Le SNBPE propose des seuils pour définir les bétons « bas carbone » Développement durable | 01.06.21

Partager sur :
Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020) prévue pour janvier 2022, le SNBPE (Syndicat national du béton prêt à l’emploi) dévoile son nouvel outil de référence qui différencie les bétons bas carbone des bétons classiques, suivant la destination des constructions. Précisions

Que ce soit pour les logements, les équipements, les infrastructures ou encore les ouvrages du génie civil, le béton est un matériau clé de la construction. Le béton dit « bas carbone » possède, de son côté, des qualités d’usage et de durabilité équivalentes au béton classique, mais en émettant moins de gaz à effet de serre. 

Toutefois, le syndicat rappelle que si le terme béton bas carbone est largement utilisé, il ne fait cependant pas l’objet d’une définition officielle s’appuyant sur un cadre normatif ou réglementaire : « Entre les différentes réglementations, la législation encadrant les normes de la construction et l’application de nouveaux standards environnementaux, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver », reconnaît-il.

C’est dans ce contexte que le SNBPE, qui représente 80 % de l’activité globale de la production de béton prêt à l’emploi en France, publie un document dont l’objectif est de proposer les seuils définissant des bétons bas carbone pour des parties d’ouvrage représentatifs, en fonction des classes d’exposition à leur environnement, de leur position géographique, des risques climatiques et de la classe de résistance et du durabilité du béton. Un nouvel outil qui confirme le désir du syndicat d'accompagner les prescripteurs dans le cadre de la transition écologique du secteur. 

Le document est téléchargeable en cliquant ici : http://mediatheque.snbpe.org/userfiles/file/beton%20bas%20carbone.pdf

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©SNBPE

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP - Batiweb

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.
La base INIES, un outil d'aide à la décision utile pour la future RE2020 - Batiweb

La base INIES, un outil d'aide à la décision utile pour la future RE2020

Un premier webinaire organisé par le Réseau Breton Bâtiment Durable s'est tenu ce jeudi 18 février, annonçant une série mensuelle de webinaires consacrés à différents sujets. Pour cette première édition, le réseau a invité Nadège Oury, chargée de mission à l'Alliance HQE GBC et secrétaire du conseil de surveillance de la base INIES, pour présenter les fonctions de cette base, et deux représentants du SNBPE et du Cerib. Le point sur les échanges.
Le biomimétisme, une source d’inspiration pour les bétons ? - Batiweb

Le biomimétisme, une source d’inspiration pour les bétons ?

Le Syndicat national du béton prêt à l'emploi (SNPE) et CIMbéton ont annoncé ce jeudi 4 mars le lancement de la 7ème édition de leur concours d’idées à destination des écoles d’ingénieurs et des IUT Génie Civil. Pour cette édition 2021, le concours portera sur le thème « Biomimétisme, source d’inspiration pour les bétons : à la conquête des villes du futur ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter