Première réunion pour le groupe de travail « éolien »

Développement durable | 23.10.17
Partager sur :
Première réunion pour le groupe de travail « éolien »  - Batiweb
Annoncé en juillet dernier lors de la Conférence nationale des territoires, le groupe de travail « éolien » s’est réuni pour la première fois, ce 20 octobre. La rencontre, présidée par Sébastien Lecornu, a permis d’élaborer une feuille de route pour le développement de l’éolien terrestre en France. Des commissions techniques restreintes seront chargées de formuler des propositions au groupe de travail. Des premières mesures pourraient être annoncées dès 2018.
Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat au ministère de la transition énergétique et solidaire, a présidé, vendredi 20 octobre, la première réunion du groupe de travail « éolien ».

Annoncé en juillet dernier, lors de la Conférence nationale des territoires, le groupe est chargé de « simplifier et consolider le cadre administratif de l’éolien terrestre et son financement ». Il s’agit aussi de développer l’activité et l’emploi dans ce domaine tout en veillant à la compétitivité des prix de l’électricité et au respect de l’environnement.

Pour atteindre ces objectifs, le groupe de travail a mis en place des commissions techniques restreintes. Elles devront approfondir les enjeux liés au cadre réglementaire de l’éolien et ses évolutions possibles, les retombées fiscales et modèles de financement des projets éoliens, la protection des paysages et de la nature, le renouvellement des parcs existants et l’éolien en mer.

De nouvelles mesures en 2018

Composé de parlementaires, d’associations d’élus, d’ONG, de représentants des professionnels de l’éolien et de l’électricité, de juristes et des administrations des ministères de la transition écologique et solidaire, le groupe de travail se réunira de nouveau fin novembre pour examiner les propositions émanant de ces comités restreints. Des premières mesures pourraient être annoncées lors de la Conférence Nationale des Territoires de 2018. Les travaux du groupe devraient d’ailleurs se conclurent en janvier 2018.

« Nous voulons libérer les projets de certaines contraintes afin que nos pays puisse poursuivre le développement de cette énergie renouvelable en France. Dans le même temps, ce groupe de travail évaluera tous les moyens permettant de protéger les paysages et la qualité de vie des Français. Nous travaillerons notamment sur la fiscalité des projets éoliens pour en améliorer l’acceptabilité dans les territoires », explique Sébastien Lecornu.

Rappelons que Nicolas Hulot a fixé une ambition de neutralité carbone pour la France à l’horizon 2050 et de diversification des modes de production d’électricité. « Le développement de toutes les énergies renouvelables, et de l'éolien terrestre en particulier, constitue un enjeu fort pour parvenir à cette évolution de notre mix énergétique et à la décarbonation de notre énergie », conclut le ministère.

R.C
Photo de une : ©Fotolia

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

La CRE recommande une révision des mécanismes de soutien aux EnR - Batiweb

La CRE recommande une révision des mécanismes de soutien aux EnR

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a publié un rapport le 15 avril dernier sur les coûts et la rentabilité des énergies renouvelables en France métropolitaine. Ce rapport dresse le bilan des filières de l'éolien terrestre, du solaire photovoltaïque, de la biomasse et de la cogénération. La CRE recommande de généraliser les appels d'offres plutôt que de soutenir le tarif d'achat. En réponse, le SER a publié ses propres recommandations pour la filière éolienne.
Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans - Batiweb

Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans

Lors de sa première conférence de presse, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a maintenu le cap de la transition énergétique. Grâce à la croissance verte, elle espère créer 100 000 emplois sur trois ans. Autres annonces : le développement des filières des énergies renouvelables et l'accélération de la rénovation énergétique des bâtiments, avec la signature mercredi 30 avril de la convention Feebat.
Ségolène Royal annonce une série de mesures en faveur des ENR - Batiweb

Ségolène Royal annonce une série de mesures en faveur des ENR

A l'occasion du colloque annuel du Syndicat des énergies renouvelables organisé ce jeudi à Paris, la ministre de l'Ecologie et du Développement Durable, Ségolène Royal, a annoncé un ensemble de mesures en faveur des énergies renouvelables. Pour la première fois en 2014, la production d'électricité issue des renouvelables a atteint 20 % de l'ensemble de la production de courant.