10 milliards d’euros pour accélérer la transition vers une économie circulaire

Développement durable | 18.07.19
Partager sur :
10 milliards d’euros pour accélérer la transition vers une économie circulaire - Batiweb
Cinq banques et institutions nationales promotionnelles, dont le groupe Caisse des dépôts, et la Banque européenne d’investissement (BEI) annoncent le lancement d’une initiative de 10 milliards d’euros en faveur de l’économie circulaire au sein de l’Union européenne. Ce partenariat d’une durée de 5 ans vise à limiter et à éliminer les déchets, à préserver les ressources et à favoriser l’innovation.

C’est un partenariat « emblématique » que viennent de signer cinq banques et institutions nationales promotionnelles et la BEI. L’initiative prévoit un investissement de 10 milliards d’euros pour soutenir le développement et la mise en œuvre de projets en lien avec l’économie circulaire au sein de l’Union européenne.

 

Les banques et institutions nationales sont :

  • Bank Gospodarstwa Krajowego (BGK – Pologne) ;
  • Groupe Caisse des Dépôts (CDC – France) dont Bpifrance ;
  • Cassa Depositi et Prestiti (CDP – Italie) ;
  • Instituto de Crédito Oficial (ICO – Espagne) ;
  • Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW – Allemagne).

 

D’une durée de 5 ans (2019-2023), le partenariat vise à limiter et éliminer les déchets, à renforcer une utilisation efficace des ressources, et à favoriser l’innovation. « Avec cette initiative conjointe, le groupe Caisse des Dépôts entend soutenir davantage de projets circulaires en France et, en collaboration avec nos homologues européens, mettre en avant la pleine capacité de l’économie circulaire à parvenir à une croissance durable tout en ouvrant de nouvelles perspectives économiques pour nos territoires », a déclaré Éric Lombard, DG de la CDC.

 

Des prêts, investissements en fonds propres et garanties pour des projets éligibles seront mis à disposition. L’initiative permettra ainsi d’établir des structures de financement innovantes pour des infrastructures publiques et privées, des municipalités, des entreprises privées de différentes tailles et des projets de recherche et d’innovation.

 

Une économie durable et circulaire

 

Les actions entreprises doivent aider à accélérer la transition vers une économie durable et circulaire. Sont ciblés tous les secteurs d’activité ainsi que toute la chaine de valeur et du cycle de vie des produits et des services.

 

Il s’agira notamment de privilégier une « conception et production circulaire par la mise en œuvre de stratégies de réduction et de recyclage pour réduire les déchets à la source », de prolonger la durée de vie des produits via une réutilisation… ou encore de redonner de la valeur aux matériaux et autres ressources (les partenaires citent notamment la récupération de chaleur résiduelle et/ou la réutilisation des eaux usées). Des stratégies circulaires qui pourraient être facilitées grâce au déploiement de technologies TIC déterminantes et à la transformation numérique.

 

« La lutte contre le réchauffement climatique et les crises environnementales est le défi le plus urgent de notre époque. Le renforcement de l’économie circulaire est l’un des outils les plus puissants de notre arsenal. Cela contribuera non seulement à atteindre les objectifs de l’accord de Paris, mais apportera également des avantages considérables à l’économie et la société. Avec l’initiative conjointe pour l’économie circulaire, nous renforçons notre ambition et unissons nos forces pour lutter contre le gaspillage », se félicite Werner Hoyer, président de la BEI.

 

De son côté, Beata Daszyńska-Muzyczka, présidente du Comité de direction de BGK, souligne que BGK est convaincu « qu’un développement durable d’une économie circulaire est un gage de responsabilité à l’égard des générations futures ».

 

L’avenir et la conservation des ressources naturelles est également une priorité pour KfW. Son PDG, Günther Bräunig, révèle : « KfW a toujours mis l’accent sur la durabilité : 43% de nos financements oeuvrent déjà en faveur de la protection de l’environnement et du climat. Mais aucun pays ne peut à lui seul relever les immenses défis qui se présentent dans ce domaine ».

 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Economie circulaire : l’Alliance HQE-GBC présente 15 leviers pour agir - Batiweb

Economie circulaire : l’Alliance HQE-GBC présente 15 leviers pour agir

L’Alliance HQE-GBC publie ce jour un document visant à aider les acteurs du secteur du bâtiment et de l’immobilier à mieux appréhender l’économie circulaire. 5 ambitions et 15 leviers « pour agir » y sont répertoriés. L’alliance indique également qu’une certification « Economie circulaire » sera bientôt délivrée pour le logement collectif et individuel. Tous les détails.
Lancement d’un accélérateur de start-up dédié aux Villes et Territoires Circulaires - Batiweb

Lancement d’un accélérateur de start-up dédié aux Villes et Territoires Circulaires

Le 22 mai dernier, au CSTB Paris, Impulse Partners et Sinteo ont lancé le 1er accélérateur de start-up visant à accompagner la démarche open-innovation des acteurs du BTP, de la Ville et des Territoires, pour promouvoir l’économie circulaire. Les entreprises accueillies dans le cadre du projet, interviendront sur 5 thématiques : énergie, matériaux produits et équipements, déchets d’activité, eau et enfin espaces et usages.
Valobat, un éco-organisme pour faire progresser le recyclage des déchets - Batiweb

Valobat, un éco-organisme pour faire progresser le recyclage des déchets

Dans le contexte de la loi anti-gaspillage pour l'économie circulaire (loi AGEC), 26 entreprises de fabrication de produits et de matériaux de construction se sont engagées dans l’espoir de fonder un éco-organisme : Valobat. L’ambition ? « Réussir ensemble » à développer les filières de recyclage et à favoriser le réemploi en demandant notamment l’agrément pour la prévention et la gestion des déchets du bâtiment. Explications.
SIMI : présentation officielle du label BBCA rénovation - Batiweb

SIMI : présentation officielle du label BBCA rénovation

L’Association BBCA a choisi le Salon de l’Immobilier d'entreprise (SIMI) pour présenter officiellement son label pour la rénovation des bâtiments. Le nouveau référentiel, qui doit être lancé au premier semestre 2018, vise à encourager les démarches bas carbone et à mettre en lumière les bonnes pratiques. L’enjeu, réduire les émissions de CO2 tout au long du cycle de vie des bâtiments. Il fait également la part belle au réemploi des matériaux.