Fermer

L’énergie renouvelable gagne du terrain

Le gouvernement prépare progressivement sa neutralité carbone en 2050, et met en place différentes aides pour permettre aux Français de consommer mieux et produire moins de CO2. Ces efforts constants laissent place aux premiers résultats : les énergies renouvelables, toutes confondues (solaire, éolien, hydroélectricité, bioénergie), fournissent de plus en plus de foyers français en énergie.
Publié le 10 février 2020

Partager : 

L’énergie renouvelable gagne du terrain - Batiweb

L’Union européenne et la France s’étaient fixés un objectif : que la part de la consommation finale brut des énergies renouvelables atteignent au moins 32 % en 2030. La France progresse vers cet objectif et dévoile, dans un bilan publié par les gestionnaires de réseaux RTE et Enedis, le Syndicat des énergies renouvelables (SER), l’association des distributeurs d’électricité (Adeef) et l’Agence Opérateur de réseaux d’énergie (ORE), la part de la consommation des énergies renouvelables en France en 2019.

 

Au total, les énergies renouvelables ont fourni 23 % de l’électricité en France métropolitaine en 2019. L’année précédente, ces énergies vertes ont fourni 22,9 % de la consommation d’électricité des Français, soit une très légère hausse de 0,1 %. Cette augmentation minime serait liée à l’augmentation de l’utilisation de l’éolien. La puissance installée du parc électrique renouvelable s’élève désormais à 3 609 MW, soitune augmentation de +4,6 % en 2019.

 

Quelles sont les énergies les plus utilisées ?   

 

La production de l’éolien couvre 7,2 % de la consommation. C’est 1,3 point de plus qu’en 2018 ce qui fait de l’éolien le second type d’énergie renouvelable la plus utilisée en France. La puissance installée est de 16 494 MW, dont 572 MW ont été raccordés rien que sur la période du dernier trimestre.

 

L’énergie solaire couvre beaucoup moins la consommation des Français (2,5 %) avec 9 436 MW de capacité totale, dont une bonne progression de 890 MW sur l’année 2019. Cependant, cette part est loin des objectifs fixés dans la feuille de route énergétique de la France (18 000 à 21 000 MW).

 

Le parc hydraulique est le plus développé, il couvre 11,7 % de la consommation électrique en France, avec une puissance de 25 557 MW. Pourtant, 2019 n’est pas une bonne année pour l’énergie hydraulique, sa production a diminuée de 12 % par rapport à 2018.

 

Quant aux bioénergies, elles recouvrent très peu la consommation d’électricité en 2019 (seulement 1,6 %), et sa puissance a augmenté de moins de 100 MW à 2 122 MW.

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.