L'éco-organisme Valobat dévoile son comité de direction

Développement durable | 12.10.21
Partager sur :
L'éco-organisme Valobat dévoile son comité de direction - Batiweb
Après avoir annoncé ses ambitions en juillet dernier et à l’approche de la création de la nouvelle Responsabilité Élargie du Producteur (REP) appliquée au BTP, l’éco-organisme Valobat annonce aujourd’hui être en ordre de marche, et dévoile les cinq membres recrutés pour composer son comité de direction aux côtés d’Hervé de Maistre.

26 entreprises de fabrication de produits et matériaux de construction se sont engagées en juillet dernier afin de fonder un éco-organisme dont la mission est de faire progresser le recyclage des déchets du bâtiment dans le cadre de la future REP qui doit s'appliquer au BTP à compter de 2022. « Nous cherchons à constituer une équipe à la hauteur de défis immenses : notre mission n’est rien de moins que de réussir, avec tous les acteurs de la construction, une transformation majeure au service de la construction durable », souligne Hervé de Maistre, président de Valobat.

Cinq membres dirigeants 

Dans un premier temps, Caroline Colin-Six, nommée directrice Administration et Finances, pilotera la stratégie financière et budgétaire de l’entreprise ainsi que la politique d'investissement et de développement.

De son côté, Caroline Laroque, nouvelle directrice des Ressources Humaines devra définir et mettre en œuvre la stratégie et les politiques RH de l’entreprise pour soutenir le développement et la performance de Valobat. Elle pourra notamment s’appuyer sur ses dix-sept ans d’expérience dans des grands groupes tels que ISS, M6, ou Servair.

Jérôme d’Assigny, nommé directeur des Affaires Publiques et Relations avec les Collectivités locales, sera chargé de la gestion des relations institutionnelles de l’entreprise. Sa mission ? Garantir une collaboration efficace auprès des territoires et des maîtres d’ouvrage des chantiers, afin de les sensibiliser aux enjeux de Valobat.

Sébastien Flichy, le directeur des Opérations, pilotera notamment les projets de dispositifs de collecte, tri et valorisation. Des compétences que cet expert a pu éprouver au sein de différentes filiales de Véolia, ou encore chez Air Liquide.

« Ce projet enthousiasmant attire des personnalités de grandes qualités, professionnelles et humaines. Nous accueillons dès à présent celles et ceux qui vont former l’ossature de l’équipe.C’est une joie et une fierté… et ce n’est que le début de l’aventure », ajoute le président. Trois autres nominations seront annoncées dans les semaines à venir.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : Valobat

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Valobat, un éco-organisme pour faire progresser le recyclage des déchets - Batiweb

Valobat, un éco-organisme pour faire progresser le recyclage des déchets

Dans le contexte de la loi anti-gaspillage pour l'économie circulaire (loi AGEC), 26 entreprises de fabrication de produits et de matériaux de construction se sont engagées dans l’espoir de fonder un éco-organisme : Valobat. L’ambition ? « Réussir ensemble » à développer les filières de recyclage et à favoriser le réemploi en demandant notamment l’agrément pour la prévention et la gestion des déchets du bâtiment. Explications.
REP bâtiment : l'éco-organisme Valdelia se positionne - Batiweb

REP bâtiment : l'éco-organisme Valdelia se positionne

Dans le cadre de la loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire (AGEC), une Réglementation Elargie du Producteur (REP) doit être mise en œuvre pour le secteur du bâtiment à compter du 1er janvier 2022, afin de financer la gestion et le recyclage des 46 millions de tonnes de déchets produites par an. Un ou plusieurs éco-organismes devraient être désignés pour gérer la bonne application. Ce jeudi 16 septembre, l'éco-organisme Valdelia s'est officiellement positionné.
Déchets du BTP : les professionnels du secteur opposés à la création d’une REP dédiée - Batiweb

Déchets du BTP : les professionnels du secteur opposés à la création d’une REP dédiée

En octobre 2017, Jacques Vernier s’est vu confier la mission de repenser le modèle des filières REP (responsabilité élargie des producteurs) afin qu’il s’adapte aux nouveaux enjeux de recyclage et favorise la transition de la France vers une économie circulaire. Parmi les propositions formulées, la création de 5 nouvelles filières dont une dédiée aux déchets du bâtiment ; une préconisation aujourd’hui contestée par les professionnels de la construction.
En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%  - Batiweb

En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%

Avec une croissance de 2%, l’année 2017 a été « satisfaisante » pour la majorité des entreprises de tri, a annoncé, mercredi 17 octobre, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec). Le bâtiment fait partie des bons élèves, le volume de déchets collectés ayant lui aussi augmenté de 2% pour atteindre 40 millions de tonnes. 2019 devrait cependant être « très agitée ». En effet, l’idée d’une « REP Bâtiment » inquiète toujours autant les professionnels du secteur.