Construire en Chanvre publie son « Manifeste pour la construction durable »

Développement durable | 18.02.22
Partager sur :
Construire en Chanvre publie son « Manifeste pour la construction durable » - Batiweb
Bien que déjà favorisé par la nouvelle Réglementation Environnementale 2020 (RE2020), le secteur des matériaux biosourcés ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Ainsi, l'association Construire en Chanvre publie son « Manifeste pour la construction durable », et formule 5 propositions pour lever les derniers freins au développement de la filière, afin de démocratiser le chanvre dans la construction et la rénovation.

À l'approche de l'élection présidentielle, de nombreuses associations et fédérations publient leurs propositions pour le prochain quinquennat. C'est le cas de Construire en Chanvre, qui dévoile son « Manifeste pour la construction durable ».

 

Lever les freins réglementaires et financiers

 

Alors que le premier palier de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020) est entré en vigueur le 1er janvier 2022, Construire en Chanvre estime néanmoins que « des freins au développement de la construction en chanvre persistent ». L'association cite notamment des freins réglementaires et financiers, alors que les tests demandés par les bureaux de contrôle se multiplient pour la validation des règles professionnelles, indispensables pour obtenir la garantie décennale pour des bâtiments en béton de chanvre de plus de 2 étages. L'association souligne par ailleurs que le béton de chanvre présente une très bonne résistance au feu, et a passé des essais au feu concluants.

 

Construire en Chanvre rappelle que la France est pionnière en la matière, mais, sans simplification ni soutien, la filière chanvre française risque d'être rattrapée et dépassée par d'autres pays européens, notamment avec la création d'usines de préfabrication en Europe de l'Est.

 

Dans son manifeste, l'association insiste sur les atouts du chanvre, matériau biosourcé, renouvelable, et local, et recyclable. Elle rappelle que la culture ne nécessite pas de pesticides ni d'irrigation, et que la filière française est bien développée sur le territoire. Ainsi, elle permet une logique de circuit-court, avec des producteurs implantés à moins de 100 km autour des sites de transformation.

 

5 propositions pour le développement de la filière française

 

Pour accélérer le déploiement de la filière et démocratiser le recours au chanvre dans la construction et la rénovation, Construire en Chanvre formule cinq propositions : 

 

  • Faire de la commande publique, par son devoir d'exemplarité, un levier de la massification des filières biosourcées par la mise en œuvre de mesures incitatives à destination des collectivités territoriales et des acheteurs publics ;
  • Intégrer dans l’ensemble des cursus de formation du bâtiment des cours portant sur la construction biosourcée et les critères environnementaux ;
  • Corréler l’obtention des aides à la rénovation énergétique (MaPrimeRénov’, Éco-PTZ...) à des critères liés aux caractéristiques environnementales des matériaux, en cohérence avec les objectifs de la RE2020 pour la construction ;
  • Lancer une campagne de communication à grande échelle à destination des collectivités, du grand public et des professionnels, mettant en avant les produits de la bioéconomie, alors que la communication autour des solutions biosourcées est un enjeu majeur pour les démocratiser ;
  • Soutenir le développement industriel de la filière pour rester le leader européen du secteur par la création de guichets dédiés aux filières biosourcées dans le cadre du plan d’investissements France 2030. « L’État doit accompagner la filière pour répondre au développement important des matériaux biosourcés et éviter l’utilisation de matériaux étrangers. Il convient d’accompagner les filières pour lever les barrières règlementaires. C’est une question de souveraineté industrielle », conclut Construire en Chanvre.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Christophe Lubert

 

Claire.lemonnier
La sélection de la semaine
Quartix, experts en géolocalisation de véhicules - Batiweb

Quartix a été créée en 2001 par quatre experts de notre industrie qui cumulent plus de 120 ans...


Schindler CleanMobility prend soin de vous - Batiweb

Le contexte actuel exige de chacun d’entre nous une vigilance accrue au quotidien. Afin de faire face au coronavirus,...


MICROANCHORS : stabilisation & ancrage d’ouvrages contre terre - Batiweb

L’innovation MICROANCHORS est l’utilisation complémentaire d’une série de micro-ancrages...

Dossiers partenaires
Aménagement des espaces de bureau et gestion du bruit et de la confidentialité, pensez cloison ! - Batiweb

La cloison démontable et mobile, en plus d’être un moyen de structurer les espaces de travail, répond aux obligations de…


Insérer les produits GEOSTAFF directement dans vos maquettes B.I.M est désormais possible ! - Batiweb

Les avantages du BIM sont nombreux : visualiser ses projets plus facilement, réduire ses coûts, raccourcir ses délais, g…


Bien assurer ses véhicules professionnels, c’est protéger son outil de travail et donc son activité professionnelle ! - Batiweb

Les véhicules professionnels font partie des outils de travail essentiels à une entreprise de BTP. Lorsque, malheureusem…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb