La rénovation, ‘’vraie’’ réponse aux dépenses énergétiques du bâtiment ? Développement durable | 06.02.17

Partager sur :
Il y a quelques semaines se tenaient les 12es rencontres pour le Logement et l’Immobilier à la Maison de la Chimie, à Paris. L’occasion rêvée pour l’association Coénove de rappeler les défis que doit relever le BTP dans le cadre de la loi de transition énergétique. Et alors que le secteur du bâtiment est l’un des plus énergivores en France, Régis Luttenauer, administrateur de Coénove, invite à réfléchir sur des solutions durables.
On ne le dira jamais assez : en France, le secteur du BTP consomme plus de 40% de l’énergie et est responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre (GES). Un bilan auquel la loi de transition énergétique espère bien remédier, souhaitant faire baisser les émissions de GES du bâtiment de 87% à horizon 2050.

Et pour atteindre cet objectif ambitieux, Régis Luttenauer, administrateur de l’association Coénove, est formel : « dans l’existant la seule façon d’aller vers une réduction des consommations et des émissions est la rénovation. » Sans compter qu’il s’agit également, selon lui, d’ « une réponse pertinente à la lutte contre la précarité. »

Reprenant les résultats d’une étude Yougov pour PAP, Régis Luttenauer rappelle que les propriétaires Français sont de plus en plus nombreux à envisager de réaliser des travaux de rénovation dans leur logement. Problème : 78% d’entre eux manqueraient de budget pour mener de tels chantiers.

Quatre pistes d’amélioration

Refusant de s’avouer vaincue, Coénove propose néanmoins plusieurs pistes afin d’ « impulser les actions ayant le meilleur rendement coût/bénéfices », d’après Régis Luttenauer. L’association estime notamment que la stabilisation des dispositifs d’accompagnement (CITE, éco-PTZ, etc.) est plus que nécessaire afin d’inciter les ménages à passer à l’acte.

« Il faut également améliorer l’efficacité de ces aides, en donnant une meilleure visibilité de leur existence », conseille Régis Luttenauer. « Il conviendrait également de rendre ces aides plus réactives, en évitant notamment le décalage d’un an de remboursement du crédit d’impôt et donc l’avance des frais par les ménages. »

Autre piste plausible : la mise en place d’une obligation de travaux, qui pourrait concerner les logements les plus énergivores. Encore une fois, Coénove propose de s’appuyer sur les aides existantes pour financer une partie de ces opérations. L’association considère également qu’un phasage des travaux pourrait « dégager des économies importantes ».

Enfin, Coénove évalue à 20% le nombre de chaudières à condensation haute performance présentes sur le parc dans son ensemble. « Le simple fait de renouveler un équipement vétuste par une chaudière haute performance munie d’une régulation permet un gain de 30% sur la consommation et donc la facture, et une amélioration du confort », explique l’association.

« La massification de la rénovation énergétique ne doit plus être une priorité mais devenir une réalité pour le prochain quinquennat », déclare par ailleurs Régis Luttenauer. À bon entendeur…

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Présidentielle 2017 : les propositions de Coénove en faveur de la transition énergétique - Batiweb

Présidentielle 2017 : les propositions de Coénove en faveur de la transition énergétique

La transition énergétique de la France nécessite une plus forte implication des territoires : c’est en tout cas ce qui ressort des cinq propositions adressées aux candidats à l’Élysée par l’association Coénove. Une manière pour l’organisme d’« apporter des solutions concrètes » dans le but de parvenir aux objectifs fixés par la loi de transition énergétique à horizon 2030.
Logement : les programmes des candidats à la présidentielle décryptés (rapport) - Batiweb

Logement : les programmes des candidats à la présidentielle décryptés (rapport)

À quelques jours du premier tour de la présidentielle, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a publié un rapport détaillant les propositions des différents candidats. L’occasion de découvrir que si ces derniers se sont peu exprimés sur le sujet du logement durant la campagne, il n’a pas été oublié pour autant ! Retour sur les programmes des principaux concurrents dans la course à l'Élysée.
Rénovation énergétique de l’habitat : Teksial tire la sonnette d’alarme - Batiweb

Rénovation énergétique de l’habitat : Teksial tire la sonnette d’alarme

Alors que 15 millions de logements français ne devraient pas faire l’objet d’une rénovation énergétique avant 2070, la société Teksial a mené une étude importante visant à connaître les dispositifs mis en place par les collectivités pour encourager les foyers à rénover leur habitat. Conclusion : si de nombreuses informations sont accessibles, il y a néanmoins peu d’incitation, et encore moins d’accompagnement.
-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020 - Batiweb

-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a enfin communiqué les chiffres de la construction neuve entre mars et mai 2020. Sans surprise, l'apparition soudaine du coronavirus et les mesures de confinement imposées dès le 17 mars ont causé un violent coup d'arrêt pour la délivrance de permis de construire et le démarrage de nouveaux chantiers. Entre mars et mai 2020, les logements autorisés et commencés ont ainsi tous les deux chuté de -45,8 %.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter