Fermer

La qualité est-elle au rendez-vous chez les entreprises RGE ?

Au 1er octobre, Qualibat comptait dans ses rangs environ 13 000 entreprises titulaires d'une qualification RGE. En y ajoutant les qualifications délivrées par Qualifelec et Qualit'EnR, la filière du bâtiment compte désormais 21 000 entreprises titulaires de 35 000 qualifications RGE. Mais la qualité est-elle bien au rendez-vous ? Premiers éléments de réponse.
Publié le 24 octobre 2014

Partager : 

La qualité est-elle au rendez-vous chez les entreprises RGE ? - Batiweb

C'est avec un trimestre d'avance que Qualibat a franchi le cap des 20 000 qualifications RGE attendues seulement d'ici la fin de l'année. Cette qualification - désormais nécessaire aux artisans pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans le cadre du dispositif d'éco-conditionnalité – gagne du terrain. Chaque mois, Qualibat reçoit environ 3 000 demandes de qualification.

Dans le détail, ce sont 12 991 entreprises qui sont déjà titulaires d'une qualification RGE, délivrée par Qualibat, au 1er octobre 2014 soit plus de 21 000 qualifications en tout (une entreprise détenant parfois plusieurs qualifications : ECO Artisan, pros de la Performance Energétique et Qualibat Mention Efficacité énergétique, ndlr).

Les régions Pays de Loire, Rhône-Alpes et Bretagne comptent parmi les territoires les plus dynamiques en termes de qualifications. Si on y ajoute les qualifications délivrées par Qualifelec et Qualit'EnR, la filière du bâtiment comptent désormais 21 000 entreprises titulaires de 35 000 qualifications RGE.

1 500 audits réalisés

Suite à l'attribution de la qualification RGE, les entreprises sont soumises dans les 24 mois qui suivent à un audit chantier, pour tester la qualité des interventions des professionnels.

Ces audits conduits par des professionnels indépendants, spécialisés dans les types de travaux effectués sur les chantiers visités, sont censés contrôler à la fois la qualité de l'ouvrage et vérifier le respect des exigences en termes de services.

Une étude réalisée par Qualibat portant sur les résultats de 1 500 audits de chantier indique que les auditeurs ont constaté dans 3 % des cas un non respect des règles de l'art, « le plus souvent mineur » précise Qualibat.

Point noir : souvent une seule solution proposée

Dans 10 % des cas, les auditeurs ont noté un manque de respect des exigences en termes de service au client. En d'autres termes, les professionnels n'ont pas proposé d'évaluation thermique, de procès verbal de réception des travaux ou encore de fiche satisfaction à leurs clients.

Enfin, dans plus de 90 % des problèmes pointés par les auditeurs, l'entreprise ne propose qu'une seule solution, visant à mettre les travaux en conformité et, dans tous les cas, à éviter qu'elle ne se renouvelle. « En l'absence de réponse, le professionnel encoure une suspension, voire un retrait de sa qualification », rappelle Qualibat.

« Il est à noter qu'au delà des résultats statistiques, que nombre d’entreprises ont fait à QUALIBAT un retour positif de l’audit, en mettant en avant les enseignements qu’elles ont tirés des questions posées par l’auditeur sur les règles de l’art et l’intérêt des échanges avec ce dernier », tient à relever Qualibat.

Avec cette étude, c'est aussi une manière pour Qualibat de tordre le cou aux récentes polémiques nées du collectif "RGE... Pas comme ça !",  et au dernier article de l'UFC-Que Choisir sur les professionnels de la rénovation énergétique. Un article jugé « partiel » par le président de Qualibat Alain Maugard.

C.T

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.