Logement social : une « bourse d’échange » bientôt créée en Ile-de-France Collectivités territoriales | 17.04.18

Partager sur :
Logement social : une « bourse d’échange » bientôt créée en Ile-de-France Batiweb
Le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé la signature d’un engagement-cadre en faveur de la mobilité résidentielle dans le parc social d’Ile-de-France. Le principe repose sur la mise en place d’une « bourse d’échanges » permettant aux locataires de rechercher des logements qui correspondent à leurs attentes et nouveaux besoins. Déployée dans un premier temps à l’échelle parisienne, l’initiative sera ouverte en 2019 au reste de la région.
Alors que le nombre de demandeurs de logements sociaux augmente, le gouvernement a annoncé la mise en place d’une bourse d’échanges. L’initiative qui prendra la forme d’une plateforme internet de mise en relation doit permettre de faire face à la pénurie de logements et à la hausse continue des prix de l’immobilier dans le secteur privé.

A travers ce site, les locataires des bailleurs sociaux adhérant pourront rechercher des logements correspondants à leurs attentes et prendre contact avec d’autres locataires qui souhaitent également changer de logement. Le tout étant de faciliter la mobilité résidentielle des locataires du parc social en Ile-de-France, l’un des territoires les plus tendus en matière de logement.

S’adapter aux nouveaux besoins des locataires

Dans un communiqué commun, les signataires rappellent combien il est difficile pour un ménage déjà logé dans le patrimoine d’un bailleur social francilien, d’envisager un déménagement. Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, souligne d’ailleurs qu’en Ile-de-France, « le taux de rotation est de 6 à 7% seulement ».

Pourtant, les besoins des locataires dans le parc social évoluent au cours de leur vie (pour un logement plus petit ou plus grand, plus abordable encore, plus proche de son emploi, etc.).

« Collectivement, organismes et réservataires, partenaires de l’attribution, veulent donc proposer de nouvelles solutions à ces locataires qui souhaitent ou ont besoin de changer de logement au sein du parc social ». Il s’agit pour eux de « conjuguer leur action au service des besoins et souhaits de mobilité résidentielle des locataires du parc social ».

« Cette plateforme viendra en complément des dispositions de la loi Elan sur la mobilité du parc social prévoyant un réexamen périodique de la situation des locataires du parc pour leur proposer des solutions plus adaptées si nécessaires » indique Julien Denormandie.

Si l’initiative ne va concerner, dans un premier temps, que la ville de Paris, elle sera ouverte en 2019 au reste de l’Ile-de-France.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les bailleurs sociaux prêts à vendre 11 000 logements via Action Logement  Batiweb

Les bailleurs sociaux prêts à vendre 11 000 logements via Action Logement

La loi Elan prévoit une réforme profonde du logement social. Parmi les mesures proposées, le regroupement des organismes HLM. Si l’objectif des 40 000 ventes annuelles, contre moins de 10 000 actuellement, n’a pas été inscrit dans le texte, les bailleurs sociaux semblent d’ores et déjà engagés dans la démarche. Ils sont en effet plus de 70 à être prêts à vendre quelque 11 000 logements via l’organisme Action Logement. Précisions.
Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord Batiweb

Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord

Les bailleurs sociaux et le gouvernement ont trouvé un accord hier, mercredi 25 avril, concernant les économies à réaliser pour le monde HLM. Le gouvernement a accepté de réduire les économies de 1,5 milliards d’euros à 950 millions pendant trois ans. Des économies en partie prises en charge par Action Logement – à hauteur de 300 millions d’euros par an – et par la Caisse des dépôts – à hauteur de 50 millions d’euros par an.
L’Observatoire du logement social en Île-de-France fait le plein de nouveautés Batiweb

L’Observatoire du logement social en Île-de-France fait le plein de nouveautés

Cela faisait plus de 15 ans, depuis la création de l’Observatoire du logement social (OLS) en Île-de-France en 2000, que le protocole d’accord de ce dernier n’avait pas été modifié. C’est désormais chose faite, alors qu’Action Logement a également rejoint l’organisme. De quoi confirmer l’engagement de l’OLS en faveur de l’accès au logement ! Le point sur les nouveautés.
Logement des intérimaires : partenariat entre le FASTT et la FNAIM Batiweb

Logement des intérimaires : partenariat entre le FASTT et la FNAIM

La FNAIM annonce avoir signé un partenariat avec le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT) pour favoriser « Confiance-Bailleur », un dispositif qui aide les intérimaires à trouver un logement tout en assurant des garanties de loyers impayés ainsi qu’une couverture de vacance locative pour les bailleurs-propriétaires. Le point sur ce dispositif.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter