apprête à vivre sa huitième année consécutive de baisse (-18,4 % entre 2007 et 2014). Mais le secteur commence à entrevoir le bout du tunnel, annonce le président de la Fédération française du Bâtiment, Jacques Chanut, qui reste mobilisé pour obtenir rapidement des moyens de relance de l'activité et avancer sur des sujets sensibles comme celui du compte pénibilité.
Le RSI vit ses derniers mois

Le RSI vit ses derniers mois

Le Régime Social des Indépendants (RSI) n’en a plus pour longtemps. Au 1er janvier 2018, il aura disparu, fondu dans le régime général, qui assure les salariés du secteur privé. La mesure, décidée le 31 mai, sera votée à l’automne dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale. Une décision qui a fait bondir les administrateurs RSI, qui se sont exprimés ce 21 juin.
La FFB s’oppose à l’assouplissement du régime de l’auto-entrepreneur

La FFB s’oppose à l’assouplissement du régime de l’auto-entrepreneur

Dans un communiqué publié vendredi 15 janvier, la Fédération française du bâtiment (FFB) a exprimé son incompréhension face à la volonté du gouvernement d’assouplir le régime de l’auto-entrepreneur. Elle dénonce des dispositions qui favoriseraient le développement du travail illégal. En effet, le Ministère de l’Economie envisage de dispenser certains auto-entrepreneurs du stage de préinstallation obligatoire et d’augmenter le seuil de chiffre d’affaires.
Canicule et chantiers : professionnels du bâtiment, soyez vigilants !

Canicule et chantiers : professionnels du bâtiment, soyez vigilants !

Alors que l’épisode caniculaire ne fait que commencer, le Gouvernement et la FFB rappellent les gestes à adopter sur les chantiers. Décalage des horaires, hydratation, habillement adapté, surveillance des équipes… Il est « absolument nécessaire » de protéger les salariés, insiste le ministre du Logement, Julien Denormandie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter