CEE : lancement d’un appel à financement pour la rénovation des copropriétés Développement durable | 04.05.21

Partager sur :
Ile-de-France Energies annonce le lancement d’un appel à financement pour le programme CEE « RECIF + ». L’initiative, qui n’est autre que l’extension du premier programme « RECIF » vise à pérenniser les outils mis à disposition pour massifier les rénovations d’immeubles en copropriété. Le volume de certificats d’économies d’énergie délivré dans le cadre du programme ne pourra excéder 1 957 TWh cumac sur la période 2021-2023 (pour un prix du CEE fixé à 7 € HT/MWh cumac). Les obligés intéressés ont jusqu’au 17 mai 2021 pour se manifester.

A travers le programme « RECIF + », Ile-de-France Energies souhaite encourager les copropriétaires et les syndics à entreprendre des rénovations. « Des offres de rénovation intégrées existent mais la demande est encore limitée », indique un communiqué. L’objectif est ainsi de proposer des programmes d’actions « clés en mains aux collectivités territoriales et des formations aux acteurs cibles », précise un arrêté daté du 26 avril 2021.

Le programme repose sur la mobilisation de tous. Il ambitionne notamment d’engager 60 collectivités territoriales, de sensibiliser les copropriétaires de plus de 15 000 copropriétés, soit 1 125 000 logements, et de proposer 5 000 journées de formation pour les gestionnaires de syndics.

L’idée est de pérenniser les outils mis en place via le programme « RECIF », actif entre 2019 et 2021, et de prendre en charge la création de guides, de formations en ligne (MOOC), d’ateliers et de kits de communication qui permettraient d’agir localement sur la rénovation des copropriétés et de mettre en avant les dispositifs d’aides existants.

14 millions d’euros engagés

Les obligés intéressés par le financement du programme doivent adresser leur proposition par mail avant le 17 mai 2021 à 13h à : marche@idf-energies.fr.

Dans le cadre du programme Ile-de-France Energies recherche des financeurs pour un montant maximal de 13,7 millions d’euros HT correspondant à 1 957 TWh cumac sur la période 2021-2023 au prix fixé du CEE de 7 € HT/MWh cumac.

Les propositions devront notamment préciser le montant en euros ainsi que le volume correspondant par tranche de 100 GWhcumac délivré, le niveau de connaissance du candidat dans les programmes CEE, et l’intérêt et l’engagement de l’obligé dans la transition écologique.

Rose Colombel
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Copropriétés : les Architectes engagés pour massifier les travaux de rénovation - Batiweb

Copropriétés : les Architectes engagés pour massifier les travaux de rénovation

Dans un communiqué, l’Union des architectes (Unsfa) et les Professionnels de l’Immobilier (Unis) formulent des propositions pour engager l’ensemble de la filière dans une stratégie commune, et ce afin de massifier les travaux de rénovation énergétique dans les copropriétés. Trois axes ont été retenus. Ils visent à faciliter la prise de décision, à développer des outils « opérationnels » et à renforcer la présence des acteurs de la filière sur l’ensemble du territoire.
Plan rénovation : le Conseil Supérieur de la Construction s’exprime - Batiweb

Plan rénovation : le Conseil Supérieur de la Construction s’exprime

Le 20 décembre dernier, le Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Energétique (CSCEE) réunissait l’ensemble de la filière du bâtiment. L’objectif, faire le point sur le plan rénovation énergétique des bâtiments et proposer des axes d’amélioration. Rénovation des copropriétés, CEE, mesure de la performance énergétique… Le CSCEE a listé ses recommandations. Sa contribution finale au plan de rénovation devrait être présentée le 13 février prochain. Précisions.
MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes - Batiweb

MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes

Ce dimanche 27 septembre, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a apporté des précisions sur l'évolution du dispositif d'aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' », qui sera étendu aux ménages les plus aisés, ainsi qu'aux bailleurs privés et copropriétés. Parmi les annonces : le simulateur d'aide devrait notamment être dévoilé le 5 octobre prochain, et les travaux pourront être entrepris dans la foulée. Cette aide pourra couvrir jusqu'à 90 % du devis pour les foyers les plus modestes, avec un effet dégressif passant à 75 %, 60 %, et 40 % pour les plus aisés.
L’UFC-Que choisir pointe les failles des Certificats d’économies d’énergie - Batiweb

L’UFC-Que choisir pointe les failles des Certificats d’économies d’énergie

La rénovation énergétique des bâtiments n’en finit plus d’inspirer l’UFC-Que choisir ! Après avoir dénoncé le démarchage abusif des professionnels du secteur, l’association a publié le 15 février les résultats d’une étude s’intéressant aux Certificats d’économies d’énergie (CEE), censés encourager les ménages à réaliser des travaux visant à maîtriser leurs dépenses énergétiques. Un objectif bien loin d’être rempli à en croire l’enquête. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter