Préoccupation autour du changement de tête de la Société du Grand Paris

Collectivités territoriales | 09.01.14
Partager sur :
Préoccupation autour du changement de tête de la Société du Grand Paris - Batiweb
Un conseiller du Premier ministre, Philippe Yvin, devrait remplacer Etienne Guyot à la tête de la Société du Grand Paris (SGP). Les milieux économiques, Medef en tête, et l'UMP francilienne ont fait part de leur inquiétude de voir l'actuelle tête de la Société du Grand Paris (SGP), chargée du futur surpermétro, être remplacée avant la fin de son mandat.

Etienne Guyot, président du directoire de la SGP, ex directeur de cabinet d'un ministre du gouvernement Fillon nommé à l'été 2011, devrait être remplacé par Philippe Yvin, actuel conseiller du Premier ministre Jean-Marc Ayrault et proche de Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale. Il officie depuis fin septembre 2012 comme conseiller en charge des collectivités territoriales et de la décentralisation auprès de Jean-Marc Ayrault. Il a œuvré à la loi sur les métropoles de Marylise Lebranchu, premier volet de la réforme de la décentralisation.

Philippe Yvin devra donc poursuivre la mise en musique du Grand Paris nouvelle formule, telle que définie par M. Ayrault le 6 mars 2013, qui imbrique futur métro et amélioration des transports existants. Et entériner la mise sous tutelle de la SGP par le Stif, autorité organisatrice des transports en Ile-de-France, actée dans la loi de simplification adoptée à l'automne. Etienne Guyot pourrait se voir proposer le poste de Délégué interministériel à la prévention routière.

Un départ motivé par des considérations politiques

Le Medef Île-de-France et l'ensemble de ses adhérents (branches professionnelles et Medef territoriaux) ont fait part de leur inquiétude. « Les entreprises attendent avec impatience le début des travaux du Grand Paris Express qui va permettre la création de plusieurs dizaines de milliers d'emplois et il serait regrettable que des changements à la tête de la SGP entraînent des retards dans la réalisation de ce futur réseau de transports en commun », écrivent les représentants patronaux dans un communiqué.

De son côté, la chef de file de l'opposition au Conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse (UMP), a dénoncé une chasse aux sorcières devant le départ forcé de M. Guyot, motivé par des considérations politiques. « Ce limogeage inattendu et brutal confirme toutes les inquiétudes sur le financement, la réalisation et donc l'avenir du Grand Paris », estime la députée des Yvelines. Pour la candidate aux régionales de 2015, « le gouvernement socialiste est plus soucieux de recaser ses collaborateurs que de moderniser les transports franciliens, l'urgence absolue ».

Le Conseil de surveillance de la SGP doit se réunir le 21 janvier pour examiner cette candidature.

B.P (avec AFP)

Image credit: deepgreen / 123RF Banque d'images
Redacteur
La sélection de la semaine
BOITCO, la référence de la boite d'incorporation - Batiweb

Main d'oeuvre : BOITCO ne nécessite aucune préparation avant son incorporation (perçage des...


Woven Gradience - Batiweb

Woven Gradience célèbre la couleur tout en se fondant parfaitement avec votre environnement. Comme dans la nature, les...


Verrière d'atelier en acier Bario H.1500mm - Batiweb

La gamme de verrières Bario se compose de verrières fixes en acier pour une installation en intérieur....

Dossiers partenaires
Quartix réalise un record de nouvelles installations de balises de suivi de véhicules - Batiweb

Quartix, l'un des leaders mondiaux en solutions de suivi de véhicules est ravi d'annoncer de solides résultats financier…


L'ouverture de la porte pour le projet pionnier - Batiweb

Le nouveau quartier, avec ses nombreux bâtiments commerciaux et résidentiels, façonnera et modifiera le paysage urbain d…


Un écrin de zinc "Nuit noire", nouvelle couleur VMZINC®, pour une ville à Onet-Le-Château (12) - Batiweb

L’agence ECOUMENE ARCHITECTURE/AMÉLIE COUFFIGNAL ARCHITECTE a imaginé une villa de 170 m2 de surface habitable, de pla…